Ameublement

08 août 2018 14:57; Act: 08.08.2018 15:30 Print

Ikea ouvre son premier magasin en Inde

Mercredi, Ikea a annoncé l'ouverture de son premier magasin en Inde, depuis que la loi sur les investissements étrangers s'est assouplie.

storybild

John Achillea, manager du nouveau IKEA à Hyderabad. (photo: AFP/afp)

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi, le géant de l'ameublement Ikea a promis répondre aux «besoins, frustrations et rêves» des consommateurs en Inde avec l'ouverture de son premier magasin dans ce pays difficile mais au fort potentiel pour la chaîne suédoise. C'est la deuxième tentative du numéro un mondial de la vente de meubles de se lancer en Inde, après avoir vu ses plans contrecarrés en 2006 par une loi sur les investissements étrangers, assouplie depuis, mais qui impose de s'associer à un partenaire local. «Nous proposons une offre d'ameublement pour la maison exaltante, abordable et pratique», a déclaré Jesper Brodin, PDG du groupe Ikea, lors d'une conférence, à la veille de l'ouverture officielle de son gigantesque magasin de 37 000 m2 dans la ville de Hyderabad (sud). «Nous promettons de fournir une excellente qualité à des prix abordables et essaierons de nous développer rapidement dans le reste du pays avec de nombreux magasins», a-t-il ajouté.

À Hyderabad, le groupe table sur sept millions de visiteurs par an pour son magasin doté de 850 employés, le premier des 25 qu'il compte ouvrir d'ici 2025 en Inde. Ikea compte investir au total 1,5 milliard de dollars sur la troisième économie d'Asie et espère profiter de la hausse du niveau de vie des classes moyennes dans cette nation de 1,25 milliard d'habitants.

Beaucoup de changements pour s'adapter à la clientèle

Pour attirer la clientèle, la multinationale, a donné une tournure locale à son offre. «Nous avons beaucoup changé pour l'Inde», explique Henrik Osterstrom, un haut responsable du groupe à l'AFP. Aux côtés de ses produits internationaux, elle proposera des objets spécifiquement adaptés au mode de vie indien comme des boîtes à épices, des «tawas» (poêles à frire indiennes) ou des machines à idlis, des galettes traditionnelles du petit déjeuner dans le sud de l'Inde.

Et comme monter des meubles soi-même n'est guère dans la culture des classes moyennes du pays, la chaîne a noué un partenariat avec une plateforme internet, UrbanClap, qui met en relation avec des travailleurs manuels. Le magasin de Hyderabad s'enorgueillit d'un restaurant de mille places, le plus grand dans le monde pour la chaîne qui affirme aussi que c'est «sans doute le plus grand en Inde».

Pas de boulettes suédoises

En raison des sensibilités religieuses, les fameuses boulettes d'Ikea, presque aussi connues que ses étagères «Billy», seront confectionnées avec du poulet, plutôt que du bœuf ou du porc, ou bien seront végétariennes. Le biryani apprécié localement sera aussi au menu. Pour des analystes, le chemin d'Ikea sera long pour se développer en Inde où le marché du meuble est déjà chargé avec notamment des sites spécialisés comme Urban Ladder et PepperFry sans compter les géants du e-commerce Amazon et Flipkart.

«Ikea devra focaliser sur la formation de ses employés, trouver le juste équilibre pour séduire les consommateurs dans les plus petites villes du pays. Dégager des bénéfices prendra du temps», souligne Satish Meena, analyste à la firme Forrester.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • le sage le 08.08.2018 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Étonnant quand on sait que de nombreux produits Ikea viennent justement... d'Asie. C'est un énorme marché pour Ikea mais une catastrophe environnementale pour la planète car ces meubles respectent peu l'environnement et finissent rapidement en déchetterie.

  • pep le 09.08.2018 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est la fin de ce qui reste de traditions et de culture dans le monde Tous pour un tous un tous pour IKEA

  • Knopchen le 08.08.2018 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    IKEA prévoit aussi pour ses clients de ramener leurs achats à la maison à dos d’éléphant ?

Les derniers commentaires

  • pep le 09.08.2018 08:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est la fin de ce qui reste de traditions et de culture dans le monde Tous pour un tous un tous pour IKEA

  • Lénine Staline Poutine le 08.08.2018 20:34 Report dénoncer ce commentaire

    Oui comme en Russie!

  • Knopchen le 08.08.2018 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    IKEA prévoit aussi pour ses clients de ramener leurs achats à la maison à dos d’éléphant ?

  • le sage le 08.08.2018 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Étonnant quand on sait que de nombreux produits Ikea viennent justement... d'Asie. C'est un énorme marché pour Ikea mais une catastrophe environnementale pour la planète car ces meubles respectent peu l'environnement et finissent rapidement en déchetterie.

  • Mérédithe le 08.08.2018 15:31 Report dénoncer ce commentaire

    Enfin l'Inde a son Ikea qu'elle mérite!

    • blablablablablabla le 08.08.2018 19:59 Report dénoncer ce commentaire

      Bien d'accord avec vous!