Au Brésil

07 février 2019 22:05; Act: 07.02.2019 22:10 Print

Jair Bolsonaro souffrirait d'une pneumonie

La santé du président brésilien s'est compliquée après son opération à l'abdomen. Il a de la fièvre et pourrait avoir une pneumonie.

storybild

Jair Bolsonaro n'a toujours pas recommencé à s'alimenter normalement.

Sur ce sujet
Une faute?

Le président brésilien Jair Bolsonaro a eu de la fièvre et pourrait avoir une pneumonie, ont annoncé jeudi ses médecins, dix jours après son intervention chirurgicale à l'abdomen à la suite d'un attentat à l'arme blanche l'an dernier. Le chef de l'Etat âgé de 63 ans se trouvait toujours en unité de soins semi-intensifs à l'hôpital Albert Einstein de Sao Paulo (sud-est), après la fermeture d'une poche de colostomie. Celle-ci avait été posée à la suite de l'attaque qui avait failli lui coûter la vie en septembre dernier. «Il a eu hier (mercredi) soir de la fièvre» et «a été soumis à une tomographie du thorax et de l'abdomen qui a mis en évidence une bonne évolution intestinale» ainsi qu'«une image compatible avec une pneumonie», ont annoncé ses médecins dans leur bulletin quotidien.

Le porte-parole de la présidence s'est ensuite voulu rassurant au cours d'une conférence de presse. «L'imagerie a confirmé une possibilité de pneumonie» mais «j'ai parlé avec les médecins qui ne me semblent pas plus préoccupés» qu'avant, a assuré le général Otavio do Rego Barros. «Attention à tout sensationnalisme», a rapidement tweeté Jair Bolsonaro, grand adepte des réseaux sociaux, évoquant «notre état de santé». «Nous sommes très sereins, bien, et nous gardons le cap», a-t-il écrit. Dans un précédent tweet, il apparaît le pouce en l'air.

Nourri par intraveineuse

Ses fils alimentent également les réseaux sociaux de nouvelles positives sur l'évolution de l'état de santé de leur père. Jair Bolsonaro devait à l'origine quitter l'hôpital cette semaine. Mais il n'a toujours pas recommencé à s'alimenter normalement et est nourri par intraveineuse. Ses visites sont restreintes. L'opération qu'il a subie le 28 janvier - la troisième depuis l'attentat - avait pour but de permettre le rétablissement de la continuité intestinale pour l'évacuation des selles par la voie naturelle. Elle avait duré sept heures au lieu de trois à quatre heures, en raison de nombreuses adhérences intestinales.

Depuis, Jair Bolsonaro a eu plusieurs épisodes de fièvre ainsi que des nausées et vomissements ayant rendu nécessaires la pose d'une sonde naso-gastrique, d'un drain et l'administration d'un traitement antibiotique à large spectre. Le traitement antibiotique a dû «être ajusté», ont précisé les médecins jeudi après l'annonce de la fièvre et d'une suspicion de pneumonie. Officiellement, le président brésilien continue de diriger son pays de son lit d'hôpital depuis le surlendemain de son opération.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Russe le 07.02.2019 23:42 Report dénoncer ce commentaire

    On prie pour lui car c'est le meilleur Président du Brésil depuis longtemps et un grand ami de mon pays la Russie.

  • has6 le 08.02.2019 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait juste 5 semaines qu’il est président, il est un peu tôt pour le juger

Les derniers commentaires

  • has6 le 08.02.2019 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ça fait juste 5 semaines qu’il est président, il est un peu tôt pour le juger

  • Le Russe le 07.02.2019 23:42 Report dénoncer ce commentaire

    On prie pour lui car c'est le meilleur Président du Brésil depuis longtemps et un grand ami de mon pays la Russie.