Contestation en Chine

16 août 2019 07:31; Act: 16.08.2019 12:12 Print

«Hong Kong ne sera pas comme Tiananmen»

Pour évoquer les troubles politiques qui secouent actuellement Hong Kong, un journal chinois a osé une comparaison avec les événements de 1989, tabous en Chine.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un quotidien chinois a fait vendredi une rare allusion à la répression de Tiananmen, sujet tabou dans le pays, pour expliquer qu'une éventuelle intervention armée à Hong Kong ne serait pas une répétition du carnage commis en juin 1989 à Pékin par les militaires. «Pékin n'a pas décidé d'intervenir par la force afin de mater les émeutes à Hong Kong mais cette option est à l'évidence à sa disposition», écrit dans un éditorial le quotidien de langue anglaise Global Times.

Mais même si le régime communiste décidait d'envoyer l'armée contre les manifestants, «l'incident à Hong Kong ne sera pas une répétition de l'incident politique du 4 juin en 1989», poursuit le quotidien au ton volontiers nationaliste. Aucun bilan officiel n'a été fourni pour la répression sanglante de Tiananmen, mais les experts évoquent généralement entre plusieurs centaines et plus d'un millier de morts.

«La Chine est plus forte et plus mûre»

Le journal ne semble toutefois pas se prononcer sur l'éventuelle méthode employée pour réprimer deux mois d'agitation à Hong Kong en faveur de la démocratie, mais plutôt sur les conséquences diplomatiques à long terme d'une intervention militaire. «Washington ne sera pas en mesure d'intimider la Chine en se servant des troubles d'il y a 30 ans. La Chine est beaucoup plus forte et plus mûre et sa capacité à gérer des situations complexes s'est grandement accrue», ajoute le journal, qui émane du Quotidien du peuple, l'organe du Parti communiste chinois (PCC) au pouvoir.

Après le bain de sang de la place Tiananmen, qui avait été occupée par des manifestants pro-démocratie, la Chine s'était trouvée au ban des nations et son économie avait subi une quasi-stagnation pendant deux ans. Plusieurs experts estiment que l'importance de la place financière de Hong Kong pourrait dissuader Pékin d'intervenir dans le territoire autonome. Le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton, a lui aussi évoqué la répression de 1989: «Les Chinois doivent faire très attention aux mesures qu'ils prennent, parce que les Américains se souviennent de la place Tiananmen», a-t-il déclaré dans un entretien à Voice of America.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Viet le 16.08.2019 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y aura peut-être pas de bain de sang mais il sera sûrement interdit de rendre hommage aux victimes de Tiananmen dans le futur. À l'heure actuelle, Hong-Kong et Taïwan peuvent le faire et en Chine on fait tout pour effacer/oublier toute trace d'erreur/de crime faite par le régime Communiste

Les derniers commentaires

  • Viet le 16.08.2019 08:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y aura peut-être pas de bain de sang mais il sera sûrement interdit de rendre hommage aux victimes de Tiananmen dans le futur. À l'heure actuelle, Hong-Kong et Taïwan peuvent le faire et en Chine on fait tout pour effacer/oublier toute trace d'erreur/de crime faite par le régime Communiste