Manifestations de Louisville

25 septembre 2020 09:31; Act: 25.09.2020 10:06 Print

L'église devient le «sanctuaire» du mouvement

À Louisville, aux États-Unis, dans la nuit de jeudi à vendredi, les protestataires ont poursuivi le mouvement dénonçant l’impunité, suite au décès de Breonna Taylor.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Le sanctuaire est ouvert!»: les manifestants dénonçant à Louisville, les suites judiciaires de la mort de l’Afro-Américaine Breonna Taylor, tuée dans son sommeil par la police en mars dernier, ont pu compter jeudi soir sur le soutien de religieux pour échapper aux forces de l’ordre, dont ils ont dénoncé d’une même voix le racisme.

Contraste apparent avec le rassemblement de la veille lors duquel deux policiers ont été blessés par balle, le noyau dur de la contestation, cette fois pacifique, s’est rué une fois le couvre-feu tombé, à la First Unitarian Church. «Le sanctuaire est ouvert!» crie une femme noire dans un mégaphone, aussitôt acclamée par la foule.

Comme Martin Luther King

L’édifice religieux de cette ville du Kentucky a immédiatement ouvert ses portes aux manifestants antiracistes dont les responsables ont dit soutenir la cause. Sur le parking, des groupes équipés de talkies-walkies s’activent aussitôt à décharger des cartons de provisions en tous genres. Quelques marches plus haut, ceux inquiétés par les forces de l’ordre lors des récents rassemblements se voient proposer une assistance juridique.

Au milieu de toute cette agitation, le frère Tim, robe et sandales marron, crucifix autour du cou, tente de se frayer un chemin. Le religieux de 63 ans échange patiemment avec responsables de la contestation et militants hagards, pour organiser le camp de fortune. Il multiplie aussi les allées et venues avec les forces de l’ordre, afin de tenter d’apaiser la tension ambiante et les invectives que s’échangent les deux camps. Au milieu de ce décor impromptu, un des leaders de la contestation ose même le parallèle avec le mouvement des droits civiques des années 60, qui avait été alimenté par de nombreuses figures pastorales, dont Martin Luther King.

Défiance exacerbée

Dans le jardin qui entoure l’édifice de pierre aux grandes parois de verre, les rumeurs vont bon train et les manifestants pestent. Ils auraient préféré crier leur colère sur le Jefferson Square, sur lequel ils se rassemblent depuis des mois pour réclamer justice envers la jeune travailleuse hospitalière tuée à son domicile par la police.

«Nous nous sommes retrouvés piégés ici», regrette à l’AFP Grace Pennix, une jeune femme noire de 19 ans. Autour, la place est quadrillée par des rangées de policiers, dont les hélicoptères survolent la zone. Quelques manifestants sont assis à leurs côtés, menottés. La situation semble exacerber la défiance déjà installée des contestataires à l’égard des forces de l’ordre, dont ils disent subir trop souvent le racisme. Béret noir vissé sur la tête, le frère Tim dit avoir «honte» d’être témoin de la violence de la police, à l’encontre des Afro-Américains.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • citron le 25.09.2020 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    l'église? quelle église? il y a plus de 36 religions différentes aux US

Les derniers commentaires

  • citron le 25.09.2020 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    l'église? quelle église? il y a plus de 36 religions différentes aux US

    • Fraise le 27.09.2020 19:20 Report dénoncer ce commentaire

      Pourtant, toutes les Églises sont d'accord pour dire qu'il n'y a qu'un seul Dieu. Donc, on peut dire que c'est l'église de Dieu. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple ?