Affaire ukrainienne

15 octobre 2019 14:24; Act: 15.10.2019 15:13 Print

Hunter Biden reconnaît une erreur de jugement

S'il se défend de toute activité et décision illégales, le fils de Joe Biden a reconnu mardi avoir commis des erreurs, qui retombent aujourd'hui sur son père.

storybild

Hunter Biden (au fond) reconnaît des erreurs, dans la mesure où les accusations nuisent à son père Joe (devant). (photo: AFP/ng han Guan)

Sur ce sujet
Une faute?

Hunter Biden, dont les activités professionnelles en Ukraine ont mis en porte-à-faux la campagne électorale de son père, Joe Biden, s'est défendu mardi de toute activité illégale mais a reconnu une erreur politique. «Ai-je fait une erreur? Eh bien, peut-être oui, dans l'absolu», a-t-il déclaré lors d'une interview diffusée mardi matin, sur la chaîne américaine ABC News. «Mais, ai-je fait une erreur au sens de l'éthique? Absolument pas».

Hunter Biden avait déjà annoncé dimanche qu'il démissionnait de ses fonctions au conseil d'administration d'une entreprise chinoise, qui lui valaient également des attaques de Donald Trump. «Quand je me repenche sur ça, je ne pense pas avoir fait quoi que ce soit de mal. Mais, était-ce une erreur de jugement que de se retrouver en plein milieu de ce qui est un vrai marécage, à bien des égards? Oui», a déclaré Hunter Biden, 49 ans. «J'ai donné l'opportunité à des personnes très immorales de faire du mal à mon père. Là, j'ai fait une erreur. Donc je reconnais ma responsabilité là-dedans», a-t-il réaffirmé.

Procédure de destitution

Le président américain Donald Trump accuse Hunter Biden de corruption, en raison de ses activités au sein d'une entreprise ukrainienne, Burisma, dont il fut membre du conseil d'administration entre 2014 et 2019. Le président républicain accuse également Joe Biden d'avoir utilisé son pouvoir politique lorsqu'il était vice-président de Barack Obama pour protéger son fils. Dimanche, l'avocat de Hunter Biden a publié un communiqué pour nier tout «acte répréhensible durant les cinq ans de son mandat» au sein de la société ukrainienne.

Ce sont ces affaires ukrainiennes du fils de l'ancien vice-président qui sont au cœur de l'enquête lancée par les démocrates du Congrès américain en vue de destituer Donald Trump. Les démocrates accusent le président républicain d'avoir commis un abus de pouvoir en insistant auprès des autorités ukrainiennes pour qu'elles enquêtent sur les Biden. Joe Biden, 76 ans, est considéré comme un des favoris de la primaire démocrate pour affronter Donald Trump en 2020.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxo le 15.10.2019 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    Pas après pas on y arrive doucement!

Les derniers commentaires

  • Luxo le 15.10.2019 20:39 Report dénoncer ce commentaire

    Pas après pas on y arrive doucement!