États-Unis

10 septembre 2019 07:23; Act: 10.09.2019 10:06 Print

«J'ai essayé de lui planter un bâton dans l'œil»

Un petit garçon de 8 ans a survécu à l'attaque d'un puma, le 21 août dernier. En convalescence, il revient sur cette terrifiante expérience.

Sur ce sujet
Une faute?

Installé dans son canapé, chez lui à Bailey (Colorado), le petit Pike Carlson porte encore sur lui d'impressionnantes traces de sa mésaventure. Le 21 août dernier, cet enfant de 8 ans a survécu à l'attaque d'un puma en résistant avec les moyens du bord. En convalescence, le jeune garçon a raconté à plusieurs médias américains comment il s'en était sorti.

Ce jour-là, Pike et son frère étaient en train de jouer dans leur jardin lorsque le puma a soudainement bondi sur lui. Guidé par son instinct de survie, l'enfant a cherché à se défendre: «Je le frappais et j'essayais d'attraper n'importe quoi. J'ai fini par trouver un bâton et je tentais de le lui planter dans l'œil, mais il s'est rapidement brisé», raconte-t-il à WTHR.

Le petit garçon et l'animal ont roulé en bas d'un talus, et le frère aîné s'est précipité chez lui pour alerter ses parents. Ron Carlson, le père de deux garçons, est arrivé en catastrophe sur les lieux. «Il était sur lui, en train de mâchouiller. Cela m'a fait péter les plombs», se souvient l'Américain, qui n'a pas hésité une seconde: «Il ne m'est pas venu à l'esprit que j'allais affronter quelque chose qui pouvait me tuer. Tout ce que je savais, c'était que je devais le faire. Peu importe ce qui peut arriver, il faut protéger ses enfants», explique Ron.

Le père de famille n'avait qu'un canif sur lui, mais au moment où il s'est approché du puma et de son fils, le fauve a lâché prise et s'est enfui. Pike était méconnaissable: son visage était en sang et son cuir chevelu avait été arraché à plusieurs endroits. «C'est quelque chose qu'aucun parent ne devrait voir», confie son père. Le crâne, la mâchoire et l'os orbitaire de l'enfant étaient fissurés. Pike a dû se faire opérer d'une paupière et 60 points de suture ont été nécessaires.

Le puma a été euthanasié le jour suivant l'attaque. Des tests ADN ont confirmé qu'il s'agissait bien de l'animal qui s'en était pris au petit garçon. «Le puma est un tricheur. Que personne n'essaie de se battre avec lui. C'est un tricheur», conclut Pike, qui se remet tranquillement de ses blessures.

(L'essentiel/joc)