Réchauffement climatique

23 novembre 2019 13:54; Act: 23.11.2019 14:46 Print

L'aventurier Mike Horn en difficulté sur la banquise

Actuellement en expédition en Arctique, l'explorateur serait tombé dans l'eau glacée.

Sur ce sujet
Une faute?

L'expédition de Mike Horn, qui traverse actuellement l'océan Arctique à skis de randonnée avec le Norvégien Børge Ousland, se transforme en vrai cauchemar.

L'explorateur suisse d'origine sud-africaine serait en effet tombé dans l'eau glacée, relate le «Parisien». La banquise, fragilisée par le réchauffement climatique, aurait cédé sous son poids.

Voir cette publication sur Instagram

Expedition Update 31: Licking our wounds tonight after spending the whole day walking first to the south towards our goal, then towards the east to compensate for the western drift, and finally towards the north to make our way around a huge open lead…so basically, it is as if we walked in a big circle today, ending up not too far from the position we left from in the morning…this is a painful process for the mind. In this photo, we can see @BorgeOusland’s hands. We are both suffering from some swelling and open wounds due to the cold. As you can imagine, it is essential for us to take care of these small sores in order to avoid them getting worse or even infected, even though like the toes, this meticulous process is quite painful. No matter how well we try to protect ourselves from the cold, salt, the ice and the wind, the unavoidable exposure to these elements eventually takes its toll. For me, my weaker spots are my thumbs and nose. Those parts are slowly becoming black but it is nothing to worry about yet…Although the pain it causes is starting to get quite uncomfortable, I try my best to keep thinking of more pleasant feelings. After being stopped by this massive open water lead, we first decided to try and cross it…The frozen ice that covered the lead was extremely thin, we could see the dark water through it. It was definitely too thin for us to attempt crossing, but we decided that we had no choice but to go for it. Some of the ice blocks we were walking on moved around like an inflatable mattress floating on water. As we pulled our heavy sleds, they were making an indent in the ice behind us. Each step we took was nerve-racking, we were just waiting for the ice to give in beneath us…So we stopped and put on our dry suits to test the condition of the ice ahead (without our sleds) before deciding to continue walking in this minefield. Although we had already made our way across half of the open lead, we concluded that it was too dangerous to continue and turned back…So back we went and set up camp for the night with hopes of the ice freezing more overnight. I guess there are bad days, good days and even worse days... #NorthPoleCrossing #Pole2Pole

Une publication partagée par Mike Horn (@mikehornexplorer) le

Annika Horn, la fille aînée du célèbre baroudeur et animateur de «The Island», s'est exprimée dans le quotidien et s'inquiète pour son père qui est au plus mal. Il a «un début» de gelures aux orteils et au nez. De plus, son stock de vivres a fortement diminué. «Son moral est au plus bas. Je ne l'ai jamais vu comme ça, dans un état de fatigue physique extrême. Il est en train de perdre la sensation de ses extrémités, c'est inquiétant. Avec ma soeur Jessica, on veut qu'il rentre vite à la maison».

(L'essentiel/cab)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Motmot le 23.11.2019 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ce gars est incroyable! Il a déjà réalisé toujours en solo des trips de dingue. Il y a qq années déjà, il a eu un problème de froid en Arctique, et se réchauffer sous tente grâce à un feu de fortune. Il a eu conscience de son état quand il a senti une bonne odeur de poulet en train de cuire... Sans s'en rendre compte, il avait mis ses mains dans le feu tellement son état était extrême, et seul son odorat l'a sauvé cette fois-là. Attention toutefois à ne pas dépasser les limites, l'âge n'arrangeant rien. Sûrement un des seuls vrais aventuriers de cette époque.

  • zorro le 23.11.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surement l'un des seuls a avoir les moyens de faire l'aventurier

  • befa le 24.11.2019 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @aventurier a deux balles C’est sûr qu’à toi il ne t’arrivera rien planqué derrière ton écran et les pieds croisés sur la table basse .....

Les derniers commentaires

  • befa le 24.11.2019 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @aventurier a deux balles C’est sûr qu’à toi il ne t’arrivera rien planqué derrière ton écran et les pieds croisés sur la table basse .....

  • zorro le 23.11.2019 18:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    surement l'un des seuls a avoir les moyens de faire l'aventurier

  • Aventuriers à deux balles le 23.11.2019 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut vraiment que l'on commence à prendre certaines mesures concernant les soi-disants aventuriers que la communauté internationale de voit obligée de secourir au moindre pépin. Être riche, ou pas, ne suffit pas pour tenter la mongolie à vélo, traverser l'Amazonie avec un sac à dos (et toute une équipe derrière), gravir l'Anapurna (même remarque).

  • Francesca le 23.11.2019 16:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On pense à lui et à sa famille en espérant qu'il va s'en sortir le mieux possible.

  • Motmot le 23.11.2019 14:44 Report dénoncer ce commentaire

    Ce gars est incroyable! Il a déjà réalisé toujours en solo des trips de dingue. Il y a qq années déjà, il a eu un problème de froid en Arctique, et se réchauffer sous tente grâce à un feu de fortune. Il a eu conscience de son état quand il a senti une bonne odeur de poulet en train de cuire... Sans s'en rendre compte, il avait mis ses mains dans le feu tellement son état était extrême, et seul son odorat l'a sauvé cette fois-là. Attention toutefois à ne pas dépasser les limites, l'âge n'arrangeant rien. Sûrement un des seuls vrais aventuriers de cette époque.