Investiture à Washington

20 janvier 2021 11:00; Act: 21.01.2021 12:44 Print

17 décrets pour rompre avec la période Trump

Joe Biden est devenu, ce mercredi, le 46e président des États-Unis. Une transition sous haute tension, avec des mesures de sécurité drastiques.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Joe Biden, qui a remporté l'élection présidentielle américaine, a prêté serment ce mercredi un peu avant 12h, heure de Washington, 18h, heure de Luxembourg. Kamala Harris est devenue, elle, la première femme vice-présidente.

• Le nouveau président américain a appelé le pays à «l'unité» après quatre ans de division sous la présidence de Donald Trump. C'est également la première fois qu'un président a demandé «un moment de silence» durant son discours.

• La cérémonie a été historique en plusieurs points, notamment en raison de la crise sanitaire. Donald Trump a brillé par son absence. Lady Gaga et Jennifer Lopez ont chanté pour l'investiture. Les spectateurs ont été remplacés par des drapeaux représentant les 400 000 Américains tués par le coronavirus.

9h06 La Chine félicite le nouveau président

La Chine a félicité jeudi, Joe Biden, pour son investiture à la présidence des États-Unis, et paraphrasé son discours pour en appeler également à «l'unité» dans la relation entre les deux puissances.

Les rapports sino-américains sont tombés au plus bas sous la présidence de Donald Trump, qui a engagé une guerre commerciale et technologique avec le géant asiatique.

7h40 Concert et feu d'artifice pour finir la journée

Tom Hanks, Bruce Springsteen, Katy Perry et le président lui-même; une brochette de stars s’est réunie mercredi soir à Washington, pour célébrer l’investiture de Joe Biden, une soirée sans public, diffusée sur les grandes chaînes américaines et clôturée par un feu d’artifice.

L’émission était intitulée «Celebrating America» (célébrer l’Amérique) et remplaçait les traditionnels bals et concerts qui animent ordinairement la capitale fédérale à chaque investiture, annulés cette année pour cause de pandémie. Aux pieds de la statue d’Abraham Lincoln, devant le monument dédié à l’ancien président américain à Washington, ont chanté Bruce Springsteen, John Legend ou Katy Perry, et le nouveau président américain s’est, de nouveau, adressé au pays.

La soirée s’est achevée sur «Firework» de Katy Perry, que l’artiste a entonnée alors que le ciel de Washington était éclairé d’un feu d’artifice.

7h14 Au boulot dès le premier jour

Le président des États-Unis, Joe Biden, a signé mercredi, quelques heures seulement après sa prise de fonction, une série de décrets dont l'un portant sur le retour des États-Unis dans l'accord de Paris sur le climat. «Nous allons combattre le changement climatique comme nous ne l'avons jamais fait jusqu'ici», a-t-il déclaré depuis le Bureau ovale.

Le chef de l'ONU, Antonio Guterres, a «chaleureusement» salué cette mesure, tout en appelant Joe Biden à fixer de nouveaux objectifs climatiques «ambitieux» pour les États-Unis. Nommé émissaire spécial pour le climat, John Kerry a estimé que le retour des États-Unis dans cet accord «restaurait la crédibilité de l'Amérique», mais n'était qu'un point de départ. «C'est l'heure de se mettre au travail», a-t-il tweeté.

Le 46e président américain, qui affiche sa volonté de s'attaquer immédiatement aux multiples crises en cours, a signé devant les caméras un autre décret pour lutter contre la pandémie de Covid-19, qui a fait plus de 400 000 morts dans le pays. Le document rend obligatoire le port du masque dans les bâtiments fédéraux, les transports entre les États et pour les fonctionnaires fédéraux.

La presse a ensuite été priée de quitter les lieux, mais une pile de documents à parapher restait visible sur le bureau présidentiel. Selon ses conseillers, Joe Biden doit prendre dix-sept mesures présidentielles dès le premier jour de son mandat, pour revenir sur les mesures phares de Donald Trump.

Le démocrate doit notamment mettre un terme au retrait de Washington de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), annuler un décret migratoire controversé qui interdit aux ressortissants de pays en majorité musulmans d'entrer aux États-Unis, et suspendre les travaux de construction d'un mur à la frontière avec le Mexique.

22h Joe Biden est arrivé à la Maison-Blanche

Le 46e président des États-Unis, Joe Biden, est arrivé mercredi, à la Maison-Blanche, avec sa famille, quelques heures après avoir prêté serment.

Précédée d'une fanfare et d'un cortège militaire, sa limousine s'est avancée jusqu'aux abords de la présidence, dans une capitale fédérale aux allures de camp retranché. Le démocrate a franchi les derniers mètres à pied entouré par sa femme Jill, ses enfants et petits-enfants.

21h45 Merkel a hâte d'ouvrir «un nouveau chapitre»

La chancelière allemande Angela Merkel a dit avoir hâte d'ouvrir «un nouveau chapitre» dans les relations germano-américaines, dans un message de félicitations, mercredi, au nouveau président Joe Biden.

«Félicitations les plus chaleureuses à l'occasion de votre investiture, @POTUS Joe Biden et @VP Kamala Harris - une vraie célébration de la démocratie américaine», a dit la chancelière, citée dans un tweet de son porte-parole Steffen Seibert. «J'ai hâte (d'ouvrir) un nouveau chapitre de l'amitié et de la coopération germano-américaine».

20h Le Luxembourg félicite Biden

Découvrez les réactions politiques luxembourgeoises après l'investiture de Joe Biden.

19h30 «Welcome back» dans l’accord de Paris sur le climat

Emmanuel Macron a salué «le retour des États-Unis au sein de l’accord de Paris pour le climat: Welcome back!», a-t-il tweeté. «C’est tous ensemble que nous pourrons réussir à relever les défis de notre temps. C’est tous ensemble que nous pourrons changer la donne climatique en agissant pour notre planète».

19h20 Biden appelle l'Amérique à l'unité

«La démocratie l'a emporté», a affirmé le président américain nouvellement investi Joe Biden, dans son discours inaugural, mercredi, saluant une journée «d'espoir» pour l'Amérique. «La volonté du peuple a été entendue et la volonté du peuple a été respectée», a-t-il affirmé quelques minutes après avoir prêté serment pour devenir le 46e président des États-Unis.

Joe Biden a également appelé l'Amérique à «l'unité» durant son allocution de 21 minutes, et promis d'être le président de tous les Américains. Dans une mise en garde contre l'arrivée de «la phase la plus dure et la mortelle» de la pandémie, le nouveau président a appelé les Américains à mettre de côté leurs différences pour faire face à ce «sombre hiver».

«Nous nous en sortirons ensemble», a-t-il assuré, avant de faire observer une minute de silence en hommage aux 400 000 «mères, pères, maris, épouses, fils, filles, amis, voisins et collègues» tués par le Covid-19. Le nouveau président a en outre exhorté les Américains à rejeter la manipulation des faits, dans une référence à son prédécesseur Donald Trump, qui a nié pendant des semaines le résultat de l'élection présidentielle et popularisé l'expression «fake news».

«Vaincre le suprémacisme blanc»

«Tous les désaccords ne doivent pas mener à la guerre totale. Et nous devons rejeter la culture où les faits eux-mêmes sont manipulés, et même inventés», a-t-il lancé. «Il y a la vérité et il y a les mensonges, les mensonges prononcés pour le pouvoir et pour le profit. Et chacun d'entre nous a le devoir et la responsabilité, en tant que citoyens, qu'Américains, et particulièrement en tant que dirigeants, (...) de défendre la vérité et de combattre les mensonges», a-t-il ajouté.

Joe Biden a aussi promis de «vaincre» le «suprémacisme blanc» et le «terrorisme intérieur», deux semaines après les violences au Capitole. «On voit surgir aujourd'hui l'extrémisme politique, le suprémacisme blanc et le terrorisme intérieur», a-t-il noté. «Nous devons les affronter et nous allons les vaincre», a-t-il lancé. «Un jour nouveau se lève sur l'Amérique», avait tweeté peu avant, celui qui est devenu à 78 ans le président le plus âgé au début de son mandat.

