Drame familial aux États-Unis

23 août 2018 14:01; Act: 23.08.2018 14:52 Print

Elle a croisé le père tueur et l'a trouvé suspect

Une touriste américaine a croisé la famille Watts, quelques jours avant que le père ne tue sa femme enceinte et leurs deux filles. Elle se souvient du comportement étrange du trentenaire.

Sur ce sujet
Une faute?

Le sordide drame familial qui a frappé une famille de Caroline du Sud, continue de fasciner et de terrifier les États-Unis. Accusé d'avoir tué sa femme, enceinte de 15 semaines, et ses deux filles de 3 et 4 ans, Chris Watts risque la peine de mort. Visé par neuf chefs d'accusation, le père de famille de 33 ans tente de se défendre en accusant sa femme Shanann d'avoir elle-même étranglé Celeste et Bella. Une version des faits qui ne convainc absolument pas le juge en charge de l'affaire.

Rapidement dans leurs investigations, les enquêteurs ont découvert que Chris Watts avait une double vie. Celui que tout le monde prenait pour un père de famille modèle était en fait «activement impliqué dans une liaison avec une collègue», peut-on lire dans le rapport de son arrestation. Dans un premier temps, le trentenaire a nié son infidélité, mais les enquêteurs ont continué de fouiner et ont pu dégoter des preuves irréfutables, écrit People.

Watts a alors décidé de se mettre à table, livrant une version des faits qui a très peu de chances d'être entendue. L'homme a raconté aux enquêteurs avoir annoncé à Shanann son intention de la quitter, tôt dans la matinée du 13 août. Après cette discussion houleuse, Watts dit avoir quitté la chambre. Quelques instants plus tard, il affirme avoir vu, via un babyphone équipé d'une caméra, sa femme étrangler ses deux filles. «Chris dit qu'il est entré dans une rage folle et qu'il a fini par étrangler Shanann à mort», dit le rapport.

Le père de famille a expliqué avoir ensuite chargé les trois corps dans son véhicule avant de les emmener sur son lieu de travail, une usine de pétrole. Les fillettes ont été retrouvées immergées dans un réservoir et leur mère avait été enterrée dans une tombe improvisée. Après la disparition de Shanann, Bella et Celeste, Chris Watts avait joué les pères de famille éplorés à la télévision, réclamant leur retour. Une comédie qui a fini par jouer contre lui.

Le trentenaire aura bien du mal à faire passer sa défunte épouse pour une mère meurtrière. Les proches de la famille, encore sous le choc d'une telle tragédie, décrivent tous Shanann comme une maman aimante, si heureuse d'attendre un petit garçon. Le témoignage d'une touriste, Michele Greer, va également dans ce sens. Cette Américaine était en vacances au début du mois à Myrtle Beach (Caroline du Sud) lorsqu'elle a brièvement rencontré la famille Watts, dans la file d'attente d'une attraction, rapporte WCNC.

Elle se souvient du comportement enjoué et affectueux de Shanann (photographiée ci-dessus, son mari derrière elle): «La personne que j'ai vu interagir avec ses filles n'est pas une personne qui pourrait tuer ses enfants. Elle était très douce et aimante avec elles. Elle m'a dit qu'elle était enceinte, elle était très très heureuse», se souvient Michele. Chris, lui, semblait ailleurs: «Il n'avait pas du tout l'air concerné. Il n'y avait aucune affection. Elle s'impliquait beaucoup avec les enfants et lui se tenait simplement là», raconte l'Américaine.

(L'essentiel/joc)