Aux États-Unis

12 septembre 2018 22:10; Act: 13.09.2018 11:08 Print

L'assistante scolaire couche avec un élève

Employée dans une école de Houston, une jeune femme de 24 ans a été arrêtée vendredi, pour avoir entretenu une relation amoureuse avec un mineur.

storybild

Hannah a avoué être très amoureuse de son jeune amant. (photo: Police du comté de Harris)

Sur ce sujet
Une faute?

Une assistante scolaire texane a été mise en examen pour agression sexuelle sur un mineur. Hannah Siboyeh, 24 ans, est également accusée d'avoir entretenu une relation «non conforme» avec ce même élève, alors âgé de 15 ans. Selon le «Houston Chronicle», la jeune femme a avoué aux enquêteurs avoir perdu sa virginité avec l'adolescent. Elle a ajouté que cette liaison lui avait fait commettre «une erreur après l'autre».

Les autorités ont pris connaissance de cette affaire le 5 avril 2018. Ce jour-là, un autre élève a raconté à un membre de la direction qu'en se rendant chez son camarade, il l'avait trouvé au lit avec l'employée, «des bruits étranges émanant de la chambre». Selon des témoins, Hannah et l'adolescent vivaient une relation de petit ami et petite amie. La sœur de la victime aurait d'ailleurs confirmé à la police que son frère «lui avait confié avoir des relations sexuelles avec la jeune femme».

Des «images explicites»

Confrontée par les forces de l'ordre, l'assistante scolaire a craqué. «Elle a avoué qu'elle l'aimait de tout son cœur (...) et admis que c'était de sa faute, parce qu'elle était l'adulte et qu'elle était plus âgée», rapportent des documents judiciaires. Hannah a ensuite expliqué avoir entamé cette relation en juillet 2017. Elle retrouvait son jeune amant chez lui, dans un parc ou au motel du coin. Des «images explicites» ont par ailleurs été retrouvées dans le téléphone de l'employée.

Hannah a été libérée vendredi puis libérée lundi contre une caution de 10 000 dollars, lundi. Elle a perdu son emploi, n'a pas le droit d'entrer en contact avec sa victime et doit rester à plus de 60 mètres d'une garderie, d'une école ou du domicile du jeune homme. La jeune femme doit se présenter au tribunal le 8 novembre.

(L'essentiel/joc)