En Corée du Nord

06 juillet 2019 13:24; Act: 06.07.2019 13:32 Print

L'étudiant australien admet qu'il était un espion

Alek Sigley, étudiant australien de 29 ans, libéré après avoir été détenu plusieurs jours en Corée du Nord, a reconnu qu'il «espionnait» dans ce pays.

Sur ce sujet
Une faute?

Alek Sigley, âgé de 29 ans et l'un des rares Occidentaux à vivre et étudier dans la capitale nord-coréenne, avait disparu il y a environ deux semaines avant de réapparaître à Pékin et d'arriver au Japon jeudi. Selon l'agence officielle nord-coréenne KCNA, il «a honnêtement admis qu'il espionnait en collectant nos informations internes et en les partageant avec d'autres, et a demandé à plusieurs reprises notre pardon pour avoir enfreint notre souveraineté».

KCNA précise que Sigley a été arrêté le 25 juin pour avoir diffusé en ligne de la propagande contre le pays, y compris sur NK News, un site web américain basé à Séoul qui fournit des informations et des analyses sur la Corée du Nord.

Expulsé du territoire le 4 juillet

«Sigley, à la demande d'organes de presse anti-RPDC (ndlr: acronyme du nom officiel de la Corée du Nord, République populaire démocratique de Corée) comme NK News, a transféré à de nombreuses occasions des informations qu'il avait rassemblées en voyageant dans tous les coins de Pyongyang grâce à son statut d'étudiant international, y compris des photographies et des analyses», écrit l'agence nord-coréenne.

«Le gouvernement de RPDC a fait usage de tolérance humanitaire et l'a expulsé de notre territoire le 4 juillet», poursuit KCNA. Originaire de Perth, Alek Sigley parle couramment coréen et étudiait depuis environ un an la littérature coréenne à l'université Kim Il Sung, établissement le plus réputé de Corée du Nord. Il dirigeait également une agence spécialisée dans les voyages et écrivait des articles et billets de blogs sur la vie quotidienne à Pyongyang où il avait épousé une Japonaise l'an dernier.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Flash le 07.07.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    l'un des rares Occidentaux ? Les Australiens ne sont pas des Occidentaux

  • Nico57 le 06.07.2019 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient être en prison pour ses faits il a voulu joué il a perdu la Corée du Nord devrait aussi s’occuper des affaires interne de l’Australie dans se cas!

Les derniers commentaires

  • Flash le 07.07.2019 14:20 Report dénoncer ce commentaire

    l'un des rares Occidentaux ? Les Australiens ne sont pas des Occidentaux

  • Nico57 le 06.07.2019 14:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils devraient être en prison pour ses faits il a voulu joué il a perdu la Corée du Nord devrait aussi s’occuper des affaires interne de l’Australie dans se cas!

    • A.Nalyse le 06.07.2019 17:50 Report dénoncer ce commentaire

      Votre raisonnement est juste, sauf que la République de Corée du Nord a pour principe de ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures des autres pays!