Aux États-Unis

17 janvier 2020 16:05; Act: 17.01.2020 16:15 Print

Ignorée par la police, elle piège elle-​​même son père

Terrorisée par un paternel violent, une jeune fille de 15 ans a installé une caméra dans sa chambre dans l'espoir d'apporter une preuve aux autorités. Elle y est parvenue.

Sur ce sujet
Une faute?

Le calvaire d'Amy* a duré plusieurs années. Terrorisée par un père violent, l'adolescente a multiplié les signalements à la police, mais elle n'a jamais été prise au sérieux. Aujourd'hui âgée de 15 ans, l'Américaine domiciliée en Floride a décidé d'agir par elle-même. Elle a caché une caméra dans sa chambre, dans l'espoir de pouvoir enfin piéger son paternel. Le 23 décembre dernier, l'adolescente est arrivée à ses fins, rapporte WGN9.

Sur les images enregistrées par Amy, on peut voir l'homme de 47 ans lui hurler dessus. «Personne ne me manque de respect dans ma p*** de maison», crie Damon Becnel. Celui-ci menace ensuite l'un des chiens de sa fille, qui se trouvent sur le lit. Un couteau dans la main, il prévient: «Je vais arracher les globes oculaires de ce p*** de chien, je vais le faire!» Apparemment, le quadragénaire reproche à l'animal de l'avoir mordu.

«Je vais tuer le chien»

Le père d'Amy frappe l'un des chiens, l'attrape par la gueule puis la gorge, et le jette au sol. «Je vais tuer le chien», menace le quadragénaire. L'adolescente saute alors sur le dos de son père, qui l'attrape par les cheveux avant de lui asséner un coup de boule. «On peut entendre la tête de la victime percuter le mur derrière elle, et elle se met immédiatement à pleurer», décrit le rapport de police.

La jeune fille a signalé l'agression le lendemain et fourni les images trois jours plus tard. Le 2 janvier, Damon Becnel a été arrêté et mis en examen pour cruauté envers un enfant, violence sur enfant sans blessure grave et cruauté envers animaux. Libéré sous caution, le quadragénaire sera jugé début mars. Divorcée du père d'Amy depuis 2005, la mère de l'adolescente a lancé une pétition réclamant une sanction exemplaire contre son ex.

*Prénom d'emprunt

(L'essentiel/joc)