En Israël

12 juin 2019 09:02; Act: 12.06.2019 09:58 Print

Il cambriole deux banques armé d'un avocat

Un homme a volé des milliers d'euros dans deux banques de Beer-Sheva, menaçant de les «faire sauter» à l'aide d'un avocat qu'il faisait passer pour une grenade.

storybild

Le suspect a déjà passé trois ans en prison pour vol qualifié. (photo: Israel Police)

Sur ce sujet
Une faute?

L'histoire que rapporte The Times of Israel est aussi cocasse qu'étonnante. Un résident du sud du pays, âgé de 47 ans, a été arrêté après avoir volé près de 30 000 shekels (plus de 7 000 euros) dans deux banques de la ville de Beer-Sheva, en Israël, le mois dernier. Le voleur a commis ces actes à l'aide d'un simple avocat, qu'il avait peint en noir pour faire croire à une grenade.

Lors de son premier brigandage, l'homme est entré dans une succursale de la Banque postale israélienne, située dans un centre commercial. Il a ensuite remis à la caissière une note mal orthographiée, exigeant qu'elle lui remette l'argent en menaçant de tout faire sauter à l'aide de sa bombe factice. Son méfait accompli, il est sorti de l'établissement avec plus de 16 000 shekels (près de 4 000 euros) en poche.

Casier judiciaire

Cinq jours plus tard, le bandit a répété sa méthode dans une autre succursale de la ville. Il a, cette fois, volé près de 12 000 shekels (environ 3 000 euros). Difficilement identifiable sur les images de vidéosurveillance, l'homme a tout de même été interpellé par la police, qui a réussi à tracer son téléphone portable.

Détenteur d'un casier judiciaire, le suspect a déjà passé trois ans derrière les barreaux pour vol qualifié. L'histoire ne dit pas s'il a avait également une expérience professionnelle dans le domaine de la vente de fruits et légumes.

(L'essentiel/szu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Grand Maître le 12.06.2019 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est plus sûr pour sa défense !!!

  • F.T. le 12.06.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a commis un combriolage en présence de son avocat. Très fort

  • Fredo le 12.06.2019 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup commente sans lire en entier l'article. L'avocat est un fruit qui peut ressembler à une grenade dans l'affolement général d'une agression.

Les derniers commentaires

  • Fredo le 12.06.2019 17:53 Report dénoncer ce commentaire

    Beaucoup commente sans lire en entier l'article. L'avocat est un fruit qui peut ressembler à une grenade dans l'affolement général d'une agression.

  • Grand Maître le 12.06.2019 14:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est plus sûr pour sa défense !!!

  • F.T. le 12.06.2019 12:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il a commis un combriolage en présence de son avocat. Très fort

    • francine le 12.06.2019 19:22 Report dénoncer ce commentaire

      mdr :)