Attentats au Sri Lanka

22 avril 2019 12:32; Act: 22.04.2019 12:43 Print

Islamistes en cause, 87 détonateurs trouvés

Un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), serait à l'origine des attaques menées dimanche au Sri Lanka, faisant 290 morts. L'alerte est maximale.

Sur ce sujet
Une faute?

Le Sri Lanka a connu un sanglant dimanche de Pâques avec une vague coordonnée d'attentats contre des hôtels de luxe et des églises remplies, qui ont tué au moins 290 personnes, dont plusieurs dizaines d'étrangers, et soulevé un émoi mondial. Aucun groupe n'a revendiqué ces attaques, mais les autorités ont déclaré lundi matin qu'un mouvement islamiste local, le National Thowheeth Jama'ath (NTJ), était à l'origine des attaques. Treize hommes appartenant au même groupe radical ont été arrêtés. Les autorités sri-lankaises enquêtent sur d'éventuels liens de l'organisation avec des groupes étrangers.

La police du Sri Lanka a découvert lundi 87 détonateurs dans une gare de bus de la capitale Colombo, dans un quartier à mi-chemin des hôtels et de l'église frappés dimanche par des explosions. «La police a trouvé 12 d'entre eux éparpillés sur le sol et plus tard fouillé une décharge où 75 détonateurs supplémentaires ont été trouvés», ont-elles précisé. Les Etats-Unis ont averti que «des groupes terroristes continuent à préparer de possibles attaques» au Sri Lanka, dans leurs conseils aux voyageurs après les attentats.

(L'essentiel/afp)