Chine

10 septembre 2020 21:54; Act: 11.09.2020 11:07 Print

L'ambassadeur like un porno et crée un scandale

Le clip suggestif s’est affiché mercredi pendant plus d’une heure dans les publications «aimées» par Liu Xiaoming, attirant un flot de réactions amusées de la part d’internautes.

storybild

(photo: StockSnap /Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

L’ambassade de Chine à Londres appelle Twitter à enquêter après ce qu’elle a présenté comme le piratage du compte officiel de son ambassadeur, lequel a «aimé» une vidéo pornographique. Le court clip était présent mercredi pendant plus d’une heure dans les publications «aimées» par Liu Xiaoming, attirant un flot de réactions amusées de la part d’internautes.

«Mener une enquête minutieuse»

«Certains militants anti-Chine, faisant preuve de malveillance, ont pris pour cible le compte Twitter de l’ambassadeur (...) en utilisant des procédés méprisables afin d’usurper» son identité, a indiqué l’ambassade. «Nous condamnons cet agissement avec la plus grande fermeté. Nous avons signalé l’incident à Twitter et nous réservons le droit de prendre des mesures complémentaires», a-t-elle souligné dans un communiqué publié mercredi. «Nous appelons Twitter à mener une enquête minutieuse, à prendre cette affaire très au sérieux, en espérant que les internautes ne croiront pas ces fausses informations et ne les propageront pas».

Twitter refuse de réagir

Contacté par l’AFP, un porte-parole du réseau social américain a refusé de réagir aux propos de l’ambassade de Chine. Liu Xiaoming est l’un des diplomates chinois les plus directs et véhéments. Il n’hésite pas à accorder des interviews à la presse étrangère afin de défendre les positions de son gouvernement.

Twitter est bloqué en Chine et la pornographie y est interdite. Mais de nombreux diplomates et journalistes de médias d’État ont ouvert ces dernières années des comptes sur le réseau social pour y publier leurs points de vue. Liu Xiaoming a créé son compte Twitter en octobre 2019. Il compte actuellement plus de 85 000 abonnés.

(L'essentiel/afp)