Brésil

10 février 2019 11:54; Act: 10.02.2019 11:57 Print

L'état de santé de Bolsonaro s'améliore

Après des complications liées à une opération, le président brésilien va mieux, même s'il est toujours hospitalisé.

storybild

Jair Bolsonaro, depuis son lit hôpital.

Sur ce sujet
Une faute?

L'état de santé du président brésilien Jair Bolsonaro, 63 ans, évolue de manière positive, plus de dix jours après son intervention chirurgicale à l'abdomen à la suite d'une agression au couteau en septembre. Il se trouve toujours aux soins semi-intensifs. Il «n'a plus de fièvre et son évolution clinique et chirurgicale est bonne», ont indiqué samedi ses médecins dans leur bulletin quotidien. Son état de santé s'améliore également «au niveau pulmonaire» et «il y a eu une amélioration au niveau des examens en laboratoire».

Jair Bolsonaro devait à l'origine quitter l'hôpital Albert-Einstein de São Paulo cette semaine, mais il n'a toujours pas recommencé à s'alimenter normalement. Il est nourri par intraveineuse et ses visites sont restreintes. L'opération subie le 28 janvier - la troisième depuis l'attaque - avait pour but de permettre le rétablissement de la continuité intestinale pour l'évacuation des selles par la voie naturelle. Elle avait duré sept heures au lieu de trois à quatre heures, en raison de nombreuses adhérences intestinales.

Nausées et vomissements

Depuis, Jair Bolsonaro a eu plusieurs épisodes de fièvre ainsi que des nausées et des vomissements ayant rendu nécessaires la pose d'une sonde nasogastrique, d'un drain et l'administration d'un traitement antibiotique à large spectre. Le traitement antibiotique a dû «être ajusté», ont précisé les médecins jeudi après l'annonce de la fièvre et d'une suspicion de pneumonie.

Samedi, les médecins ont indiqué que la sonde nasogastrique avait été retirée. Si le président du Brésil poursuit son traitement par antibiotiques et est toujours nourri par intraveineuse, «vu l'évolution de son transit intestinal et la bonne tolérance aux liquides, il a commencé aujourd'hui un régime à base d'aliments mous, bien tolérés», précise le bulletin. Officiellement, le président brésilien continue de diriger son pays de son lit d'hôpital depuis le surlendemain de son opération.

(L'essentiel/afp)