En Turquie

01 octobre 2020 16:43; Act: 01.10.2020 17:12 Print

Il veut divorcer, elle appelle un tueur à gages

Yagmur Asik a proposé plus de 1 million de dollars à un professionnel du crime pour faire disparaître son époux, l’ex-footballeur international turc, Emre Asik.

storybild

Yagmur Asik est mariée à Emre Asik depuis 2012. Ensemble, ils ont eu trois enfants. (photo: Instagram)

Sur ce sujet
Une faute?

Yagmur Asik était prête à tout pour récupérer la fortune de son mari de footballeur. Ce dernier, un certain Emre Asik, a pris sa retraite en 2010, après avoir notamment joué pour Fenerbahçe, Galatasaray ainsi que Besiktas et l’équipe de Turquie (34 sélections de 1993 à 2010). Dernièrement, il a fait une demande de divorce après avoir appris que son épouse entretenait une liaison extraconjugale. L’histoire aurait pu en rester là. C’était compter sans la rancune de Yagmur Asik.

La jeune femme de 27 ans a échafaudé un plan machiavélique consistant à faire disparaître l’ancien défenseur. Pour cela, elle a offert plus de 1 million de dollars à un tueur à gages. Avant d’en arriver là, elle a proposé à son amant de s’en charger. Ce dernier, un dénommé Erdi Sungur, a confirmé les faits auprès de la police: «J’ai refusé. Elle ne pensait qu’à hériter de sa fortune après sa mort».

«Je ne veux plus jamais la voir»

Il a également révélé une troublante anecdote illustrant la détermination de sa partenaire: «Une fois, elle m’a apporté un morceau de viande. Elle voulait que je tire dessus. J’ai essayé, mais j’ai plissé les yeux». Devant le refus d’Erdi Sungur, Yagmur Asik s’est donc tournée vers un tueur à gages, lui fournissant même une arme et cherchant un moyen de se débarrasser du corps. L’homme en question a échoué, puis a tout révélé à Emre Asik. L’ex-footballeur, lui, affirme avoir été mis au courant deux jours avant le passage à l’acte par son avocate, elle-même alertée par Erdi Sungur.

Suite à cette affaire, un procès a été ouvert pour tentative de meurtre. Dans l’attente de son issue, Yagmur Asik et son amant ont été placés en détention provisoire, tout comme le tueur à gages. Il leur est interdit de se rendre à l’étranger et de s'approcher d’Emre Asik, à moins de 300 mètres. «Je ne veux plus jamais la voir», a-t-il lâché. On le comprend volontiers.

(L'essentiel/Sport-Center)