Afghanistan

12 septembre 2021 13:34; Act: 12.09.2021 14:10 Print

Elles pourront étudier, mais pas avec les hommes

Les talibans ne reviendront pas en arrière et laisseront les femmes qui le désirent étudier à l'université, mais elles devront le faire séparément des hommes.

storybild

Cette annonce préoccupe l'Unesco qui estime que les «immenses» progrès accomplis depuis 2001 en matière d'éducation étaient en «danger» avec les talibans. (photo: AFP/Aamir Qureshi)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nos combattants ont assumé leurs responsabilités» en reprenant le pouvoir, a déclaré Abdul Baqui Haqqani, ministre de l'Enseignement supérieur du nouveau régime afghan, lors d'une conférence de presse à Kaboul, avant de souligner l'importance du système universitaire, alors que l'Occident accuse les talibans de vouloir négliger l'éducation.

«Désormais, la responsabilité de la reconstruction du pays repose sur les universités. Et nous avons de l'espoir, car le nombre d'universités a largement augmenté» par rapport à l'époque du premier régime taliban (1996-2001), a-t-il souligné.

«Cela nous rend optimistes pour l'avenir, pour bâtir un Afghanistan prospère et autonome (...) Nous devons faire bon usage de ces universités», et «reprendrons là où elles ont été laissées» par le gouvernement renversé à la mi-août, a-t-il ajouté.

«La mixité est contraire aux principes de l'islam et à nos traditions»

Il a également confirmé que le gouvernement allait mettre fin à la mixité des cours permise jusqu'ici dans les universités.

«Cela ne nous pose aucun problème. Les gens sont musulmans, et ils l'accepteront. Nous avons décidé de séparer (les hommes et les femmes) car la mixité est contraire aux principes de l'islam et à nos traditions», a-t-il affirmé.

Selon lui, la mixité a été imposée par le gouvernement pro-occidental de ces 20 dernières années alors que des universités réclamaient elles un enseignement séparé.

Inquiétudes de l'Unesco

Le nouveau gouvernement taliban avait annoncé la semaine dernière qu'il allait permettre aux femmes d'étudier à l’université, sous de strictes conditions, notamment vestimentaires (port de voile intégral) et de séparation des hommes et femmes, dans des classes séparées ou par un rideau dans les cours où les femmes sont peu nombreuses.

Cette annonce nourrit l'inquiétude de certaines universités, qui affirment qu'elles n'auront pas les moyens matériels et financiers de s'adapter à la non-mixité, et que cela pourrait encourager les étudiants, habitués à la mixité, à quitter le pays pour aller étudier ailleurs.

Elle préoccupe aussi l'Unesco qui a estimé vendredi que les «immenses» progrès accomplis depuis 2001 en matière d'éducation en Afghanistan étaient en «danger» avec les talibans, alertant sur les risques d'une «catastrophe générationnelle» qui pourrait affecter le développement du pays «pour des années».

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Bonne route le 12.09.2021 14:05 Report dénoncer ce commentaire

    Super. Vous embarquez tous ceux qui prêche ou applique ce type d'islam ici et vous les envoyer là bas pour s'épanouir.

  • ah ? le 12.09.2021 14:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ça les regarde.

  • pas gagné le 12.09.2021 17:13 Report dénoncer ce commentaire

    Quand certains pays comprendront-ils qu'ils ont tout à gagner à bâtir une société en faisant appel aux deux sexes, et non en en occultant un ? Évidemment, il faut alors abandonner l'idée désuète que seul l'homme est la mesure de tout.....

Les derniers commentaires

  • Bernard le 13.09.2021 01:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    franchement nous sommes bientôt en 2022 et ils vivent encore au moyen-âge

  • @bonne route le 13.09.2021 00:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    j'aime bien l'idée

  • un catholique le 12.09.2021 23:43 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne suis pas musulmans, mais je ne vois pas en quoi l'occident se mele des traditions de ces pays. C'est vrai qu'en occident, la gauche préche pour la liberté individuel sans autre limite que le droit. Mais certain pays ont gardé des traditions eux et ne souhaitent pas que les individues deviennent des consommateurs de masses.

  • veritis le 12.09.2021 22:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ bonne route je suis parfaitement de votre avis. ça va vider le pays voir l'Europe si tous ont la volonté d'appliquer, de la gangrène!

  • Thierry le 12.09.2021 21:06 Report dénoncer ce commentaire

    Dans les années 60 des Afghanes allaient à l'université en mini jupes. Les u.s. ont financé ceux qui sont maintenant au pouvoir pour combattre les Russe .