Disparition de Maddie

29 juillet 2015 10:56; Act: 30.07.2015 10:32 Print

Encore un faux espoir pour les parents

Scotland Yard a contacté la police australienne après la découverte d'un cadavre d'enfant, datant de 2007, en Australie. Mais ce n'est pas la fillette anglaise...

storybild

Les vêtements retrouvés dans la valise en Australie ne correspondaient pas à ceux que portaient Maddie en 2007, lors de sa disparition. (photo: Keystone)

op Däitsch
Sur ce sujet
Une faute?

La police britannique pensait avoir retrouvé le corps de la petite Madeleine McCann, disparue au Portugal en 2007, dans le sud de l'Australie, il y a quelques jours. Un motard avait en effet retrouvé les restes d'un cadavre d'enfant dans une valise près de Wynarka, dans le sud du pays. Les premiers éléments de l'enquête ont permis de déterminer qu'il s'agissait d'une fillette de 2 à 4 ans morte en 2007. Il n'en fallait pas plus pour que la police britannique contacte l'Australie dans le cadre de l'enquête de la disparition de la petite anglaise Maddie.

L'hypothèse était cependant jugée peu probable par les autorités pour l'instant, et la police australienne a précisé qu'il n'existait «aucune preuve» de ce lien. De plus, les vêtements retrouvés dans la valise ne correspondaient pas à ceux que portaient Maddie en 2007 lors de sa disparition. Mercredi matin, un enquêteur a totalement exclu que le corps retrouvé en Australie soit bien celui de la jeune Britannique, selon le Mirror. Les parents de Maddie sont donc toujours sans nouvelles de ce qui est arrivé à leur petite fille de 3 ans.

Rappel des faits

La fillette avait disparu de sa chambre le 3 mai 2007, à quelques jours de son quatrième anniversaire, dans la petite station balnéaire de Praia da Luz, dans le sud du Portugal, où elle séjournait en vacances avec sa famille. Après 14 mois d'investigations controversées, marquées notamment par la mise en examen des parents de la fillette et le limogeage de M. Amaral, la police portugaise avait classé l'affaire en 2008 avant de rouvrir le dossier cinq ans plus tard.

La police britannique a ouvert sa propre enquête en juillet 2013 et a effectué depuis plusieurs déplacements au Portugal. Des fouilles menées l'été dernier n'avaient révélé «aucun indice», selon Scotland Yard.

(L'essentiel/AFP)