Affaire d'adultère

13 mars 2018 07:28; Act: 13.03.2018 09:55 Print

L'actrice porno veut rembourser Donald Trump

Stormy Daniels, qui aurait eu une relation avec le président américain, voudrait lui rembourser les 130 000 dollars qu'elle explique avoir obtenu en échange de son silence.

storybild

Stormy Daniels aimerait pouvoir raconter sa relation avec Donald Trump, mais un accord à 130 000 dollars l'en empêcherait. (photo: AFP/Joe Raedle)

Sur ce sujet
Une faute?

L'actrice de films pornos, Stormy Daniels, qui affirme avoir eu une relation sexuelle avec Donald Trump il y a une décennie, a proposé lundi de rembourser les 130 000 dollars qu'elle a touchés en 2016 en échange de son silence sur cette liaison, a rapporté le New York Times. Cette offre de remboursement a pris la forme d'une lettre rédigée par l'avocat de l'actrice, Michael Avenatti, adressée à l'avocat de M. Trump, Michael Cohen.

La lettre suggère qu'une fois la somme retournée par Stormy Daniels, l'accord de confidentialité soit «déclaré nul et non avenu», ce qui permettrait à Stormy de «parler ouvertement et librement à propos de sa relation antérieure avec le président et les tentatives de la faire taire». Si la clause de confidentialité est invalidée, précise le courrier, l'actrice porno pourrait alors à sa guise «publier tous les messages, photos et/ou vidéos liés au président qu'elle pourrait avoir en sa possession, sans crainte de représailles ni de conséquences judiciaires». Michael Avenatti a donné jusqu'à mardi midi à M. Cohen pour répondre, faute de quoi son offre serait caduque.

Mme Daniels «pense qu'il est important que le public apprenne la vérité sur ce qui s'est passé», a expliqué l'avocat de l'actrice. Le président Donald Trump nie toute liaison avec Stormy Daniels. Michael Avenatti a lancé une action judiciaire à Los Angeles pour tenter de faire invalider la clause de confidentialité, au prétexte que l'accord de confidentialité ne porte pas la signature de Donald Trump. M. Cohen a admis avoir versé les 130 000 dollars, en précisant avoir puisé dans ses fonds personnels. Il n'a pas expliqué les raisons de ce versement d'argent. La transaction avait été négociée un mois avant l'élection présidentielle remportée par M. Trump.

(L'essentiel/afp)