À Londres

26 septembre 2020 19:57; Act: 26.09.2020 20:00 Print

Incidents avec des opposants au confinement

Une manifestation contre les restrictions sanitaires prises au Royaume-Uni a mené à l’arrestation de dix participants et a fait quatre blessés parmi la police.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Dix personnes ont été arrêtées et quatre policiers blessés samedi à Londres lors d’une manifestation qui a rassemblé des milliers d’opposants aux restrictions prises au Royaume-Uni, a annoncé la police. Le pays affronte une résurgence de la pandémie du coronavirus.

Des incidents ont éclaté lorsque les forces de l’ordre sont intervenues pour disperser la manifestation à Trafalgar Square, qui ne respectait pas les recommandations pour éviter la transmission du virus, selon la même source. Sur les quatre policiers blessés, deux ont dû être soignés à l’hôpital, a précisé la police de Londres sur Twitter.

Parmi les manifestants se trouvait le conspirationniste David Icke, un ancien footballeur et présentateur qui s’est illustré dans le passé en soutenant que le monde était gouverné par des reptiles et que la famille royale britannique était en fait constituée de lézards. Dans la foule, nombre de manifestants ont brandi des pancartes hostiles à la vaccination telles que «Fuck your vaccine».

Un quart des Britanniques concernés

Dans une déclaration à l’Assemblée générale de l’ONU samedi, le Premier ministre Boris Johnson a qualifié les anti-vaccins de «dangereux obsédés». Un quart des 66 millions d’habitants que compte le Royaume-Uni sont concernés par des restrictions locales destinées à freiner la deuxième vague du virus, qui a fait près de 42’000 morts dans le pays, le plus durement touché en Europe.

Espérant éviter un deuxième confinement national, le gouvernement de Boris Johnson a instauré une règle interdisant les rassemblements de plus de six personnes et imposé la fermeture des pubs et restaurants à 22h00.

(L'essentiel/ATS/NXP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • klibbertmech le 26.09.2020 22:37 Report dénoncer ce commentaire

    on peut les comprendre,je ne vais plus me confiner volontairement non plus, que ce cirque s'arrête,marre!!!

  • Remy le 27.09.2020 12:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ce ne sont pas des complotistes ou des populistes ou des conspirationistes comme on voudrait le faire croire, ce sont des personnes qui ont compris que leur gouvernement les mènent dans un mur sous une menace sanitaire, ou sécuritaire.

  • Yves le 27.09.2020 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Des frontières qui se ferment, des libertés individuelles sacrifiées, des vies économiques détruites, une démocratie bafouée, ... que vous faut-il de plus? Ah oui, tout ça pour un virus qui en d'autres temps aurait été considéré comme une "mauvaise année de grippe" sans autre considération. Stop au coronacirque!

Les derniers commentaires

  • domremy le 28.09.2020 11:13 Report dénoncer ce commentaire

    un certain temps maintenant que je n'étais pas venu sur l'Essentiel. A en juger par les commentaires postés, je constate avec satisfaction que les yeux se sont ouverts. Oui, le virus a tué en mars et en avril, mais il n'y a plus rien maintenant depuis des mois. Le Luxembourg reste bloqué à 124 morts, au grand dam des politiques et des médias qui n'ont plus de quoi faire peur. Donc à bas les masques ! et à bas toutes ces mesures grotesques ! et que Bettel et son gouvernement soient jugés pour avoir sciemment détruit l'économie du pays

  • riton le 28.09.2020 10:12 Report dénoncer ce commentaire

    Dans l'avion pour commander une bouteille d'eau, il faut le masque, mais pas pour boire (Lol), à 21h59 à marseille pas de problème sur une terrasse mais à 22h01 le virus passe à l'attaque et il faut fermer,

  • C'est Bettel le virus! le 28.09.2020 08:17 Report dénoncer ce commentaire

    Enlevez vos-masques dans les magasins et les transports. Si un gardien vous reprend, remettez-le. Mais faites oeuvre de désobéissance civile autant que possible. Ou mettez-le sous le nez, sur la gorge. Petit à petit, les autres vous imiteront. Plus personne ne croit à cette propagande pro-vaccin mondialiste. Bettel démission!

    • @C'est Bettel le virus! le 28.09.2020 10:20 Report dénoncer ce commentaire

      oui surtout ici au Luxembourg ils n'auraient pas dû prolonger ces lois Covid jusqu' à la fin de l'année étant donné que nos hôpitaux et les réa sont vides, c'est du n'importe quoi! Je suis aussi de votre avis, je ne vais plus respecter tout pendant des mois voire des années, sans moi!

  • Kensington le 27.09.2020 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    Quand à Léa, sortez de votre abri-bus de temps en temps. Vous verrez, il n y a pas de cadavres dans les rues ... !

  • Yves le 27.09.2020 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    Des frontières qui se ferment, des libertés individuelles sacrifiées, des vies économiques détruites, une démocratie bafouée, ... que vous faut-il de plus? Ah oui, tout ça pour un virus qui en d'autres temps aurait été considéré comme une "mauvaise année de grippe" sans autre considération. Stop au coronacirque!