Pakistan

24 juin 2017 20:35; Act: 24.06.2017 20:37 Print

«J'ai reçu mon passeport, j'ai le sexe X»

Le premier passeport transgenre a été délivré à une activiste qui milite pour les droits des transsexuels, travestis et eunuques.

storybild

«Avant, j'avais des problèmes dans les aéroports internationaux à cause de la contradiction entre mon apparence et la mention du sexe dans mon passeport», a expliqué Farzana. (photo: Twitter)

Sur ce sujet

Une activiste de Peshawar s'est vue remettre le premier passeport transgenre jamais délivré par le Pakistan, et a salué ce qu'elle considère comme un pas important vers la reconnaissance de sa communauté, marginalisée dans un pays profondément conservateur. «J'ai reçu mon passeport qui m'attribue le sexe X, et non masculin ou féminin», a annoncé samedi Farzana Riaz, une transgenre de 30 ans de Peshawar (nord-ouest).

Mme Riaz est la cofondatrice et la présidente de l'association TransAction, qui milite en faveur des droits de la communauté khawajasiras (un terme qui au Pakistan englobe les transsexuels, les travestis et les eunuques).

«Auparavant, j'avais un passeport qui m'attribuait le sexe masculin. Mais cette fois j'ai dit aux autorités que je n'accepterais plus de passeport s'il ne m'identifiait pas comme transgenre», a-t-elle expliqué. «Maintenant, ce sera plus pratique pour moi de voyager à l'étranger. Avant, j'avais des problèmes dans les aéroports internationaux à cause de la contradiction entre mon apparence et la mention du sexe dans mon passeport», a-t-elle ajouté.

Comme des parias

Dans le Pakistan contemporain, les transgenres seraient environ 500 000. Ils se présentent comme les héritiers culturels des eunuques officiant à la cour des empereurs moghols, qui ont régné sur le sous-continent indien pendant deux siècles avant l'arrivée des Britanniques au XIXe siècle. Beaucoup gagnent leur vie en accomplissant des rituels tels que la bénédiction des nouveaux nés, ou en dansant lors de mariages et de fêtes. En 2009, le Pakistan est devenu un des premiers pays au monde à reconnaître l'existence d'un troisième sexe. Depuis, plusieurs d'entre eux se sont même présentés à des élections.

Malgré ces signes d'intégration, la plupart des transgenres pakistanais continuent à vivre comme des parias. Ils en sont souvent réduits à vivre de mendicité ou de la prostitution, et sont victimes d'extorsions et de discriminations en tout genre. Prohibée par l'Islam, l'homosexualité est quant à elle passible de 10 ans de prison et de 100 coups de fouet au Pakistan.

(L'essentiel/nxp/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • avis le 25.06.2017 08:05 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou va le monde, help...

  • Rose le 25.06.2017 10:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À la fin on ne saura jamais si on fréquente un homme ou une femme.Le monde est à l'envers décidément pffff

  • ..??.. le 25.06.2017 08:22 Report dénoncer ce commentaire

    A une femme je m'adresse avec "Madame", à un homme avec "Monsieur". Comment s'adresser à un X ?

Les derniers commentaires

  • Human le 26.06.2017 01:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ Sandy: il faut bien définir ce qu'est la normalité pour vous et en quoi les gens normaux selon vous vont être discriminés? Élaborez votre réponse .

  • Nixon le 25.06.2017 22:09 Report dénoncer ce commentaire

    Là où elle se trompe lourdement c'est quand elle dit qu'avec un X dans la passeport elle aura moins de problèmes dans les aéroports. A mon avis elle en aura plus, mais ce n'est que mon avis!

  • Question le 25.06.2017 20:41 Report dénoncer ce commentaire

    Mauvaise blague? La vie n'est pas déjà assez complexe? Parfois le monde marche littéralement sur la tête. Un peu comme l'article il y a peu sur la femme mariée à une gare, ou le mariage d'un trio... C'est quoi la limite?

  • Geoffroid le 25.06.2017 19:31 Report dénoncer ce commentaire

    Dans tous les formulaires on demande de quel sexe est la personne. On pourrait peut être élaborer de nouveaux formulaires sans cette information. Et si on liquidait purement et simplement les mots masculin et féminin, tout comme monsieur et madame?

  • Albert le 25.06.2017 18:45 Report dénoncer ce commentaire

    Je cite l'article: Auparavant, j'avais un passeport qui m'attribuait le sexe masculin. Mais cette fois j'ai dit aux autorités que je n'accepterais plus de passeport s'il ne m'identifiait pas comme transgenre, a-t-elle expliqué. Pourquoi "ELLE"? C'est X car X ne se considère pas comme homme et pas comme femme.