19h15 Les comptes Twitter officiels de la présidence américaine remis à Joe Biden

Les comptes Twitter officiels du président américain Joe Biden, de la vice-présidente Kamala Harris et de leurs conjoints respectifs ont été activés mercredi, après quatre années marquées par les tweets quotidiens de Donald Trump, désormais banni du réseau.

«Le compte @PresElectBiden est devenu @POTUS (NDLR: acronyme pour président des États-Unis) et le compte @SenKamalaHarris est devenu @VP», a indiqué un porte-parole de la plateforme.

«Il n’y a pas de temps à perdre pour nous occuper des crises auxquelles nous faisons face», a de son côté déclaré Joe Biden, dans son premier tweet présidentiel.

19h Le pape encourage Joe Biden à favoriser «la réconciliation et la paix»

Le pape François a encouragé mercredi le président américain nouvellement investi Joe Biden à favoriser «la réconciliation et la paix» aux États-Unis et entre les peuples, dans un message écrit en anglais.

Le pape espère que Joe Biden, deuxième président catholique de l’histoire des États-Unis après John F. Kennedy, sera «guidé dans ses efforts pour favoriser la réconciliation et la paix aux États-Unis et entre les nations du monde, afin de faire avancer le bien commun universel».

19h Les Bourses saluent l'arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche

Les Bourses européennes ont accueilli avec enthousiasme l’investiture de Joe Biden à la présidence des États-Unis et la perspective d’un soutien budgétaire massif pour les entreprises et les particuliers face à la pandémie de Covid-19.

Paris a progressé de 0,53%, Francfort de 0,77%, Londres de 0,41% et Milan de 0,93%. À la mi-séance vers 18h20 (17h20 GMT) à Wall Street, l’indice Dow Jones gagnait 0,67%, le Nasdaq 1,71% et le S&P 500 1,19%.

Le nouvel occupant de la Maison-Blanche a présenté la semaine dernière un gigantesque plan d’aide d’urgence à l’économie de 1 900 milliards de dollars, qui comprend des aides pour les ménages, les entreprises et les collectivités locales.

«La croissance des bénéfices des entreprises, qui contribue à la performance des actions, devrait être renforcée à court terme, si de nouvelles mesures de relance budgétaire sont approuvées», souligne Matthew Benkendorf, à la tête de l’investissement pour Vontobel Asset Management.

18h45 Les félicitations d'Ursula von der Leyen

La présidente de la Commission européenne a félicité Joe Biden dans un Tweet, indiquant que l'Europe est prête pour un «nouveau départ».

18h40 Netanyahu appelle Biden à «renforcer l’alliance» israélo-américaine

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a appelé mercredi le nouveau président américain Joe Biden à «renforcer l’alliance» entre Israël et les États-Unis, afin d’affronter des «défis communs» comme la «menace» de l’Iran.

«J’ai hâte de travailler avec vous afin de renforcer l’alliance États-Unis/Israël, de continuer à étendre la paix entre Israël et le monde arabe et d’affronter des défis communs, avec en premier lieu la menace que pose l’Iran», a déclaré Benjamin Netanyahu, dans une vidéo pour féliciter Joe Biden.

18h30 Le premier tweet de Kamala Harris en tant que vice-présidente

L’ancienne sénatrice a publié son premier tweet en tant que vice-présidente, quelques minutes après le discours de Joe Biden. Elle affirme être «prête à servir».

17h49 Joe Biden a prêté serment

Joe Biden est devenu mercredi le 46e président des États-Unis, lors d'une cérémonie d'investiture à laquelle n'assistait pas son prédécesseur Donald Trump, parti pour la Floride quelques heures plus tôt.

