Attaque

23 janvier 2021 17:38; Act: 23.01.2021 17:40 Print

L’Arabie saoudite intercepte une cible «hostile»

Samedi, la capitale saoudienne a été le théâtre d’une interception aérienne. Le Yémen dément être responsable.

storybild

Une vue de la ville de Ryad, en Arabie saoudite. (photo: Photo d’archives/AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L’Arabie saoudite a intercepté samedi une cible «hostile» au-dessus de la capitale Ryad, a indiqué la télévision publique du royaume, qui fait régulièrement l’objet d’attaques lancées par les rebelles Houthis du Yémen voisin. Ryad n’a toutefois pas accusé dans son communiqué les rebelles yéménites et ces derniers ont affirmé via un de leurs médias ne pas être impliqués dans l’incident.

Une explosion a été entendue vers 11 heures (9 heures heure au Luxembourg), à Ryad, selon des correspondants de l’AFP. «J’ai entendu un bruit puissant et j’ai pensé que quelque chose tombait du ciel», a témoigné un habitant qui vit dans le quartier d’Al-Soulaimaniyé. «La maison entière a été secouée», a-t-il ajouté.

Sans détails

La coalition militaire dirigée par l’Arabie saoudite, qui intervient au Yémen pour lutter contre les Houthis, a indiqué avoir «intercepté et détruit une cible aérienne hostile en direction de Ryad», sans donner plus de détails, selon la chaîne de télévision publique Al-Ekhbariya.

Dans le même temps, l’aéroport international de Ryad a annoncé des retards pour plusieurs vols, mais il n’était pas possible dans l’immédiat de savoir si les deux événements étaient liés.

«Aucune attaque»

Le porte-parole des Houthis, Yahya Sarie, a affirmé que les rebelles n’étaient pas responsables de l’incident et n’avaient «mené aucune attaque contre les pays agresseurs ces dernières 24 heures». «Toute opération est revendiquée avec fierté et honneur», a-t-il ajouté selon un média houthi.

L’Arabie saoudite intervient depuis 2015 au Yémen où elle est venue en aide au gouvernement face aux rebelles Houthis, soutenus par l’Iran, qui se sont emparés de plusieurs régions du pays, dont la capitale Sanaa. Les Houthis revendiquent régulièrement des attaques contre l’Arabie saoudite mais elles ne visent que rarement Ryad, située à quelque 700 km de la frontière.

Liste noire

Plus tôt en janvier, l’administration républicaine sortante de Donald Trump, proche de l’Arabie saoudite, a inscrit les Houthis sur sa liste noire des «organisations terroristes». Le secrétaire d’État américain Antony Blinken, du nouveau président Joe Biden, a cependant promis de réexaminer cette décision afin de ne «pas entraver l’acheminement de l’aide humanitaire».

Le conflit qui ravage le Yémen depuis presque six ans a fait des dizaines de milliers de morts, des millions de déplacés et mis sa population au bord de la famine.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • C'est plus mon petite doigt. le 23.01.2021 23:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont des avions au "Yéh Man"

  • Abalus et le Yémen les médias traditionn le 24.01.2021 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et ce que le journalisme existe encore

Les derniers commentaires

  • Abalus et le Yémen les médias traditionn le 24.01.2021 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et ce que le journalisme existe encore

  • C'est plus mon petite doigt. le 23.01.2021 23:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ils ont des avions au "Yéh Man"