Maltraitance animale

30 novembre 2020 08:47; Act: 30.11.2020 13:06 Print

L'éléphant le plus solitaire du monde vole vers la liberté

Après des années de maltraitance dans un zoo d’Islamabad, une campagne menée par la chanteuse Cher a permis à Kaavan d'être emmené dimanche dans une réserve au Cambodge.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La célèbre chanteuse américaine est arrivée la semaine dernière à Islamabad pour être auprès du pachyderme obèse âgé de 35 ans. La maltraitance subie par Kaavan a suscité un combat acharné de défenseurs des animaux pakistanais soutenu par Cher.

Le cas de Kaavan et l’état déplorable du zoo de la capitale pakistanaise ont conduit un magistrat à ordonner cette année que tous les animaux en soient transférés.

«Grâce à Cher et aussi aux militants pakistanais, le sort de Kaavan a fait la une des journaux du monde entier et cela a contribué à faciliter son transfert», a déclaré Martin Bauer, un porte-parole de Four Paws, l’organisation autrichienne de protection des animaux qui a permis de secourir l’éléphant. Cher «jouit d’une immense audience, nous avons donc vraiment apprécié tout ce qu’elle a fait pour Kaavan depuis 2016».

Surnommé l’éléphant le plus solitaire du monde par la presse, il est le seul éléphant d’Asie au Pakistan – les autres, peu nombreux, sont des pachydermes d’Afrique.

Cher, qui a financièrement contribué à ce transfert, doit s’envoler dimanche pour le Cambodge, afin d’être dans le pays à l’arrivée de l’éléphant.

Cher remerciée par le Premier ministre

Le Premier ministre Imran Khan a rencontré cette semaine la star de 74 ans pour la remercier personnellement.

Une équipe de vétérinaires et de soigneurs de Four Paws a passé des mois avec lui pour le préparer à son voyage. Ils l’ont notamment entraîné à entrer dans le caisson métallique qui sera chargé dans un avion cargo. Le vol devrait durer sept heures.

L’administration du zoo a par le passé nié que l’animal ait été maltraité. Elle estimait qu’il attendait simplement de retrouver une nouvelle compagne, après la mort de Saheli, tuée par la gangrène en 2012. Mais des experts internationaux ont observé chez Kaavan un comportement stéréotypé – il ne fait souvent que tourner sa tête et son tronc d’un côté à l’autre pendant des heures – qui a nourri des interrogations sur sa santé mentale.

Aux quatre coins du Pakistan, les zoos se distinguent par la médiocrité de leurs installations et la pauvreté des soins accordés aux animaux.

(L'essentiel/ATS)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lydie le 30.11.2020 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle. Pourquoi maltraiter des animaux ? Est-ce que ce sont des gens égoïstes, sadiques, qui ont besoin de maltraiter autrui car ils sont trop faibles eux-mêmes ? Dégoûtant. Mais heureusement, cela a bien tourné pour cet éléphant.

  • ELSA le 30.11.2020 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis contente pour lui et émue, dommage qu'on n'arrive pas à faire ça pour tous les autres animaux en souffrance, l'homme devrait comprendre que nous sommes tous des animaux, différents certes mais tous des êtres vivants qui ressentent la douleur, sans exception.

  • pralin le 30.11.2020 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne nouvelle qui fait chaud au cœur, bravo madame.

Les derniers commentaires

  • pralin le 30.11.2020 12:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une bonne nouvelle qui fait chaud au cœur, bravo madame.

  • ELSA le 30.11.2020 09:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je suis contente pour lui et émue, dommage qu'on n'arrive pas à faire ça pour tous les autres animaux en souffrance, l'homme devrait comprendre que nous sommes tous des animaux, différents certes mais tous des êtres vivants qui ressentent la douleur, sans exception.

  • Lydie le 30.11.2020 09:11 Report dénoncer ce commentaire

    Excellente nouvelle. Pourquoi maltraiter des animaux ? Est-ce que ce sont des gens égoïstes, sadiques, qui ont besoin de maltraiter autrui car ils sont trop faibles eux-mêmes ? Dégoûtant. Mais heureusement, cela a bien tourné pour cet éléphant.