Main gauche sur la bible, main droite levée, l'ancien vice-président de Barack Obama, qui accède à la Maison Blanche à 78 ans à l'issue d'une très longue carrière politique, a prêté serment comme l'ont fait avant lui George Washington, Franklin D. Roosevelt ou encore John F. Kennedy.

«Je jure solennellement que j'accomplirai loyalement les fonctions de président des États-Unis et que je ferai de mon mieux pour préserver, protéger et défendre la Constitution des États-Unis», a-t-il déclaré sur les marches du Capitole.

Joe Biden est officiellement devenu le président des États-Unis.

17h46 Donald Trump est arrivé en Floride

Donald Trump est arrivé à sa résidence de Mar-a-Lago, en Floride, quelques minutes avant la prestation de serment de son successeur Joe Biden, a constaté l'AFP.

Le 45ème président des États-Unis a descendu les marches de l'avion présidentiel Air Force One pour la dernière fois, accompagné de son épouse Melania, avant de se diriger vers son luxueux club de Mar-a-Lago, où il compte s'installer.

17h45 Jennifer Lopez au micro

Après Lady Gaga, c'est au tour de la chanteuse new-yorkaise Jennifer Lopez d'interpréter une chanson.

17h40 Kamala Harris officiellement vice-présidente

La démocrate Kamala Harris a été investie mercredi vice-présidente des États-Unis, entrant dans les livres d'histoire comme la première femme mais aussi la première personne noire et d'origine indienne à occuper cette fonction.

L'ex-sénatrice et ancienne procureure âgée de 56 ans, fille d'immigrés, a prêté serment face à la juge de la Cour suprême Sonia Sotomayor, la main sur une bible que tenait son époux Doug Emhoff. Joe Biden doit être investi 46e président des États-Unis dans la foulée.

17h30 Lady Gaga a chanté l'hymne américain

L'hymne national a été chanté par la vedette de la pop, Lady Gaga. La chanteuse Jennifer Lopez effectuera également une «prestation musicale».

16h50 Alerte à la bombe à la Cour suprême

La Cour suprême des États-Unis, située face au Capitole où Joe Biden doit prêter serment mercredi midi, a reçu une alerte à la bombe dans la matinée, selon une porte-parole. «Le bâtiment et ses alentours ont été vérifiés et il n'y a pas eu d'évacuation», a précisé Kathleen Arberg. La Haute Cour est fermée au public depuis le début de la pandémie et son personnel réduit a minima. Même les audiences ont lieu par téléphone.

16h31 Joe Biden et Kamala Harris arrivent au Capitole pour prêter serment

Le président élu Joe Biden, et sa future vice-présidente, Kamala Harris, sont arrivés mercredi au Capitole, où ils prêteront serment, peu avant midi, devant les ex-présidents Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton, mais en l'absence de Donald Trump.

Le démocrate va être investi 46e président des États-Unis lors d'une cérémonie sans précédent, marquée par la pandémie et l'assaut meurtrier du Capitole, le 6 janvier, par des partisans du milliardaire républicain. Le vice-président républicain sortant, Mike Pence, sera présent dans la tribune mais pas Donald Trump, une première depuis 150 ans dans l'histoire américaine.

15h50 Donald Trump a laissé une lettre pour Joe Biden

Le président américain Donald Trump a laissé une lettre à son successeur Joe Biden avant de quitter la Maison-Blanche, a indiqué à l'AFP Judd Deere, porte-parole de l'exécutif, quelques minutes après son départ. Donald Trump, qui a refusé d'accepter sa défaite pendant plus de deux mois, n'a jamais félicité Joe Biden pour sa victoire.

Le courrier laissé dans le Bureau ovale pour son successeur est une tradition américaine. «Nous ne sommes que des occupants temporaires de ce poste», lui avait écrit Barack Obama, il y a quatre ans. «Cela fait de nous des gardiens des institutions et des traditions démocratiques telles que l'État de droit, la séparation des pouvoirs, la protection des droits civiques pour lesquels nos ancêtres se sont battus», avait-il ajouté.

