Aux États-Unis

26 octobre 2020 18:06; Act: 27.10.2020 11:44 Print

Il tue sa femme puis sort une vidéo: «C'est de sa faute»

Trompé par son épouse, un Texan de 48 ans s’est caché dans la douche et a attendu son retour pour la tuer. Il a ensuite posté une vidéo à l’attention de leur fille.

storybild

Savannah, 30 ans, est morte sous les balles de son mari. (photo: Facebook)

Sur ce sujet
Une faute?

Un Américain de 48 ans a été arrêté et mis en examen pour meurtre, mercredi dernier près de Houston (Texas). Trent Paschal est accusé d’avoir tué sa femme Savannah, de 18 ans sa cadette. Selon la mère de la victime, qui était présente au moment des faits, le quadragénaire s’était caché dans la douche de la suite parentale et a surgi quand les deux femmes sont entrées dans la pièce. Le Texan leur aurait alors annoncé qu’il allait les tuer toutes les deux, mais la mère de Savannah a eu le temps de fermer la porte de la salle de bains avant de s’enfuir.

Tout en courant à travers la maison, la maman de la victime a entendu des coups de feu retentir derrière elle, relate Click2Houston. Trent Paschal a ensuite pris la fuite, et sa belle-mère est retournée à l’intérieur du logement pour découvrir le corps de sa fille. Le meurtrier, lui, a été blessé par balles lors de sa confrontation avec les forces de l’ordre, mais sa vie n’est pas en danger. Après avoir tué son épouse et avant d’être arrêté, le père de famille a enregistré une vidéo de quatre minutes où il demande pardon à leur fille. Savannah avait aussi un garçon, issu d’une précédente relation.

«Elle m’a pris pour un con»

Dans cet enregistrement, Trent Paschal rejette la faute sur Savannah: «Je n’ai pas choisi ça. Votre maman l’a choisi. Elle me trompait depuis longtemps. J’ai un enregistrement d’elle parlant à d’autres mecs. Je ne lui avais jamais rien fait de mal», explique le quadragénaire, qui se plaint ensuite de sa coupe de cheveux désordonnée. Le Texan confie qu’il savait que leur différence d’âge finirait par poser problème à Savannah. «Elle m’a pris pour un con. Je lui avais dit de ne pas se moquer de moi, de ne pas jouer avec mes sentiments», ajoute le père de famille.

Le quadragénaire avait déjà été condamné à de multiples reprises pour des délits non violents, comme des vols. Interrogés par les médias locaux, les voisins ont assuré qu’ils n’avaient jamais vu le couple se disputer.

(L'essentiel/joc)