Climat

14 mars 2019 09:38; Act: 14.03.2019 11:20 Print

Greta Thunberg proposée pour le Nobel de la paix

L'adolescente suédoise Greta Thunberg, instigatrice de la «grève de l'école pour le climat», a été proposée pour le prix Nobel de la paix 2019.

storybild

«Greta Thunberg a lancé un mouvement de masse dans lequel je vois, peut-être, la principale contribution à la paix», a déclaré le député norvégien Freddy André Øvstegård. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous avons proposé Greta Thunberg parce que le changement climatique, si on ne l'enraye pas, sera la principale cause des guerres, conflits et flux de réfugiés à l'avenir», a affirmé à l'AFP le député norvégien Freddy André Øvstegård. «Greta Thunberg a lancé un mouvement de masse dans lequel je vois, peut-être, la principale contribution à la paix», a-t-il fait valoir.

La jeune Suédoise de 16 ans est devenue une égérie de la lutte contre les dérèglements climatiques. Elle a notamment appelé à une «grève mondiale» des élèves, vendredi, pour réclamer un renforcement des actions pour lutter contre le changement climatique. «C'est bien évidemment un honneur et très agréable d'être proposée pour un aussi grand prix», a-t-elle réagi auprès du journal suédois Aftonbladet. «C'est incroyable et un peu bizarre», a-t-elle dit.

Décerné le 11 octobre

Son nom a été proposé par trois députés de la Gauche socialiste (opposition) avant la date-limite du 31 janvier, selon M. Øvstegård, ce qui signifie que sa candidature est valide pour le Nobel de la paix 2019, qui sera décerné le 11 octobre. Selon l'institut Nobel, 304 individus et organisations ont cette année été proposés pour la prestigieuse récompense, une liste qui reste tenue secrète pendant au moins 50 ans conformément aux statuts de la fondation.

Des milliers de personnes - parlementaires et ministres de tous les pays, anciens lauréats, certains professeurs d'université... - sont habilitées à proposer une candidature, laquelle ne représente pas une reconnaissance en soi de la part du comité Nobel chargé d'attribuer le prix.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pierrot Max le 14.03.2019 12:36 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'ils arrêtent d'utiliser leur smartphone qui donne des cancers aux pauvres gosses de Chine bien nommé Cancer City qui est le prolongement de leur main - et je parle pas des ondes wifi qui perturbe l'organisme Pas de cigarettes, avec les mégots qui polluent, pas de cannabis qui pollue les cerveaux, pas d'alcool qui tue aussi dans des accidents. Qu'ils arrêtent de consommer avec leur vêtement tendance à bas prix pour enrichir les grandes entreprises qui payent au smic les étudiants et vêtements importés de pays qui font travailler pour une poignée de nèfles ! Et voyager par des avions low cost

  • Maxiye le 14.03.2019 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    D'un jour à l'autre on n'entend plus rien d'autre que "écologie, pollution, mort de la planète et réchauffement climatique. C'est devenu le nouveau mot d'ordre. Demain ce sera la dictature verte!

  • Claire de Lune le 14.03.2019 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Les jeunes d'aujourd'hui voyagent beaucoup plus qu'aucune génération avant eux, c'est grâce à eux que prospèrent les compagnies aériennes à bas coût comme EasyJet ou Ryan Air...Mais là, bizarrement, les tonnes de carbone et de particules engendrées, on s'en fiche...

Les derniers commentaires

  • Fred le 14.03.2019 15:59 Report dénoncer ce commentaire

    Il faut être réaliste, nous sommes habitué à notre confort. L'électricité, une voiture pour nous déplacer librement quand on le veut. Le téléphone qui ne sert la plupart du temps que pour des futilité, avoir accès à internet, le chauffage dans toutes les pièces, de bon plats qui nécessite des élevage d'animaux, etc .… Que veulent ils ces jeunes que nous retournions vivre dans des grottes??? Depuis que la terre existe elle a connu plusieurs changement climatique alors que l'homme n'existait pas encore, c'est un phénomène naturel qui survient environs tout les 10000 ans on devra faire avec.

  • L'Ukrainien le 14.03.2019 15:01 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez d'utiliser les enfants pour vos projets et vos idées. Tout ça c'est de l'hypocrisie. La petite est la seule à être honnête!

  • Maxiye le 14.03.2019 14:53 Report dénoncer ce commentaire

    D'un jour à l'autre on n'entend plus rien d'autre que "écologie, pollution, mort de la planète et réchauffement climatique. C'est devenu le nouveau mot d'ordre. Demain ce sera la dictature verte!

  • Diukdiuk le 14.03.2019 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une superbe initiative qui par l’effet de la jeunesse d’une telle initiative remplie de conviction et d’evidence ne peut que meriter le respect . Cela ne s’arrêtera pas là par voie de conséquence et ......dans l’intérêt de toute la planète

  • Réaliste le 14.03.2019 13:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un beau coup médiatique, mais qui va ou faire quelques choses pour la nature en général le climat impossible tant que l argent dirige .n oubliez pas que nous trouvons de l argent pour exterminer une espèce mais pas pour la sauver et c est la que la nature ne comprends pas.