15h30 Les Biden assistent à une messe avec les chefs républicains et démocrates du Congrès

Le président élu des États-Unis, Joe Biden, assistait mercredi matin, à une messe à la cathédrale Saint-Matthieu de Washington, accompagné des chefs démocrates et républicains du Congrès, un symbole de rassemblement à trois heures du début de son mandat.

Le futur 46e président des États-Unis était accompagné de son épouse Jill Biden, des démocrates Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants, et Chuck Schumer, chef de la minorité au Sénat, ainsi que des chefs des républicains à la Chambre haute, Mitch McConnell, et à la Chambre basse, Kevin McCarthy.

14h45 «Je souhaite beaucoup de succès à la nouvelle administration».

«Je souhaite beaucoup de succès à la nouvelle administration. Elle en aura, nous l'avons mise dans la meilleure situation». Avant d'embarquer sur Air Force One, le président sortant Donald Trump a pris la parole à la base Andrew, où il a été emmené en hélicoptère depuis la Maison-Blanche. Saluant une poignée de supporters et son équipe rapprochée, il est revenu sur son bilan. «Nous vous aimons! Ce furent quatre années incroyables», a lancé le président, vantant son bilan économique, le vaccin trouvé en neuf mois ou encore «les plus grandes baisses d'impôts de l'histoire de notre pays».

«Vous allez voir des choses incroyables» grâce à ce qu'a fait l'administration Trump. «Souvenez-vous de nous quand vous les verrez», a encore lancé le président. «C'est le plus grand pays du monde. Nous n'aurions pas pu travailler plus. Je reviendrai d'une manière ou d'une autre». Il est ensuite monté à bord d'Air Force One qui doit l'emmener en Floride, dans sa résidence. L'avion à décollé à 9h précises (15h au Luxembourg), à tout juste trois heures de la fin du mandat de Donald Trump.

14h18 Donald Trump a quitté la Maison-Blanche

Le président sortant des États-Unis a quitté la Maison-Blanche, sans attendre que son successeur Joe Biden prête serment. L’hélicoptère Marine One a emmené Donald Trump loin de la capitale Washington, décollant à 7h18 locales (14h18 au Luxembourg). Le très bientôt ancien président doit se rendre dans sa résidence en Floride. D'après CNN, le vice-président Mike Pence n'est pas venu lui dire au revoir. Il doit en revanche assister à la prestation de serment de Joe Biden.

13h51 Le jour s'est levé, Washington est calme

Le jour s'est levé sur Washington, D.C. et la journée s'annonce belle, à en croire les caméras qui filment la ville en direct. Pour le moment, la situation est calme et la capitale des États-Unis est quadrillée par les forces de l'ordre.

12h20 Trump devrait quitter Washington à 8h (14h au Luxembourg)

Le programme de la Maison-Blanche pour le dernier jour de Donald Trump au pouvoir est vague. Un communiqué indique seulement l'heure de départ du président, relate CNN. Le président Trump devrait dire au revoir à la Maison-Blanche à 8 heures du matin, 14h au Luxembourg. Aucune mention n'a été faite concernant la cérémonie d'adieu prévue à la base aérienne Joint Base Andrews, dans le Maryland, mercredi soir.

11h31 Le «grand soulagement» du président allemand

Le président allemand, Frank-Walter Steinmeier, a fait part, mercredi, de son «grand soulagement», à quelques heures de l'investiture de Joe Biden, assurant que ce sentiment était partagé par «beaucoup de monde» en Allemagne.

«Nous nous réjouissons que les États-Unis, en tant que partenaire indispensable, soient à l'avenir de nouveau à nos côtés sur de nombreuses questions: dans le combat commun et solidaire contre la pandémie de Covid-19, la protection mondiale du climat, sur les questions de sécurité», a notamment détaillé le chef d'État allemand, dans un message vidéo.

