En Inde

25 septembre 2021 21:49; Act: 26.09.2021 16:48 Print

Ils se disent avocats, entrent et tuent un bandit

Un gangster notoire a été tué dans un tribunal de New Delhi, vendredi, par deux hommes déguisés en avocats qui ont été abattus à leur tour par les forces de l'ordre.

Sur ce sujet
Une faute?

Un gangster notoire a été tué dans un tribunal de New Delhi vendredi par deux hommes déguisés en avocats qui ont été abattus à leur tour par les forces de l'ordre, selon la police. Jitendra Gogi, le gangster le plus recherché de la capitale indienne avant d'être arrêté en mars l'an dernier, se tenait devant le juge dans un tribunal du district de Rohini (nord-ouest de Delhi) lorsque les deux hommes ont soudainement ouvert le feu sur lui, a déclaré la police.

Des témoins ont déclaré à la presse locale qu'une dizaine de coups de feu avaient été tirés dans la salle d'audience. Gogi a été touché à plusieurs reprises avant que les faux avocats ne soient abattus. Des vidéos de l'attaque sont rapidement devenues virales sur les réseaux sociaux. On pouvait y voir des avocats et des plaignants se précipitant pour se mettre à l'abri des balles. Des photographies montrant les corps des trois hommes à terre ensanglantés ont aussi été diffusées.

Un homme brutal

Le gangster Gogi, 30 ans, avait acquis une certaine notoriété pour son implication dans des affaires de règlements de comptes avec des gangs rivaux, des assassinats, des vols et des extorsions de fonds à Delhi et dans plusieurs régions du nord de l'Inde. Le malfrat avait été arrêté une première fois en 2016 mais avait réussi à s'évader durant sa garde à vue, avant d'être de nouveau arrêté en 2020. La brutalité et la violence de ses méfaits ont fait de lui l'un des criminels les plus recherchés de Delhi mais aussi la cible de ses rivaux, qui estimaient qu'il empiétait sur leurs territoires.

Après son arrestation l'année dernière, la police de Delhi avait indiqué que son gang était en guerre contre celui de Sunil, également connu sous le nom de Tillu, pour le contrôle de certaines régions dans le nord de l'Inde. Les deux assaillants du tribunal vendredi seraient des membres de ce gang, ont indiqué des médias citant la police. La sécurité des tribunaux indiens est régulièrement mise en question. Le complexe judiciaire de Rohini accueille fréquemment des affaires sensibles liées à la grande criminalité.

(nc/L'essentiel/afp)