Mineurs coincés en Chine

19 janvier 2021 16:45; Act: 19.01.2021 16:50 Print

L'eau «pourrait couler dans la galerie»

Une course contre la montre est engagée pour sauver des mineurs pris au piège depuis neuf jours, dans une galerie souterraine menacée par la montée des eaux.

storybild

Grâce à un câble descendu via un conduit creusé dans la roche, les sauveteurs ont déjà pu transmettre des vivres aux mineurs, qui ont aussi reçu des médicaments, du papier et des crayons. (photo: XINHUA via AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les sauveteurs creusaient mardi plusieurs nouveaux conduits afin d’atteindre au moins 12 des 22 mineurs coincés sous terre depuis neuf jours en Chine et menacés par la montée des eaux, ont annoncé les autorités. Une explosion s’est produite le 10 janvier dans une mine d’or de Qixia, dans la province du Shandong (Est), prenant au piège les travailleurs à plusieurs centaines de mètres de profondeur.

Grâce à un câble descendu via un conduit creusé dans la roche, les sauveteurs ont déjà pu transmettre des vivres aux mineurs, qui ont aussi reçu des médicaments, du papier et des crayons. Leur condition physique s’est ensuite améliorée, a affirmé l’équipe de sauvetage citée par l’agence officielle Chine nouvelle. Les secouristes ont précisé que deux mineurs «très faibles» avaient ainsi retrouvé leur capacité à marcher.

Mineurs «très faibles»

Un des mineurs est cependant dans le coma après avoir été blessé lors de l’explosion, selon la télévision publique CCTV. Les mineurs pris au piège dans la mine ont pu faire remonter à la surface un poignant message manuscrit. L’auteur de la note, écrite sur une page arrachée d’un cahier, appelait à envoyer des médicaments. Il s’alarmait également d’une montée des eaux souterraines et soulignait que quatre hommes étaient blessés.

Un appel téléphonique entre les sauveteurs et les mineurs a permis de confirmer que onze personnes se trouvent à 540 mètres sous terre et une douzième cent mètres plus bas. Le sort des dix autres hommes est inconnu. «La roche près du gisement, c’est principalement du granit (…) qui est très dur et cela ralentit le sauvetage», a indiqué lundi soir Chen Fei, maire de la ville de Yantai, dont dépend Qixia.

Une immense foreuse à la rescousse

L’eau «pourrait couler dans la galerie et représenter un risque pour les mineurs pris au piège», a-t-il ajouté. En plus de trois conduits déjà percés, les sauveteurs ont entrepris mardi d’en creuser trois autres, selon une carte des opérations de secours publiée par les autorités sur le réseau social Weibo. CCTV a montré des dizaines de secouristes en train de dégager le puits de sortie, ainsi que des grues et une immense foreuse chargée de creuser de nouveaux boyaux pour atteindre les mineurs.

Deux responsables de Qixia, le chef local du Parti communiste et le maire, ont été démis de leurs fonctions la semaine dernière, en raison du délai d’une journée entre l’accident et le lancement des secours.

Les accidents dans les mines sont relativement courants en Chine, où le secteur présente un mauvais bilan en termes de sécurité et où les réglementations ne sont parfois pas appliquées. En décembre, 23 mineurs ont perdu la vie dans une mine de charbon, à Chongqing, dans le sud-ouest du pays.

(L'essentiel/afp)