Asie

30 septembre 2019 07:29; Act: 30.09.2019 09:12 Print

Hong Kong: journaliste blessée durant les manifs

Une journaliste a reçu une balle en caoutchouc en plein visage lors des manifestations de dimanche, à Hong Kong.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Une journaliste indonésienne basée à Hong Kong est hospitalisée après avoir été blessée au visage par une balle en caoutchouc tirée par la police lors des débordements de dimanche, dans l'ancienne colonie britannique. Les autorités sont priées de s'expliquer.

Veby Mega Indah, une journaliste de 39 ans a affirmé au quotidien hongkongais «South China Morning Post» avoir été blessée à l’œil par un projectile non létal au cours d'une manifestation dimanche, à Hong Kong. Le territoire traverse une grave crise politique.

«Je portais un casque et des lunettes de protection. Je me tenais avec d'autres journalistes. J'ai entendu un journaliste crier: "Ne tirez pas, nous sommes journalistes". Mais la police a tiré», a décrit la reporter qui travaille pour "Suara Hong Kong News", un média local lu par la diaspora indonésienne à Hong Kong.

Une vingtaine de minutes après l'incident, elle a été transportée à l'hôpital. Le consulat indonésien à Hong Kong a confirmé qu'un diplomate avait rendu visite à la journaliste à l'hôpital. «Sa condition est stable mais elle nécessite davantage de traitements», a confirmé un porte-parole. Le consulat est en contact avec la police et les autorités au sujet de l'incident.

Journalistes touchés

L'association des journalistes de Hong Kong prie les autorités de fournir des explications sur les tirs envers les reporters. «Il s'agit presque d'une attaque envers les journalistes», a déclaré son président Chris Yeung Kin-hing. «Il y a aussi eu des policiers qui ont visé les médias avec du gaz au poivre et il y a eu de nombreux cas de journalistes touchés par des balles en caoutchouc par le passé».

La journée de dimanche a été marquée à Hong Kong par de nouveaux affrontements entre les manifestants pro-démocratie et la police antiémeute, qui a tiré du gaz lacrymogène dans un quartier commerçant du centre de l'île. La veille, des violences avaient déjà été constatées avec des manifestants qui ont lancé des cocktails Molotov et des briques en direction de la police qui a riposté avec des canons à eau, des gaz lacrymogènes et au poivre. Des dizaines de milliers de manifestants se sont rassemblés durant le week-end à l'occasion du cinquième anniversaire du début du «Mouvement des Parapluies», précurseur de la mobilisation qui ébranle actuellement Hong Kong.

Amnesty dénonce

L'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty Internationl a déploré à plusieurs reprises le recours illégal à la force par la police lors des manifestations. L'association a relevé notamment que plus de 1 300 personnes ont été interpellées dans le contexte de la nouvelle vague et de manifestations et a recensé de multiples cas d'arrestations arbitraires.

(L'essentiel/nxp/ats)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Georgette le 30.09.2019 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    On dit que le gouvernement chinois de Pékin est un dictateur, mais je trouve qu'il est bien mou et bien large. Qu'attend il pour arrêter ces manifestations injustifiées?

  • bonsens le 30.09.2019 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @jean l’aveugle va te mettre un compas dans l’œil!

  • Jean l'Aveugle le 30.09.2019 12:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Georgette a raison, il font comme en 1989 ce sera vite fini !

Les derniers commentaires

  • FullmétalJF le 30.09.2019 20:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit Georgette et Jean l'Aveugle, chez nous en URSS/Russie on pense pareil

  • bonsens le 30.09.2019 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @jean l’aveugle va te mettre un compas dans l’œil!

  • Taka Takata le 30.09.2019 15:05 Report dénoncer ce commentaire

    Imaginez un instant si les gilets jaunes faisaient un centième de ce que font les révoltés de Hong Kong... quant au nombre de journalistes blessés en France... on frise l'en-plein! Samedi des observateurs de la Ligue des Droits de l'Homme se sont faits tabasser à Toulouse, heureusement qu'il y a encore de vrais journalistes qui documentent cela... au risque de ramasser aussi du gourdin. A voir sur le Web la jolie bavure en direct, de toute façon les enquêtes ouvertes contre les forces de l'ordre n'aboutissent jamais..

  • Jean l'Aveugle le 30.09.2019 12:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Georgette a raison, il font comme en 1989 ce sera vite fini !

  • Georgette le 30.09.2019 11:23 Report dénoncer ce commentaire

    On dit que le gouvernement chinois de Pékin est un dictateur, mais je trouve qu'il est bien mou et bien large. Qu'attend il pour arrêter ces manifestations injustifiées?