Au Liban

12 décembre 2015 12:42; Act: 12.12.2015 12:47 Print

Hannibal Kadhafi affirme qu'il «se porte bien»

Enlevé puis relâché pour des motifs mystérieux vendredi par un groupe armé au Liban, un des fils de l'ancien dirigeant libyen est apparu dans une vidéo où il semble affaibli.

Sur ce sujet

Hannibal Kadhafi, fils de l'ancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi et homme d'affaires menant grand train, a été détenu plusieurs heures par un groupe armé inconnu au Liban avant d'être libéré vendredi soir, ont indiqué des sources sécuritaires. La police libanaise a récupéré Hannibal Kadhafi et va l'interroger, a dit une de ces sources, sans préciser où il a été libéré.

Une autre source de sécurité a affirmé que Hannibal Kadhafi a été «enlevé par un groupe armé dans la région de la Bekaa (est) alors qu'il venait de Syrie, avant d'être relâché dans la nuit de vendredi dans la même région». La Bekaa est un des fiefs du mouvement libanais chiite Hezbollah.

Sévices physiques

L'agence nationale d'informations libanaise ANI a affirmé que les ravisseurs réclamaient «des informations sur Moussa Sadr», le chef du haut conseil supérieur chiite libanais qui avait disparu au cours d'une visite en Libye en 1978, et confirmé que M. Kadhafi a été enlevé dans la région de la Bekaa.

Ce dernier est apparu vendredi soir sur une vidéo diffusée par la chaîne privée libanaise al-Jadid, pour affirmer qu'il «se portait bien». Il semblait néanmoins avoir subi des sévices physiques, portant des marques de coups et arborant deux yeux au beurre noir. La provenance et la date de la vidéo n'ont pas été précisées.

Dans cette vidéo, il appelle «tous ceux qui ont des preuves sur le dossier de l'imam Moussa Sadr à les présenter sans tarder». Depuis la disparition de l'imam, la communauté chiite libanaise tenait pour responsable l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kadhafi, dont la famille n'était donc plus la bienvenue au Liban.

(L'essentiel/20 minutes/afp)