Aux États-Unis

08 avril 2020 07:24; Act: 08.04.2020 08:13 Print

Il devait survivre quelques jours: Jaxon a vécu 5 ans

Un petit garçon atteint d'une malformation qui a causé l'absence partielle de son encéphale et de son crâne est décédé la semaine dernière, après avoir déconcerté le corps médical.

Sur ce sujet
Une faute?

«Je sais que chaque jour peut être son dernier». En se confiant à la presse en 2015, Brittany Buell était tout à fait consciente du fait que son petit Jaxon était un miraculé. Atteint d'une malformation qui a causé l'absence partielle de son encéphale et de son crâne, l'enfant n'était censé survivre que quelques jours. Il aura finalement comblé ses parents de joie pendant plus de 5 ans: Jaxon s'est éteint «très sereinement et confortablement» le 1er avril.

«Il est mort dans mes bras, entouré de ses parents et de sa famille qui l'aimaient et lui apportaient du réconfort et des heures interminables de câlins pendant ses derniers jours», a annoncé son papa, Brandon Buell. Dans un e-mail adressé à Today, l'Amériain de 35 ans explique que le décès de son fils n'a rien à voir avec le coronavirus. «Son corps et ses organes étaient en train de s'éteindre, comme c'est souvent le cas chez les enfants comme lui. Nous savions dès le début que cela arriverait. Nous ne savions simplement pas quand», a-t-il écrit. Son état de santé s'étant dégradé, Jaxon résidait depuis quelque temps dans un établissement spécialisé.

Né le 27 août 2014, l'enfant souffrait d'anencéphalie, une malformation congénitale du système nerveux qui cause l'absence partielle ou totale de l'encéphale, du crâne, et du cuir chevelu. Déjà lors de la grossesse de Brittany, les médecins avaient détecté une anomalie et proposé à la jeune femme de mettre un terme à sa grossesse. L'Américaine avait alors catégoriquement refusé. À la naissance de Jaxon, le personnel médical s'était montré très pessimiste quant aux chances de survie du petit, ne lui donnant tout au plus que quelques semaines à vivre. «Ils me disaient que mon fils ne marcherait et ne parlerait probablement jamais, qu'il ne verrait ni n'entendrait jamais», expliquait sa maman.

Grâce à une incroyable résistance et à un nouveau traitement, Jaxon avait suivi son petit bonhomme de chemin et surpris le monde médical. En grandissant, le garçon avait fait des progrès modestes mais significatifs, notamment en ce qui concerne l'interaction avec ses jouets. Son histoire avait ému de nombreux internautes, qui lui avaient donné le surnom de «Jaxon Strong» (Jaxon le Costaud) pour souligner sa détermination. «Il y a un miracle derrière l'histoire de Jaxon. Nous voulons dire aux autres familles que même dans les situations les plus sombres, chaque vie doit être célébrée, valorisée et chérie», conclut son papa.

(L'essentiel/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mister le 08.04.2020 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    Devant les grands yeux de ce petit bonhomme, tous nos petits problèmes deviennent tellement insignifiants.

  • babou le 08.04.2020 08:44 Report dénoncer ce commentaire

    il a vecu si longtemps avec l amour de ces parents repose en paix mon bébé d amour

  • Pierre Henri le 08.04.2020 09:43 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre petit bonhomme

Les derniers commentaires

  • Karma le 08.04.2020 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les personnes qui naissent avec des vies compliquées sont l'énergie du passé. #bouddah l'important à chaque passage sur terre est qu'ils aient compris avec leur conscience et non leur cerveau pour mieux avancer dans les autres vies. pour ceux qui parlent des dieux un Athée sera à droite de dieu car lui fais le bien sans avoir aucune religion il fais cela naturellement sans rien attendre en retour. Quand à la petite âme tu reviendra plus forte que jamais ^^

  • NoComent le 08.04.2020 16:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ce cas n'est pas unique. Une petite fille de la région a survécu pendant 10 ans allongée dans un lit alors que les médecins avaient dit qu'elle n'était pas viable

    • Patatras le 08.04.2020 16:57 Report dénoncer ce commentaire

      10 ans de vie dans un lit... C'est pas une vie justement :-(

    • aurély le 08.04.2020 18:01 Report dénoncer ce commentaire

      Quelle bonne nouvelle !! 10 ans comme un légume pour le plaisir d'êtres égoîste !!

    • @l'essenciel et leurs lecteurs interne le 08.04.2020 20:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      Je connais un couple qui ont eu un enfant avec un handicap similaire et si ils lisent cet article, vont se reconnaître. Leur enfant s'est éteint asser rapidement et je ne juge pas si c'est bien ou pas bien qu'un malheur de la sorte tombe sur une famille, mais celui qui critique ou arrive à mettre un jugement négatif sur cet article, ne mérite pas d'avoir le plaisir de voir ses mots transmis dans ces lignes. Maintenant ma question à vous... Souvent mes commentaires sont entrecoupés ou bien carrément non retransmis. Je suis d'accord si c'est blessant ou insultant. Mais là, je trouve que certains sont blaissant, voir très vulgaire.... Ou est l'erreur???

    • NoComent le 08.04.2020 21:38 Report dénoncer ce commentaire

      @aurely, pas pour le plaisir d'être égoïste mais une fois que l'enfant est là on est bien obligé de l'assumer tant que la nature l'a décidé, ces parents sont plus à plaindre que l'enfant qui ne se rend compte de rien

  • Peace & Love le 08.04.2020 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez été des parents formidables.

  • Rabat Joie le 08.04.2020 15:50 Report dénoncer ce commentaire

    Des catholiques très pratiquants qui considèrent que c'est à Dieu de choisir (c'est plus simple). Mais avec 80% de cerveau manquant, j'ai des doutes sur le fait que l'enfant se soit rendu compte qu'il était là. Une belle histoire?... Non, une vie qui ne méritait pas d'être vécue

  • Grand Maître le 08.04.2020 15:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien à ajouter...