«Gilets jaunes»

26 avril 2019 16:35; Act: 26.04.2019 17:11 Print

Il fuit la guerre en Syrie et perd un œil... en France

Un ado de 15 ans a quitté la Syrie avec sa famille pour être en sécurité en France. C'est pourtant là, lors d'une manifestation, qu'il a été la cible d'un LBD.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le garçon n'avait pas dix ans quand il a quitté Alep, au milieu des bombardements et des morts, pour gagner le Liban, puis la France avec ses parents. C'est dans ce pays qu'il pensait sûr que Mohammad, âgé de 15 ans aujourd'hui, a été mutilé en marge d'une manifestation des «gilets jaunes» en janvier. «J'ai fui la guerre en Syrie et voilà, je perds mon œil», résume avec fatalisme l'adolescent timide rencontré par l'AFP chez lui à Saint-Étienne. Aîné d'une famille de trois enfants arrivée en France en mai 2018, Mohammad affirme s'être trouvé mêlé malgré lui à des manifestants poursuivis par la police, le samedi 12 janvier.

C'est là qu'une balle en caoutchouc, tirée par un lanceur de balle de défense (LBD), lui a fait perdre définitivement l'usage de l’œil droit. «Il est évident qu'il ne fait pas partie des jeunes qui se mêlent parfois aux manifestations de gilets jaunes», soutient son avocate, Me Solange Viallard-Valézy. Mohammad «observait l'agitation autour de lui lorsqu'un tir de LBD l'a atteint» dit-elle.

«Je ne voyais plus rien»

Paupière close sur son œil blessé, barré d'une cicatrice de plusieurs centimètres, l'adolescent qui maîtrise encore mal le français ne comprend toujours pas pourquoi le policier l'a visé. «Il y avait du gaz lacrymogène, les gilets jaunes couraient. Moi, je suis resté là où j'étais, à côté de l'arrêt de tram», raconte Mohammad, qui faisait ce jour-là des courses avec son père. «J'ai continué à regarder le policier devant moi et d'un coup j'ai été frappé au visage et je suis tombé par terre. Je ne voyais plus rien».

Dans l'appartement mis à leur disposition par une association, ses parents n'apprendront qu'après plusieurs heures l'hospitalisation de leur fils. Le parquet de Saint-Étienne a donné son accord à une intervention chirurgicale pour tenter de sauver son œil. En vain. À la suite de la plainte déposée par la famille, le procureur de la République, David Charmatz, a confié à l'Inspection générale de la police nationale une enquête sur cet incident. L'adolescent a été de nouveau entendu la semaine dernière.

En France, la famille a reçu un titre de séjour de dix ans. Pour son père, «Mohammad ne réalise pas encore la gravité de sa blessure. Avec le temps, il va se rendre compte. Se dire que nous sommes venus ici pour fuir une guerre, être en sécurité. Et que c'est ici que son œil a été touché».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Fred le 26.04.2019 19:56 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà que faisait il dans cette manifestation???? On ne se trouve pas par hasard dans une manif on l'entend et on la voit de loin donc possibilité d'éviter.

  • Coluche le 27.04.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fred, lire le titre des articles ne suffit pas ... Si vous lisez l article , vous apprenez qu il faisait ses courses avec son père . Ils sont partout les gilets jaunes et plus particulièrement dans les zones populaires (les principaux boulevard) . Mon fils est allé au Louvre et est tombé sur eux , sa petite amie étudiante à Paris vit dans un studio où les gilets jaunes passent régulièrement ... plusieurs personnes de retrouvent dans ces manifestations sans le vouloir , sans les comprendre , et sans les soutenir .

  • baboun le 26.04.2019 17:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sur la photo il porte un tee-shirt jaune...il devrait se méfier, cette couleur ne lui porte pas chance. Bon courage

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 27.04.2019 12:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les gilets jaunes coûtent cher à la société. Ils sont devenus un pouvoir anti république qu'il va falloir mâter à un moment. Ce sont pour beaucoup des gens qui veulent parasiter notre société.

  • @catwoman le 27.04.2019 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Dégueulasse votre commentaire, vous feriez bien de vous remettre un peu en question. Quelle méchanceté gratuite, en plus sur le dos d'une victime...

  • lynn le 27.04.2019 09:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il n’était pas allé manifester, mais se trouvait à l’arrêt du tram.

  • Coluche le 27.04.2019 09:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fred, lire le titre des articles ne suffit pas ... Si vous lisez l article , vous apprenez qu il faisait ses courses avec son père . Ils sont partout les gilets jaunes et plus particulièrement dans les zones populaires (les principaux boulevard) . Mon fils est allé au Louvre et est tombé sur eux , sa petite amie étudiante à Paris vit dans un studio où les gilets jaunes passent régulièrement ... plusieurs personnes de retrouvent dans ces manifestations sans le vouloir , sans les comprendre , et sans les soutenir .

  • julien le 27.04.2019 01:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moralité...