Vers les États-Unis

04 décembre 2021 08:12; Act: 04.12.2021 12:51 Print

Il prend l’avion avec un pistolet chargé

Un passager a passé quatre heures dans l’avion entre la Barbade et Miami avec une arme chargée dans la poche, mettant en question la sécurité à l’aéroport de Bridgetown.

storybild

Image d’image (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme a pu prendre l’avion entre la Barbade et Miami, en Floride, avec un pistolet chargé dans la poche, a rapporté un média américain. Ce passager a passé les quatre heures de vol avec l’arme, dans laquelle se trouvaient cinq balles, en cabine, a précisé la chaîne NBC6.

C’est seulement à l’aéroport de Miami que les agents de la TSA, l’agence de sécurité dans les transports aux États-Unis, ont trouvé le pistolet dans ses affaires. Le média n’a pas précisé quand exactement cet incident s’est produit.

Selon NBC6, le passager a dit à la police américaine que lorsqu’il avait embarqué à Bridgetown, la capitale de la Barbade, il avait l’arme dans la poche de son pantalon. La police l’a détenu et un juge l’a inculpé pour port d’armes caché, un crime passible de cinq ans de prison en Floride.

Faille majeure

Le passager s’est déclaré non coupable et doit comparaître de nouveau devant la justice mi-décembre. La Première ministre barbadienne, Mia Mottley, a indiqué vendredi avoir demandé «d’urgence un rapport» sur l’affaire, en promettant que la ou les personnes ayant permis que l’incident se produise rendraient des comptes. «Les conséquences pour le pays sont graves et énormes», a-t-elle ajouté.

Il s’agit d’une faille majeure pour les États-Unis, qui ont tenté de renforcer au maximum leurs mesures de sécurité aux frontières, en particulier dans les aéroports, depuis les attentats du 11 septembre 2001. Washington exige notamment des gouvernements étrangers qu’ils appliquent les standards de sécurité américains dans les aéroports d’où partent des vols directs vers les États-Unis.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • DIGOS le 04.12.2021 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Uncle Sam Même si le transport d’armes est réglementé,cet individu aurait pu faire un carnage dans le hall de l’aéroport.L’aéroport c’est un transit national et international.Donc c’est aux dirigeants de l’aéroport de prendre des mesures plus strictes avant de pénétrer à l’intérieur de l’aéroport.

  • What did you expect? le 04.12.2021 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Si on va aux USA il faut prendre les choses indispensables là bas, comme par exemple un flingue, what else?

Les derniers commentaires

  • DIGOS le 04.12.2021 11:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Uncle Sam Même si le transport d’armes est réglementé,cet individu aurait pu faire un carnage dans le hall de l’aéroport.L’aéroport c’est un transit national et international.Donc c’est aux dirigeants de l’aéroport de prendre des mesures plus strictes avant de pénétrer à l’intérieur de l’aéroport.

  • What did you expect? le 04.12.2021 08:46 Report dénoncer ce commentaire

    Si on va aux USA il faut prendre les choses indispensables là bas, comme par exemple un flingue, what else?

    • Uncle Sam le 04.12.2021 10:03 Report dénoncer ce commentaire

      Contrairement à ce que tu penses, le transport d'armes est réglementé aux US aussi.