États-Unis

21 mai 2019 20:49; Act: 21.05.2019 20:58 Print

Il ne réalise pas que la victime est son propre fils

Après avoir vu un élève se faire percuter par une voiture, un Américain s'est rué pour lui venir en aide, sans se rendre compte qu'il s'agissait de son enfant. Le petit n'a pas survécu.

storybild

Le papa de Christian aimerait que l'enquête sur l'accident avance plus rapidement. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Timothy Maxon était au volant de sa voiture, mercredi près de l'école primaire de Marshalltown (Iowa), quand il a vu un véhicule percuter un enfant. «Immédiatement, j'ai klaxonné pour que le conducteur s'arrête. Je suis sorti de mon auto, essayé d'appeler les urgences, mais mes doigts ne réagissaient pas assez rapidement», raconte le trentenaire à USA Today. L'homme était tellement choqué qu'il n'a pas réalisé que son cauchemar ne faisait que commencer: l'enfant qui était étendu devant lui n'était autre que son fils Christian, 8 ans.

Emmené d'urgence vers un centre hospitalier local puis héliporté vers l'hôpital de Des Moines, le jeune garçon a succombé à ses blessures. Sa maman, qui travaillait à son domicile au moment du drame, a reçu un coup de fil alarmant de l'école et s'est précipitée sur les lieux. Voyant Brittany arriver, des gens l'ayant reconnue ont stoppé l'ambulance pour qu'elle puisse accompagner son fils. «A ce moment-là, j'étais assez proche pour voir le sang sur le sol. Il y en avait beaucoup, et j'ai compris que c'était grave», confie l'Américaine de 32 ans.

«Je le vois encore de temps en temps. Surtout quand j'essaie de dormir»

Frappés par la tragédie, les parents de Christian, qui ne vivent plus ensemble, luttent pour ne pas sombrer. Ils peinent à manger, à dormir et à travailler. Brittany, elle, n'est plus capable de prendre le volant. Ils n'ont pas encore trouvé le courage d'annoncer la terrible nouvelle à la petite soeur de Christian, qui n'a que 4 ans. Sa soeur aînée, âgée de 14 ans, est effondrée. Timothy, lui, est hanté par les images de son enfant étendu au sol: «Je le vois encore de temps en temps. Surtout quand j'essaie de dormir», explique l'homme de 35 ans.

La conductrice, une femme de 71 ans, ne sera pas mise en examen tant que l'enquête ne sera pas bouclée. «Ce serait bien de savoir ce qui va se passer, ou déjà si quelque chose va se passer. Que la conductrice ait 17 ou 71 ans, elle a tout de même pris la vie de notre fils», s'impatiente Timothy. L'enterrement du petit Christian devait se dérouler ce lundi. «Ce gamin n'avait aucun mauvais côté, aucun. Il avait le sourire d'un ange, ses yeux étaient juste incroyables. Le gentleman le plus adorable, aimant et attentionné que j'aie jamais rencontré», conclut son papa.

(L'essentiel/joc)