Syrie

12 avril 2018 06:58; Act: 12.04.2018 12:00 Print

L'attaque chimique «mise en scène» selon Moscou

Alors que Trump menace de bombarder la Syrie, l'armée russe lance un pavé dans la mare en affirmant que les accusations d'attaque chimique sont une invention des Casques blancs.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet

L'attaque chimique présumée contre les rebelles syriens à Douma a été «mise en scène devant les caméras» par les Casques blancs, l'organisation de sauveteurs syriens en zone rebelle, qui a la première dénoncé cette attaque, a accusé l'armée russe, mercredi.

«Opérant uniquement dans les rangs des terroristes, les Casques blancs ont une fois de plus mis en scène devant les caméras une attaque chimique contre des civils dans la ville de Douma», a affirmé le général Viktor Poznikhir, au cours d'une conférence de presse.

«Nous ne participons pas à la twitto-diplomatie. Nous sommes partisans d'approches sérieuses», a déclaré le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, cité par les agences russes lui demandant de commenter les derniers messages du président américain.

«Nous estimons toujours qu'il est important de ne pas mener des actions qui pourraient nuire à une situation déjà fragile», a-t-il ajouté. «Nous sommes convaincus que l'utilisation d'armes chimiques à Douma (NDLR: ville de la Ghouta orientale en Syrie) a été inventée, et ne peut être utilisée comme prétexte pour avoir recours à la force», a-t-il prévenu.

Tôt dans la journée, Donald Trump a prévenu la Russie d'une intervention militaire imminente en Syrie, après l'attaque au gaz toxique, imputée à Damas, contre la ville rebelle de Douma, dans la Ghouta.

(L'essentiel/nxp/afp)