Élections américaines 2018

31 juillet 2018 19:26; Act: 31.07.2018 19:37 Print

Facebook subit encore les assauts des manipulateurs

Le réseau social a affirmé mardi avoir encore été la cible de manipulations à l'approche des élections américaines prévues en novembre prochain.

storybild

Facebook indique que ces tentatives de manipulations sont similaires survenues depuis la Russie avant la présidentielle américaine de 2016. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Facebook a identifié de nouvelles tentatives de manipulation politique de sa plateforme à l'approche des élections législatives américaines de mi-mandat, en novembre prochain, mais sans en identifier les auteurs, a annoncé le réseau social mardi en précisant avoir fermé comptes et pages concernés. Tout en affirmant ne pas savoir qui est derrière cette action «coordonnée», le groupe indique toutefois qu'«une partie de ces activités est cohérente avec ce que Facebook avait vu de la part de (l'organisation liée à la Russie) Internet Research Agency» au moment de l'élection présidentielle de 2016 aux États-Unis.

Au total, ce sont 32 comptes ou profils Facebook et Instagram qui ont été identifiés et supprimés par le réseau social. Le plus ancien avait été créé en mars 2017, le plus récent en mai 2018. Au total, ils avaient publié près de 10 000 messages sur le site. Ces pages étaient suivies par 290 000 comptes et ont dépensé 11 000 dollars pour sponsoriser près de 150 contenus, les rendant ainsi plus visibles. «Nous faisons face à des adversaires déterminés, bien financés, qui n'abandonneront jamais et changent tout le temps de tactique. C'est une course aux armes, et nous aussi nous avons constamment besoin de nous améliorer», explique le groupe de Mark Zuckerberg dans un communiqué.

Selon un article du New York Times, relayé sur le compte Twitter de Facebook, des responsables de l'entreprise ont indiqué lors de réunions au Congrès que «la Russie pouvait être impliquée» dans cette affaire. Dans son communiqué, Facebook explique également avoir trouvé «des liens» entre les comptes supprimés «et les comptes de l'IRA (l'Internet Research Agency), désactivés l'année dernière». Facebook avait indiqué en octobre qu'environ «10 millions de personnes aux États-Unis» avaient visionné des contenus sponsorisés financés par près de 500 comptes activés depuis la Russie avant l'élection présidentielle de 2016.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hofcat le 31.07.2018 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook, Instagram et les médias sociaux en général ne contrôlent pas leurs utilisateurs et leur laissent dire et faire tout ce qu'ils veulent puis ils accusent la Russie! Leur ruse est bien connue, ils n'essaient même plus le cacher!

  • vinzz le 31.07.2018 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha,ha,haaa ça marche!!

  • Tanguy Ducrémlin le 31.07.2018 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook subit des assauts mais la Russie encore plus et pourquoi? Personne ne le sait car comme le dit Rigoberta, aucune preuve!

Les derniers commentaires

  • Juste mon avis le 01.08.2018 12:56 Report dénoncer ce commentaire

    Mais réveillez-vous les gens! Les réseaux sociaux sont des armes de persuasion massive!! Donc des outils de manipulation à grande échelle, même si le but premier n'était pas là, là n'est pas (ou plus!) la question aujourd'hui! La vraie question est "Comment s'informer de façon objective dans le monde virtuel?" Et là les arguements sont les mêmes que pour n'importe quel support ou médias : croiser les informations, ne pas se fier à une seule source, remettre en cause ou en doute se que l'on croit acquis, etc...

  • Paul le 01.08.2018 09:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pour résumé, Facebook collecte des infos sur les utilisateurs et ne contrôle pas les données collectées qui peuvent être consultées ou manipulées par des tiers totalement inconnus.

    • NoControl le 01.08.2018 10:21 Report dénoncer ce commentaire

      Mais sachez qu'Internet, en général, n'est plus sous contrôle.

  • vinzz le 31.07.2018 23:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ha,ha,haaa ça marche!!

  • Tanguy Ducrémlin le 31.07.2018 21:07 Report dénoncer ce commentaire

    Facebook subit des assauts mais la Russie encore plus et pourquoi? Personne ne le sait car comme le dit Rigoberta, aucune preuve!

  • Helmutheimat le 31.07.2018 20:48 Report dénoncer ce commentaire

    Toujours on s'en prend à la Russie mais jamais on ne voit de preuves, tout est bon pour accuser Vladimir Poutine, pourtant tout le monde l'a vu pendant la coupe du monde que la Russie est un pays très accueillant et démocratique, Facebook ne sait plus qui accuser!

    • GoEast le 01.08.2018 10:22 Report dénoncer ce commentaire

      Laissez-les, plus on accuse Poutine sans preuve, plus notre estime pour Poutine va croître. Je l'apprécie plus que beaucoup de dirigeants de "l'Ouest".