Greta à l'ONU

23 septembre 2019 17:05; Act: 24.09.2019 09:29 Print

«Vous m'avez volé mes rêves et mon enfance»

Sur un ton vindicatif, la militante écologiste a réprimandé les décideurs du monde entier pour leur inaction sur le climat, dans un discours à l'ONU

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un discours furieux à l'ONU, la jeune Suédoise Greta Thunberg a réprimandé les dirigeants de la planète pour leur inaction contre le changement climatique, au début d'un sommet à New York. «Je ne devrais pas être là, je devrais être à l'école, de l'autre côté de l'océan», a lancé Greta Thunberg, la voix tremblante mais forte, souvent au bord des larmes, lisant un texte depuis sa chaise. «Comment osez-vous? Vous avez volé mes rêves et mon enfance avec vos paroles creuses».

«Je fais pourtant partie de ceux qui ont de la chance. Les gens souffrent, ils meurent. Des écosystèmes entiers s'effondrent, nous sommes au début d'une extinction de masse, et tout ce dont vous parlez, c'est d'argent, et des contes de fées de croissance économique éternelle? Comment osez-vous!». Ce court discours est l'un des plus percutants que l'adolescente de 16 ans ait prononcés depuis son arrivée aux États-Unis, fin août.

Elle a, comme auparavant, répété les faits scientifiques confirmant le réchauffement accéléré de la planète, puis s'en est prise aux chefs d'État et de gouvernement présents au même sommet, auquel le secrétaire général de l'ONU l'avait invitée. «Vous nous avez laissé tomber. Mais les jeunes commencent à comprendre votre trahison, a dit Greta Thunberg. Si vous décidez de nous laisser tomber, je vous le dis: nous ne vous pardonnerons jamais. Nous ne vous laisserons pas vous en sortir comme ça». «Le monde se réveille, et le changement arrive, que cela vous plaise ou non. Merci», a-t-elle conclu, très applaudie dans la grande salle de l'Assemblée générale.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • the Finn le 23.09.2019 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vas manifester en Inde cocotte ! Plus d'un milliard de gens qui font encore leurs besoins dans la rue, qui roulent avec des tacots rejetant 10x plus de particules que les plus vieilles voitures d'Europe, là où on brûle du plastique et des pneus...

  • Phi le 23.09.2019 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout les voyages au siège de L‘ONU sont fait par avions de toutes les applaudisseurs mais ils n‘arrivent pas à taxer le Kerosin d‘abord ils défendes leurs propre Industrie un comme l‘autre.

  • De Poupes le 23.09.2019 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à tous ces jeunes. Je suis désolé pour cette génération et ceux qui suivent....il n’y a plus d’espoir pour eux.

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 24.09.2019 16:21 Report dénoncer ce commentaire

    Il est bien connu qu'en matière de propagande, le principal moyen est celui de l'émotion pour rassembler les grandes masses populaires à une cause. C'est triste de voir que certains pouvoirs en coulisse arrivent à manipuler l'opinion publique à travers une mineur. Et en matière d'intégrité scientifique elle fini là où commence le financement de leurs études, et 80% des études donnent des résultats souhaités par les sponsors... Le réchauffement climatique est un gigantesque gisement de profits.

    • Ossi le 24.09.2019 17:06 Report dénoncer ce commentaire

      Et en outre il permet de faire passer des lois et taxes que sans lui on n'oserait pas faire

  • Larifari le 24.09.2019 15:11 Report dénoncer ce commentaire

    En 1815 le volcan Tambora est entré en irruption après une explosion terrible. Le climat de la Terre entière en a souffert, il y a eu trois ou quatre années sans été. Des pays entiers ont vu leur population mourir de faim, pas seulement en Asie mais jusqu'en Irlande. Une telle irruption est toujours possible et il y a des volcans plus puissants et plus dangereux que le Tambora. Rien n'est sûr, rien n'est certain! Sauver la Terre? Sauver le climat?

  • George le 24.09.2019 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    La demoiselle est légitime en quoi ? par qui a-t-elle été élue représentante ? pourquoi nos élus l'écoutent "officiellement" ? Serions-nous reçus et écoutés si nous demandions audiance à l'AG de l'ONU où nous irions expliquer tous les méfaits à venir des batteries électriques qu'on nous impose, des machines à faire de l'électricité qui, de leur construction à leur déconstruction, sont nettement plus poluantes même que le nucléaire ? Lobbyisme de gens qui ne savent pas de quoi ils parles et observent avec des lunettes à la mode ecofashion.

  • Rodrigo le 24.09.2019 13:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    incroyable ! je me demande juste qui a écrit son texte car elle ne ressent pas vraiment ce qu'elle dit, elle n'avait pas besoin de lire le texte qui a été fait par quelqu'un d'autre. Après oui, je suis d'accord, on continue à polluer notre planète. Mais avoir utilisé une gamine pour lire un texte qui ressent même pas ce qu'elle dit. en tout cas pas trop bien comme actrice !

  • minizorro le 24.09.2019 12:54 Report dénoncer ce commentaire

    A tous ceux qui ont posté ci-dessous, je tiens à vous rassurer que la jeune demoiselle pourra continuer son enfance (à 16 ans déjà adolescente non?) et surtout à rêver car des physiciens sont en train de trouver des vraies solutions pour que nous puissions continuer à vivre "normalement" sans endommager notre planète que des rêveurs romantiques que sont les écolos, nous inondent actuellement d'éoliennes et cellules photovoltaïques, sans savoir qu'en 2050 il y aura une vraie catastrophe écologique car nous ne saurons pas quoi faire avec leur ventilateurs déchus et cellules en miette.