Polémique au Brésil

31 mai 2020 10:50; Act: 31.05.2020 11:01 Print

Jair Bolsonaro appelle à la reprise du football

Alors que les championnats brésiliens de football sont à l'arrêt, le président du pays demande leur reprise rapide, minimisant les risques pour les joueurs.

storybild

Jair Bolsonaro n'a pas toujours été à cheval sur les règles du confinement depuis le début de l'épidémie. (photo: AFP/Evaristo sa)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Brésil, très touché par la pandémie de coronavirus, a arrêté ses championnats de football mi-mars. Mais le président Jair Bolsonaro appelle à une reprise. «Comme les footballeurs sont jeunes et sportifs, le risque de mort s'ils attrapent le virus est infiniment réduit», a récemment lancé le chef de l'État lors d'un entretien à Radio Guaiba, antenne locale du sud du pays. En mars, le président d'extrême droite avait déjà affirmé qu'il ne ressentirait qu'un «petit rhume» s'il était infecté, grâce à son «passé de sportif».

«Ce n'est pas surprenant de voir Bolsonaro défendre la reprise. Il ne cesse de prôner le déconfinement depuis le début, pourquoi ce serait différent avec le foot?», explique Mauro Cézar Pereira, commentateur sur la chaîne ESPN Brasil. Pour le président, «le chômage frappe à la porte des clubs». Il rappelle qu'au Brésil, si une minorité gagne des fortunes, la plupart des joueurs, vivant de contrats précaires et mal payés, «doivent jouer pour nourrir leur famille». Ce discours anticonfinement, au nom de la préservation de l'économie et la minimisation permanente d'une pandémie, a fait bondir Rai, directeur sportif du Sao Paulo FC, qui a appelé à la démission de Bolsonaro.

Rencontre polémique

Mais comme le président brésilien l'a reconnu lui-même, la décision d'une éventuelle reprise n'est pas de son ressort. Elle doit être validée par les États et municipalités, responsables des mesures de confinement, et par les fédérations locales. Quand les compétitions ont été suspendues, mi-mars, les championnats régionaux étaient en cours. Le championnat national devait commencer début mai, mais aucune nouvelle date n'a été arrêtée. Cela n'a pas empêché Bolsonaro de recevoir le 19 mai à Brasilia les présidents de Vasco et Flamengo, eux aussi soucieux de voir le foot reprendre le plus vite possible.

Les photos des dirigeants aux côtés du président vêtu d'un maillot de Flamengo et son fils Flavio avec la tunique de Vasco ont suscité une avalanche de critiques. «Le club a associé son image à un président irresponsable et génocidaire, pointé du doigt par la communauté scientifique internationale comme la plus grande menace au combat contre la pandémie dans le monde», a dénoncé le groupe de supporters Flamengo da Gente sur Twitter. Le maire de Rio, Marcelo Crivella, a fini par autoriser la reprise des entraînements dès juin, envisageant même des matches à huis clos en juillet. Au grand dam de Fluminense et Botafogo, les deux autres grands clubs de Rio, qui jugent cette reprise prématurée.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • la rigolade le 31.05.2020 16:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'il commence à s'occuper du pays au lieu de penser au football...

  • veritis le 31.05.2020 19:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    si seulement le covid pouvait l'achever au vu des effets secondaires

  • WhaleWhisperer le 01.06.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le football est "sacro-saint" dans le pays, mais le Brésil est dans une situation pandémique très grave, dans laquelle même des matches sans public, sont d'un trop grand risque (de contagion entre joueurs, arbitres ou autres intervenants). Ce n'est pas du tout comparable avec l'amélioration actuelle de la situation en Allemagne par exemple.

Les derniers commentaires

  • TopsyKrett le 01.06.2020 15:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et si on arrêtait le foot pro dans le monde entier? Que le seule foot qui existe soit amateur.

  • bonsens le 01.06.2020 15:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Belle tête de vainqueur celui-là

  • WhaleWhisperer le 01.06.2020 12:13 Report dénoncer ce commentaire

    Le football est "sacro-saint" dans le pays, mais le Brésil est dans une situation pandémique très grave, dans laquelle même des matches sans public, sont d'un trop grand risque (de contagion entre joueurs, arbitres ou autres intervenants). Ce n'est pas du tout comparable avec l'amélioration actuelle de la situation en Allemagne par exemple.

  • lol lol le 01.06.2020 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    3 ... le foot la religion et la politique

  • tao le 31.05.2020 22:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Au Brésil on rigole de tout sauf 2 choses : Dieu et le football.