Enquête russe

17 décembre 2017 15:45; Act: 17.12.2017 15:52 Print

L'équipe de Trump dénonce des irrégularités

Empêtrés dans l'enquête sur une influence russe durant la présidentielle, les proches du président américain estiment que les investigations ne sont pas impartiales.

storybild

L'enquête de Robert Mueller (au premier plan) bouscule les proches de Donald Trump. (photo: AFP/Saul Loeb)

Sur ce sujet
Une faute?

L'équipe de transition de Donald Trump a dénoncé des irrégularités dans l'enquête sur une éventuelle collusion avec la Russie lors de la présidentielle de 2016, assurant que le procureur spécial avait reçu illégalement des dizaines de milliers d'emails. Depuis plusieurs semaines, des proches du président américain et certains élus républicains mettent en doute la crédibilité et l'impartialité de l'enquête de Robert Mueller, qui a inculpé plusieurs proches de M. Trump, parmi lesquels le général Michael Flynn, qui fut son conseiller à la sécurité nationale.

Dans une lettre adressée au Congrès, citée par des médias américains, l'avocat Kory Langhofer affirme qu'une agence fédérale, la General Services Administration (GSA), a «illégalement transmis» ces documents. Le courrier laisse entendre que les enquêteurs ne disposaient pas du mandat nécessaire pour obtenir de tels documents. Peter Carr, porte-parole du procureur spécial, a formellement contesté toute irrégularité, assurant que l'enquête était menée dans le strict respect de la loi.

Nombre de démocrates s'indignent de la multiplication des accusations visant à déstabiliser M. Mueller au moment ses investigations s'accélèrent. Des élus républicains ont réclamé au ministère de la Justice la nomination d'un nouveau procureur indépendant pour enquêter sur le supposé parti pris du FBI après la publication de messages d'un agent de la police fédérale traitant Donald Trump «d'idiot». Selon eux, cet échange de messages entre un agent et un avocat du FBI, qui faisaient partie de l'équipe de Mueller, discrédite l'enquête. Mais le numéro deux du ministère de la Justice, Rod Rosenstein, a défendu l'impartialité de l'enquête.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.