11h D'abord annuler le bilan de Trump

Dès sa première demi-journée à la Maison-Blanche (il prend ses fonctions à midi), le président Biden prendra 17 actions présidentielles pour revenir sur le bilan de Trump, a annoncé son équipe, ce mercredi. Les États-Unis entameront donc dès aujourd'hui la procédure pour revenir dans l'accord de Paris sur le climat.

Joe Biden suspendra aussi la construction du mur entre le Mexique et les États-Unis, ainsi que son financement par le Pentagone, annulera un décret migratoire de son prédécesseur qui vise surtout les pays musulmans, et annulera le retrait du pays de l'Organisation mondiale de la santé.

9h24 «Un ami» pour l'Europe à la Maison-Blanche

L'Europe a «un ami» à la Maison-Blanche et propose au nouveau président américain Joe Biden de «construire ensemble un pacte fondateur nouveau» pour les relations entre l'Europe et les États-Unis, ont déclaré mercredi, les présidents des institutions européennes.

«Je voudrais adresser de manière solennelle aujourd'hui, en ce jour d'entrée en fonction de Joe Biden, un appel à construire ensemble un pacte fondateur, nouveau, pour une Europe plus forte, pour des États-Unis plus forts et pour un monde meilleur», a annoncé le président du Conseil européen, Charles Michel, devant le Parlement européen. L'Europe «a un ami à la Maison-Blanche» après quatre ans de présidence Trump, a souligné la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

8h35 Lady Gaga et Jennifer Lopez chanteront

Les stars de la pop, Lady Gaga et Jennifer Lopez, participeront à la cérémonie d'investiture. Lady Gaga chantera l'hymne national américain, justement sur les marches du Capitole, puis Jennifer Lopez effectuera une «prestation musicale», a précisé le comité d'organisation de l'événement.

8h20 Joe Biden a quitté son fief pour la capitale

Le président élu Joe Biden a, lui, livré un discours ému dans son fief de Wilmington, dans le Delaware, mardi, avant de partir pour la capitale, où il est arrivé dans la soirée. «Eh bien, excusez mon émotion, lorsque je mourrai, Delaware sera écrit dans mon cœur», a déclaré le démocrate, en écho aux paroles de l'auteur irlandais, James Joyce.

Retenant déjà ses larmes, il avait entamé son discours en remerciant «ses amis» et sa famille rassemblés sous un grand drapeau américain, à New Castle, dans le Delaware, sur une base de la Garde nationale nommée en mémoire de son fils Beau Biden, décédé d'un cancer

«Je n'ai qu'un regret, c'est qu'il ne soit pas là, parce que cela devrait être à nous de le présenter en tant que président», a confié Joe Biden à propos de son fils, procureur général du Delaware et ancien militaire de la Garde nationale, qui semblait promis à une carrière politique nationale.

8h15 La vidéo d'adieux de Trump

Après des mois à nier la défaite, Donald Trump s'est finalement résolu à faire ses adieux, avec cette vidéo dans laquelle il dit «prier» pour que son administration «réussisse à maintenir l'Amérique en sécurité et prospère».

7h55 Téhéran se réjouit du départ du «tyran» Donald Trump

Le président iranien Hassan Rohani s’est réjoui mercredi de la «fin» de l’ère du «tyran» Donald Trump, qui doit quitter ses fonctions dans la journée au profit du président élu américain Joe Biden.

«L’ère d’un autre tyran arrive à son terme et aujourd’hui est le dernier jour de son règne affreux», a déclaré M. Rohani en conseil des ministres, accusant le président sortant des États-Unis de n’avoir porté, tout au long de ses quatre années à la Maison-Blanche, «d’autres fruits que ceux de l’injustice et de la corruption».

7h02 Trump gracie son ex-conseiller Steve Bannon

Le président américain sortant Donald Trump gracie son ancien conseiller Steve Bannon, un des théoriciens de l'extrême droite. M. Bannon, 66 ans, avait été l’un des artisans de la campagne présidentielle victorieuse de Donald Trump en 2016, avant d’être poussé vers la sortie par le milliardaire républicain.

