Arctique

03 décembre 2019 15:48; Act: 03.12.2019 16:09 Print

Hugo Clément vole au secours de Mike Horn

Le journaliste de «France 2» fait partie de l'expédition qui va tenter de sauver l'aventurier et son acolyte, en grand danger lors de leur aventure au Pôle Nord.

Sur ce sujet
Une faute?

En expédition depuis le 26 août dernier dans l'Arctique, Mike Horn et son acolyte Børge Ousland sont au plus mal. La semaine dernière, les deux aventuriers, amaigris et souffrant de graves gelures, ont demandé à leurs proches de mettre en place un plan d'urgence, afin de les rapatrier.

Alors qu'un brise-glace, affrété par les filles de Mike, Annika et Jessica, était en route pour tenter de rejoindre les deux hommes, Hugo Clément a annoncé lundi faire partie de l'expédition pour tenter de les secourir.

Dans un post Instagram, le journaliste de France 2 explique que deux cas de figures se dessinent à l'horizon: «Soit Mike et Børge peuvent rejoindre le brise-glace. Soit le navire ne progresse pas assez vite et ils n'auront pas assez de vivres pour faire le chemin eux-mêmes». Le cas échéant, deux autres explorateurs seront alors déposés sur la banquise afin de ravitailler les deux explorateurs. Ils rejoindraient alors le navire tous les quatre.

Voir cette publication sur Instagram
Update : @mikehornexplorer et @borgeousland ont bien avancé vers le sud ces dernières 24h, et le Lance (brise glace) poursuit sa route vers le nord. Encore une centaine de kilomètres entre eux. Option 1 : Mike et Børge peuvent rejoindre le brise glace. Option 2 : le navire ne progresse pas assez vite et ils n'auront pas assez de vivres pour faire le chemin eux-mêmes. Deux autres explorateurs seront alors déposés sur la banquise par le brise glace, ils iront ravitailler Mike et Børge à ski, puis feront le chemin retour vers le navire tous les quatre. Nous, avec @jessicaahorn et son équipe, on est toujours au Svalbard sur le Pangaea, le voilier de Mike. On attend le feu vert du brise glace pour monter vers le nord et aller les récupérer pour les ramener sur le terre ferme. Situation compliquée mais sous contrôle. Photo 1 : @mikehornexplorer il y a quelques jours. Photo 2 : @borgeousland il y a quelques jours. Photo 3 : le Pangaea, à quai au Svalbard. Il est 15h quand je prends la photo, la nuit polaire est bien là... Une publication partagée par Hugo Clément (@hugoclementk) le 3 Déc. 2019 à 12 :42 PST

«Nous, avec Jessica Horn et son équipe, on est toujours au Svalbard sur le Pangaea, le voilier de Mike», explique Hugo Clément, qui attend le feu vert du navire pour monter vers le nord et récupérer le duo. «Situation compliquée mais sous contrôle», continue le journaliste, qui précise que la nuit polaire rend la mission plus complexe.

Pour preuve, la photo qu'il a partagée pourrait faire croire à un cliché nocturne. Il n'était alors que 15 heures.

Voir cette publication sur Instagram
Avec @clement_brelet, on est au Svalbard sur le Pangaea, le bateau de @mikehornexplorer avec son équipe et sa fille @jessicaahorn. Mike est actuellement avec son compagnon d'aventure @borgeousland, en difficulté sur la banquise proche du Pôle nord. Leur expédition devrait déjà être terminée, mais le changement climatique fragilise la glace et ralentit leur progression. Ils sont affaiblis, victimes de gelures, et il ne leur reste que 4 jours de vivres. Un navire brise glace tente en ce moment de les rejoindre mais la tâche est compliquée. Les températures descendent jusqu'à -40 et la nuit polaire rend la navigation périlleuse. Nous allons accompagner l'équipe de Mike, qui va essayer de faire route vers le nord pour le récupérer avec Børge, quand ils seront suffisamment descendus vers les eaux libres. Dernière option si le navire n'arrive pas à les atteindre : deux autres explorateurs à ski seront posés sur la banquise pour aller les ravitailler. On vous tient au courant. #SurLeFront Une publication partagée par Hugo Clément (@hugoclementk) le 2 Déc. 2019 à 4 :35 PST

L'expédition Pole2Pole de Mike Horn

(L'essentiel/szu)