Assaut à Washington

14 janvier 2021 17:57; Act: 14.01.2021 18:33 Print

«J'ai fait une rencontre et j'ai cru que j'allais mourir»

La députée démocrate, Alexandria Ocasio-Cortez, était présente au Capitole, au moment de l'assaut, mercredi 6 janvier. Elle est revenue sur le moment de l'intrusion.

Sur ce sujet
Une faute?

Mercredi dernier, des dizaines de milliers de partisans de Trump ont déferlé sur Washington et ont pris d'assaut le Capitole, où une session certifiant la victoire de Joe Biden à la présidentielle était en cours. Alexandria Ocasio-Cortez se trouvait avec d'autres députés au Capitole au moment des saccages et pillages à l'intérieur des bureaux. Elle a souhaité «apporter des réponses aux Américains» sur les évènements de mercredi dernier. «J’ai fait une certaine rencontre et j’ai cru que j’allais mourir. Je ne savais pas si j’allais arriver à la fin de la journée en vie», raconte-t-elle sur Instagram.

La politicienne n'a pas donné plus de détails pour des raisons de sécurité, mais révèle que «ce jour était un événement extrêmement traumatisant. Et on n'exagère pas en disant que de nombreux membres de la Chambre ont failli être tués», confie-t-elle.

«J’avais peur qu’ils révèlent notre emplacement»

La députée démocrate, qui a été exfiltrée dans un local sécurisé au moment de l'assaut, précise ne pas s'être sentie en sécurité avec les autres élus. «Il y avait des sympathisants du mouvement QAnon et des partisans de la suprématie blanche». «Des membres du Congrès défendent la suprématie blanche et j’avais peur qu’ils révèlent notre emplacement», poursuit-elle.

Dans les violences, cinq personnes, dont un officier de la police du Capitole, ont été tuées. Un deuxième policier s'est suicidé quelques jours plus tard.

Des républicains pourraient-ils être liés à l'invasion? C'est ce que semble supposer la démocrate new-yorkaise, accusant certains républicains d'avoir du sang sur les mains. Plusieurs ministres de Donald Trump ont démissionné à la suite des violences. D’après Alexandria Ocasio-Cortez, ces derniers auraient dû «accomplir leur devoir» et soutenir l’utilisation la destitution de Donald Trump. «Trump n'est pas le seul à devoir partir», a-t-elle souligné.

(mm/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Justice le 14.01.2021 22:18 Report dénoncer ce commentaire

    Tout est bon pour se faire un peu de pub

  • dippo le 14.01.2021 19:59 Report dénoncer ce commentaire

    a-t-elle payé ses 2000$ de taxes de son précédent commerce ?

  • Bonne chance les américains... le 14.01.2021 20:53 Report dénoncer ce commentaire

    4 ans avec cette excitée...

Les derniers commentaires

  • MPG le 15.01.2021 17:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui c’est ça oui

  • Le grand n'importe quoi le 15.01.2021 16:22 Report dénoncer ce commentaire

    Cette hystérique a rencontré un mec blanc en colère et elle a cru qu'elle allait mourir. Y'a des hystériques blanches qui disent la même chose quand elles rencontrent un mec noir en colère. Faut se calmer un peu quand même.

  • vdv le 15.01.2021 12:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lamentable, que pour lê buzz

  • @TheFinn le 15.01.2021 12:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si elle vous dépasse, c'est votre problème! On ne freine pas, que parce-que vous êtes lent.

  • @tuy le 15.01.2021 10:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont compris quoi? Ignorer des élections? Vous étiez endormi depuis 1933 je suppose. Si vous n'arrivez pas à suivre le monde, ce n'est pas au monde de ralentir que parce-que vous êtes un peu 'lent'.