Steve Bannon

Accusé d’avoir détourné des fonds prétendument destinés à la construction d’un mur à la frontière États-Unis-Mexique, il a obtenu la clémence du président ainsi que l'avait rapporté le New York Times, qui cite des responsables à la Maison-Blanche.

2:51 YouTube prolonge d’une semaine la suspension du compte de Donald Trump

Le site YouTube, propriété de Google, a annoncé mardi, à la veille de l’investiture de Joe Biden, qu’il prolongeait d’une semaine la suspension de la chaîne du président américain sortant, Donald Trump.

«Compte tenu des préoccupations concernant de potentiels actes de violence, la chaîne de Donald J. Trump ne pourra pas mettre en ligne de nouvelles vidéos ou des vidéos en direct pour une période supplémentaire minimum de sept jours», a indiqué le groupe, dans un message transmis à l’AFP. «Les commentaires continueront d’être désactivés indéfiniment sous les vidéos de la chaîne», a-t-il ajouté.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Justme le 20.01.2021 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je crois que ce n’est pas une bonne idée Donald

  • luc le 20.01.2021 11:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le pire reste à venir

  • éclairée le 20.01.2021 15:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Le seul président qui avait des c....

Les derniers commentaires

  • Cirque médiatique le 22.01.2021 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Aucun des 17 décrets signés n'a été enregistré et donc n'est effectif à ce jour. Tout cela est donc du cirque médiatique.

  • Unicorn le 21.01.2021 16:31 Report dénoncer ce commentaire

    Franchement, l'accord de Paris sur le climat est le cadet des soucis de tous les électeurs.

  • ITA 2 le 21.01.2021 15:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pour bien comprendre pourquoi ils ont volé les votes à Trump pour les donner à Biden, et pour comprendre pourquoi Biden est entrain de annuler toutes les bonnes choses faites par Trump, il suffit que vous alliez sur la page du "World Economic Forum" sur la section "Covid 19" et vous en allez pas en croire vos propres yeux ! plus vous cliquerez sur les links proposés plus les choses vont vous paraître claires !

    • Le philo le 21.01.2021 16:55 Report dénoncer ce commentaire

      "La meilleure forteresse des tyrans c'est l'inertie des peuples" Nicolas Machiavel

  • Qui a fait élire Biden ? le 21.01.2021 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Plus personne pour éviter le Grand Reset (soutenu par UE, ONU, FMI, BCE) et notre asservissement. Beaucoup n'ont pas vu que le choix n'était pas Trump ou Biden, mais souveraineté des peuples ou nouvel ordre mondial des élites auto-proclamées. Posez vous la question à quoi votre vote a servi depuis que vous votez. Quelque soit le gouvernement, ils ont fait la meme chose et sans jamais nous demander notre avis une fois élus. Demandez vous aussi si vous avez confiance en nos médias, en plus subventionnés avec nos impots. Donc rien ne change, l'info est très orientée, quelle est l'étape à venir ?

    • @Qui a fait élire Biden le 21.01.2021 15:36 Report dénoncer ce commentaire

      Ceux qui contrôlent l'argent, contrôlent le monde! Ils n'ont plus besoin du peuple pour décider du scrutin, ils n'ont plus besoin du peuple pour l'investiture. Ils n'arrêteront que quand le monde sera sous leur dominance directe, que les humains seront à eux...

  • Analyse de Dr SHIVA Ayyadura le 21.01.2021 09:57 Report dénoncer ce commentaire

    Sur YouTube le Dr SHIVA Ayyadurai, PhD du MIT, l'inventeur du courrier électronique, scientifique, ingénieur, partage les résultats de l'analyse mathématique de son équipe sur les votes de quatre grands comtés du Michigan lors de l'élection Trump-Biden qui révèle une triste vérité sur les systèmes de vote américains. L'analyse soulève des questions importantes pour l'intégrité électorale. A partir de 1:00:35 le docteur propose des modifications. C'est plus ou moins ce qu'on a ici au Luxembourg. A cela j'ajoute que RTL ici donne gratuitement la parole à tous les partis politiques.