Polémique aux États-Unis

02 juin 2020 18:26; Act: 02.06.2020 18:34 Print

Facebook ne touche pas aux messages de Trump

Des groupes de défense des droits civiques s'en prennent à Mark Zuckerberg, le patron de Facebook, qui a choisi de ne pas modérer des messages polémiques de Donald Trump.

storybild

Les messages polémiques concernent le vote par correspondance et sur la menace d'un recours à la force contre des citoyens américains qui protestent contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Plusieurs responsables de groupes américains de défense des droits civiques s'en sont pris mardi, à Mark Zuckerberg, le patron du réseau social Facebook, critiquant son choix de ne pas modérer des messages polémiques de Donald Trump. «Nous sommes déçus et stupéfaits par les explications incompréhensibles de Mark sur la décision de maintenir les publications de Trump», regrettent Vanita Gupta, Sherrilyn Ifill et Rashad Robinson, à la tête de trois importantes organisations de défense des droits civiques aux États-Unis. Leur réaction intervient après une conversation téléphonique lundi soir avec M. Zuckerberg et Sheryl Sandberg, la numéro 2 de Facebook.

Le réseau social a décidé de ne pas toucher à des messages du président américain sur le vote par correspondance et sur la menace d'un recours à la force contre des citoyens américains qui protestent contre les brutalités policières, le racisme et les inégalités sociales. «Il (Mark Zuckerberg) n'a pas fait preuve de compréhension sur la restriction historique et contemporaine du droit de vote et il refuse de reconnaître à quel point Facebook facilite les appels de Trump à la violence contre les manifestants», affirment les trois responsables.

Des salariés de Facebook font grève

«Mark créée un précédent très dangereux pour d'autres voix qui exprimeraient des propos nocifs dans la même veine sur Facebook», ajoutent-ils. Le patron du réseau social est en position délicate après s'être démarqué de celui de Twitter, Jack Dorsey, qui a opté pour un signalement de tweets du président américain jugés trompeurs et qui en a masqué un autre pour incitation à la violence. M. Zuckerberg a lui préféré laisser ces messages visibles, invoquant la liberté d'expression et l'intérêt du public à s'informer.

En interne, plusieurs salariés ont désavoué leur patron, lançant lundi une grève en ligne pour marquer leur désaccord avec une politique qu'ils estiment trop laxiste. «Nous sommes reconnaissants que des responsables de groupes de défense des droits civiques aient pris le temps de partager leurs remarques franches et honnêtes avec Mark et Sheryl», a réagi un porte-parole de Facebook, au sujet de l'appel téléphonique de lundi soir. «C'est un moment important pour écouter et nous avons hâte de poursuivre ces conversations», a ajouté ce porte-parole.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • realite le 02.06.2020 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel acharnement sur Trump

  • Sterling le 02.06.2020 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu que Facebook ne fait pas de Factchecking non plus, on pwut répandre des mensonges sur lui? Il torture des enfants dans un donjon de sexe jusqu'à preuve du contraire?

  • marc le 03.06.2020 10:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et vous, vous aimez qui et quoi!!

Les derniers commentaires

  • marc le 03.06.2020 10:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et vous, vous aimez qui et quoi!!

  • realite le 02.06.2020 21:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quel acharnement sur Trump

  • Sterling le 02.06.2020 20:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu que Facebook ne fait pas de Factchecking non plus, on pwut répandre des mensonges sur lui? Il torture des enfants dans un donjon de sexe jusqu'à preuve du contraire?

  • FaceDeBouc le 02.06.2020 19:55 Report dénoncer ce commentaire

    Dans ta face la bien pensance! On a le droit de dire n'importe quoi sans toutefois devoir se rendre auteur de ses propos, ni même en avoir la mémoire, il n'y a que ceux qui se souviennent qui peuvent en être responsable. Donc parlons, écrivons mais ne pensons rien de plus que ce que le voisin dira. Un peu comme ici, le grand défouloire des neuneus, des nationalistes, des refermés sur leurs nombrils, des français qui n'aiment pas les belges, des luxos qui n'aiment pas les étrangers, des belges qui voudraient être belges en France...rien ne changera à commencer par vous!