En Australie

24 janvier 2019 10:39; Act: 24.01.2019 21:09 Print

Des bières gratuites en raison de la canicule

Le thermomètre avoisine 50 degrés par endroits. Si des restos offrent des bières gratuites aux habitants, les animaux eux meurent de chaud ou de soif.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les records de chaleur sont pulvérisés en Australie-Méridionale, où le thermomètre avoisinait jeudi les 50 degrés. D'après le Bureau de la météorologie, 49,5°C ont été relevés à Port Augusta, au nord d'Adélaïde, du jamais vu. Dans la ville, les températures s'élevaient à 47,7°C, faisant tomber un record qui datait de 1939. À travers tout l'État, les records ont été dépassés dans plus de 13 villes.

Les habitants d’Adélaïde sont habitués à dégouliner de sueur pendant l'été austral mais peinaient malgré tout face à cette extrême chaleur. D'après les autorités sanitaires, 44 personnes ont été traitées en urgence. Elles ont également demandé aux gens d'éviter tout contact avec les centaines de chauve-souris stressées par la chaleur qui tombent des arbres dans les parcs.

Chevaux et chameaux abattus

En Australie-Méridionale, l'hôtel Red Lion propose une bière gratuite à tous ses clients tant que la température dépassera les 45 degrés, attirant en une heure une centaine de personnes. Dans la région d'Alice Springs, les autorités ont annoncé avoir dû abattre plus de 50 chevaux sauvages après la découverte de 90 de ces animaux morts, ou mourants, près de leur mare sans eau. Des images de cadavres de chevaux gisant sur le sol asséché ont circulé cette semaine sur les réseaux sociaux.

Les habitants se réfugient par milliers sur les plages ou dans l'air conditionné des centres commerciaux. Le personnel du zoo d’Adélaïde passe des torchons humides sur les carapaces des tortues et donne aux wallabies des glaçons à sucer. La semaine dernière, certaines villes australiennes figuraient parmi les endroits les plus chauds du monde. La chaîne publique ABC a rapporté que des agriculteurs d'Australie-Occidentale avaient dû abattre au moins 2 500 chameaux sauvages. Considérés comme des nuisibles, ils s'aventurent dans les fermes à la recherche d'eau et de nourriture au détriment de leur bétail.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Moutons le 24.01.2019 21:59 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites rire avec vos histoires de changement climatique. Les canicules ont toujours existées

  • Écolier le 24.01.2019 21:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @écolo. Personne ne nie le réchauffement climatique. Peut-être que c'est la faute à l'humanité mais le fait qu'il y 'ait' un réchauffement climatique n'est nullement 'la preuve' que l'humanité est en faute. Ça prouve tout simplement qu'il y 'a' un réchauffement climatique! Drôle de logique la vôtre. Ça équivaudrait à dire que si je mets des chaussettes rouges je ne me ferais pas attaquer par un requin, que parce-que ceux qui se sont faits attaquer par un requin n'en portaient pas.

  • Grand Maître le 24.01.2019 11:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'argent que possède l'Australie, les fermiers tuent des chameaux sauvages plutôt que le pays n'investisse dans des desaleurs et avec la chance d'être entouré d'eau ainsi d'éviter que les hommes ou les animaux ne souffrent ainsi. Quel monde !!

Les derniers commentaires

  • Lestrollsrusses le 25.01.2019 13:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Écolier a raison car notre script a changé alors on doit dire que ça existe mais que l'homme n'a rien à voir

  • red taz le 25.01.2019 10:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ba c connue la bière ça désaltére...

  • OhKay le 25.01.2019 09:37 Report dénoncer ce commentaire

    "Propose une bière gratuite ". Pourquoi une bière et pas de l'eau? Réponse: "Save water, drink beer"!!

  • Moutons le 24.01.2019 21:59 Report dénoncer ce commentaire

    Vous me faites rire avec vos histoires de changement climatique. Les canicules ont toujours existées

  • @Grand Mâitre le 24.01.2019 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui nie le changement climatique? Beaucoup de gens continuent à nier l'influence humaine, mais pratiquement plus personne nie le changement climatique en soit. Nuance, cher Watson!