World Wide Web

12 mars 2019 15:11; Act: 13.03.2019 12:52 Print

Il y a 30 ans naissait l'Internet connecté

La création du web, dont le laboratoire de recherche nucléaire européen Cern fête le 30e anniversaire mardi, a permis d'ouvrir au grand public l'Internet, né dans les années 60 aux États-Unis.

Sur ce sujet
Une faute?

1969 : ARPANET

Le 29 octobre 1969, des scientifiques de l'UCLA (Université de Californie à Los Angeles) dirigés par Leonard Kleinrock, tentent d'échanger des données entre deux ordinateurs. Premier objectif : taper trois lettres ("LOG"), les envoyer (sous forme binaire) à la deuxième machine qui doit les compléter pour former le mot "LOGIN" (identifiant).

C'est la naissance du réseau ARPANET, financé par l'Advanced Research Projects Agency (ARPA), une organisation du département américain de la Défense. Quatre ordinateurs forment le premier noyau d'ARPANET, réseau universitaire et militaire considéré comme le père d'Internet, qui passe de 13 ordinateurs en 1970 à 213 en 1981. En 1971, l'Américain Ray Tomlinson envoie le premier courrier électronique sur ARPANET. C'est lui qui définit la séparation du nom de l'utilisateur de celui du réseau auquel il se rattache par le caractère arobase "@".

1983: communiquer en réseau

Pour échanger des informations entre deux ordinateurs au sein d'un même réseau, il faut un "protocole", une suite d'étapes régies par des règles de communication. Les Américains Robert Kahn et Vinton Cerf mettent au point dans les années 1970 le TCP/IP (Transmission Control Protocol/Internet Protocol), toujours utilisé aujourd'hui. Il permet à deux ordinateurs, identifiés par leurs adresses IP, d'échanger des données découpées en plusieurs paquets. Le protocole est définitivement adopté en 1983 sur ARPANET, auquel il permet de relier d'autres réseaux informatiques, notamment universitaires. De ces interconnexions naît Internet.

1989: naissance du web

Le 12 mars 1989 au CERN, le physicien britannique Tim Berners-Lee propose à sa hiérarchie un "système de gestion décentralisée de l'information". Objectif: trouver des informations sur les travaux d'un chercheur, une technologie, un projet précis, alors que toutes sont liées sans être stockées au même endroit. Il propose un système de lien hypertexte: la possibilité à partir d'une page, de cliquer sur des mots-clés qui conduisent directement à la page leur étant consacrée, elle-même contenant des liens vers d'autres pages et ainsi de suite. En 1990, le Belge Robert Cailliau rejoint Berners-Lee pour contribuer à la promotion de son invention qui repose sur le langage HTML (qui permet de créer des pages web), le protocole d'échange hypertexte HTTP (qui permet à l'utilisateur de demander puis de recevoir une page web) et l'URL (l'adresse d'une page web).

Sont ainsi reliés le principe de l'hypertexte et un réseau d'ordinateurs interconnectés, l'Internet. Le 20 décembre, entrent en service le premier serveur (un ordinateur où sont stockées des pages web, des images, vidéos, etc.) et le premier site web. Le web est rendu public en avril 1993. Il est popularisé à partir de novembre, à l'occasion du lancement de Mosaic, le premier navigateur à supporter des images. Le navigateur (aujourd'hui Google Chrome, Mozilla Firefox ou Internet Explorer, pour les principaux) révolutionne le web: sans lui, il faut taper soi-même des commandes informatiques pour naviguer sur le web, ce qui requiert des compétences hors de portée de la plupart des utilisateurs. Le web fait exploser le nombre des utilisateurs d'Internet, qui passe de quelques millions au début des années 1990 à plus de 400 millions en 2000.

Années 2000: mobiles et réseaux sociaux

Les années 2000 marquent le début de l'Internet mobile grand public. En 2007, Apple créé la vague des smartphones. En 10 ans, on passe de 268 millions à 4,2 milliards d'abonnements au haut débit mobile dans le monde. Les réseaux sociaux à l'audience très large apparaissent en 2003. L'année suivante, Mark Zuckerberg crée TheFacebook, au départ trombinoscope en ligne de l'université de Harvard. Il compte aujourd'hui 2,3 milliards d'utilisateurs.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Râlons... le 12.03.2019 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut râler tant qu'on veut, Internet c'est comme l'avion ou le téléphone, on peut pester tant qu'on veut, c'est génial et si c'était à refaire on recommencerait la même chose, pareil.

  • Schlapp le 12.03.2019 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était aussi le début de cette maudite mondialisation.

  • Constat du moment... le 12.03.2019 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le meilleur et pour le pire...

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 13.03.2019 13:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui va se plaindre de cet invention?! Il n'y a que ceux qui sont inconscients pour mal s'en servir....

  • Web. le 13.03.2019 09:23 Report dénoncer ce commentaire

    Attention à ne pas confondre Web et Internet... le Web a 30 ans, pas Internet.

  • Râlons... le 12.03.2019 21:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On peut râler tant qu'on veut, Internet c'est comme l'avion ou le téléphone, on peut pester tant qu'on veut, c'est génial et si c'était à refaire on recommencerait la même chose, pareil.

  • Constat du moment... le 12.03.2019 16:13 Report dénoncer ce commentaire

    Pour le meilleur et pour le pire...

  • Schlapp le 12.03.2019 15:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'était aussi le début de cette maudite mondialisation.

    • Hard drive le 13.03.2019 08:42 Report dénoncer ce commentaire

      C'était bien avant ça... On pourrait dire que la découverte de l'Amérique en 1492, c'est le début de la mondialisation, puisque c'est à partir de là que l'homme occidental commence à envisager le monde dans sa globalité et à exporter son modèle "supérieur".