Au Kirghizstan

08 janvier 2019 16:35; Act: 08.01.2019 17:11 Print

Il s'oppose à l'interdiction du crachat en public

Un Kirghize été condamné à payer une amende pour avoir diffusé une vidéo le montrant en train de cracher sur un bâtiment gouvernemental, pour s'opposer à une nouvelle loi.

Sur ce sujet
Une faute?

La police du Kirghizstan a sanctionné jeudi un homme d'une amende pour avoir diffusé sur Internet une vidéo le montrant en train de cracher sur un bâtiment gouvernemental, pour protester contre une nouvelle loi qui interdit ce geste en public.

Une vidéo publiée sur YouTube montre Ramis Zakiriev en train de cracher sur le portail du bâtiment qui abrite les bureaux du président et le Parlement à Bichkek, la capitale de ce pays pauvre d'Asie centrale. «Allez-y, collez-moi une amende. Cela fait longtemps que je voulais cracher au visage de ces gros bonnets de responsables qui ne font rien d'autre que parler», lance-t-il sur les images. Il a expliqué à l'AFP avoir voulu protester contre «les responsables corrompus» dans son pays.

La police kirghize a confirmé avoir infligé à Ramis Zakiriev une amende équivalant à 70 euros, à la faveur d'une nouvelle loi entrée en vigueur le 1er janvier et qui interdit de cracher en public, une pratique courante dans le pays. Si certains habitants soutiennent la mesure, d'autres estiment l'amende trop forte dans un pays où le salaire moyen ne dépasse pas les 175 euros mensuels.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge le 08.01.2019 17:29 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a pas tort mais comme au Kirghizstan, bien des gens crachent dans la rue chez nous en URSS/Russie et c'est tout de même très malpoli.

  • Degoutant ! le 08.01.2019 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est en effet dégoutant de cracher dehors, parfois on voit des crachats qu'on aurait envie de vomir. Pourquoi ne pas obliger les gens à cracher dans un mouchoir en papier et le jeter après dans une poubelle !

  • Mylena le 08.01.2019 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    certains habitants estiment l'amende trop forte? Ben ils n'ont qu'à ne pas cracher quoi!

Les derniers commentaires

  • Michel le 08.01.2019 18:43 Report dénoncer ce commentaire

    C'est en effet dégoutant les gens qui crachent par terre en public, c'est une loi justifiée.

  • Le Belge le 08.01.2019 17:29 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'a pas tort mais comme au Kirghizstan, bien des gens crachent dans la rue chez nous en URSS/Russie et c'est tout de même très malpoli.

  • Mylena le 08.01.2019 17:08 Report dénoncer ce commentaire

    certains habitants estiment l'amende trop forte? Ben ils n'ont qu'à ne pas cracher quoi!

  • Degoutant ! le 08.01.2019 16:56 Report dénoncer ce commentaire

    C'est en effet dégoutant de cracher dehors, parfois on voit des crachats qu'on aurait envie de vomir. Pourquoi ne pas obliger les gens à cracher dans un mouchoir en papier et le jeter après dans une poubelle !

  • Education ! le 08.01.2019 16:51 Report dénoncer ce commentaire

    Evidemment ce geste est un geste de manque de respect. Qu'il paye ce que la loi prévoit et c'est tout. Il doit assumer son geste.