Tir mortel/Alec Baldwin

01 décembre 2021 07:38; Act: 01.12.2021 08:21 Print

L'armurière avait négligé de vérifier le revolver

Hannah Gutierrez-Reed a déclaré n’avoir «pas vraiment beaucoup vérifié» l’arme, car elle était restée sous clef.

storybild

Sur le site du tournage du film. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

La jeune femme qui avait la responsabilité des armes à feu sur le tournage du western, où Alec Baldwin a accidentellement tué une cinéaste, fin octobre, a déclaré aux enquêteurs qu’elle avait été négligente dans la vérification du revolver actionné par l’acteur juste avant le drame.

Hannah Gutierrez-Reed, armurière du film «Rust», a été interrogée par les policiers qui cherchent notamment à déterminer comment une munition réelle a pu être introduite sur le tournage du western à petit budget, aboutissant à la mort de la directrice de la photographie, Halyna Hutchins. Cette dernière a été mortellement blessée lorsque Alec Baldwin a actionné un revolver, qui lui avait été présenté comme inoffensif, pendant qu’il travaillait une scène.

Selon un document diffusé mardi, par les services du shérif de Santa Fe, dans l’État du Nouveau-Mexique, l’armurière a dit aux policiers qu’elle avait chargé cinq cartouches factices dans le revolver juste avant la pause déjeuner. À la reprise, elle avait extrait l’arme du coffre où elle l’avait placée et ajouté une sixième cartouche, remettant ensuite le revolver à un autre employé du tournage. Peu après, elle dit avoir entendu une détonation en provenance du plateau.

Hannah Gutierrez-Reed a déclaré aux enquêteurs qu’elle n’a «pas vraiment beaucoup vérifié» l’arme, car elle était restée sous clef pendant le déjeuner. Elle avait auparavant affirmé ignorer la présence d’une quelconque munition réelle sur le tournage.

La police a saisi plus de 500 munitions sur le tournage, présentées comme étant un mélange de cartouches à blanc, de cartouches factices et de quelques munitions suspectées d’être bien réelles. Mardi, les enquêteurs ont fait état de possibles pistes pouvant expliquer la présence de ces munitions réelles, formellement interdites sur les tournages par les règles en vigueur dans l’industrie du cinéma aux États-Unis.

«Une chance sur mille milliards»

L’un des fournisseurs des munitions employées sur le tournage de «Rust», Seth Kenney, a indiqué qu’il avait potentiellement vendu à l’équipe du film des munitions assemblées artisanalement – peut-être à partir d’éléments recyclés – dont le logo correspond à celui figurant sur la cartouche mortelle.

De son côté, le père d’Hannah Guttierez-Reed, Thell Reed, un armurier de cinéma réputé, a précisé avoir fourni à Seth Kenney des munitions réelles «artisanales» pour les préparatifs d’un film sur lequel ils avaient collaboré auparavant. Et il affirme que son collègue ne les lui a jamais restituées.

L’enquête de police se poursuit et, si aucune arrestation n’a eu lieu, des poursuites pénales ne sont pas exclues si des responsabilités étaient établies. Alec Baldwin, qui est aussi producteur de «Rust», a déploré cet «accident» qui avait selon lui «une chance sur mille milliards» de se produire.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jules le 01.12.2021 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    À virer avec interdiction définitive d'exercer cette profession !

Les derniers commentaires

  • Jules le 01.12.2021 11:30 Report dénoncer ce commentaire

    À virer avec interdiction définitive d'exercer cette profession !

    • @ Jules le 01.12.2021 13:33 Report dénoncer ce commentaire

      Tant qu'à faire autant virer les cascades aussi et tourner en arrière plan vert.

    • Michel le 01.12.2021 14:05 Report dénoncer ce commentaire

      Ça parait beaucoup plus compliqué quand même ... Comment des cartouches "artisanales" réélles peuvent être mélangées et même simplement exister sur le plateau ?