Décision du Népal

30 décembre 2017 14:49; Act: 30.12.2017 15:01 Print

L'Everest en solitaire, c'est désormais interdit

Le Népal a décidé d'interdire l'ascension du Toit du monde pour les personnes seules. Cette mesure a pour but d'améliorer la sécurité des lieux.

storybild

Le Népal a émis cette saison un nombre record de 373 permis pour gravir l'Everest. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Népal a interdit l'ascension en solitaire de ses sommets, y compris l'Everest, afin de tenter de réduire le nombre d'accidents, a annoncé samedi un responsable. Le gouvernement a également adopté l'interdiction des ascensions pour les personnes ayant eu une double amputation ou pour les aveugles. Ces décisions, qui font partie de mesures prises avant la saison 2018, visent à rendre la montagne plus sûre.

Onze alpinistes sont morts cette année sur l'Everest, dont le Suisse Ueli Steck fin avril. Cette nouvelle réglementation devrait susciter la colère des amateurs d'ascensions en solitaire qui incriminent plutôt l'augmentation des expéditions commerciales créant selon eux des embouteillages sur le Toit du monde. Parallèlement, l'interdiction faite à certains handicapés a été jugée discriminatoire par Hari Budha Magar, un ancien soldat Gurkha qui a perdu ses deux jambes lors d'une mission en Afghanistan et rêve de gravir l'Everest. De nombreuses personnes soucieuses de surmonter un handicap tentent l'ascension de l'Everest.

Les pics et sentiers de ce pays himalayen, qui abrite huit des 14 sommets dépassant 8 000 mètres dans le monde, attirent chaque année des touristes du monde entier. Le Népal a émis cette saison un nombre record de 373 permis pour gravir l'Everest. Dans le même temps, 136 ont été accordés du côté tibétain pour grimper la face Nord de l'Everest. Les expéditions au sommet se faisant généralement avec l'aide d'au moins un des guides népalais, les Sherpas, cela portait à près de 750 le nombre d'alpinistes attendus sur l'Everest.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Voilà, bonne année le 30.12.2017 17:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'interdirais pas cela, il y aurait des cons en moins. Logique ou pas?

  • lynn le 30.12.2017 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi compter 1 an de préparation physique avant de partir. Les enfants de mon voisin l'ont fait il y a une dizaine d'années. Avec succès. Les images qu'ils ont ramenées sont tout simplement époustouflantes. La décision des autorités est normale.

  • georgette le 31.12.2017 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une expérience inoubliable mais dure.

Les derniers commentaires

  • realite le 31.12.2017 12:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une planète où il faut payer pour y habiter payer pour visiter .. ça existe !?

  • georgette le 31.12.2017 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une expérience inoubliable mais dure.

  • g3s le 31.12.2017 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Faire cela seul, n’est-ce pas de toutes manières irraisonné ?...

  • lynn le 30.12.2017 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut aussi compter 1 an de préparation physique avant de partir. Les enfants de mon voisin l'ont fait il y a une dizaine d'années. Avec succès. Les images qu'ils ont ramenées sont tout simplement époustouflantes. La décision des autorités est normale.

  • Voilà, bonne année le 30.12.2017 17:57 Report dénoncer ce commentaire

    Je n'interdirais pas cela, il y aurait des cons en moins. Logique ou pas?

    • A méditer le 31.12.2017 01:14 Report dénoncer ce commentaire

      Vous souhaitez la mort des personnes solitaires tout en souhaitant la bonne année. Je n'appelle pas cela de la logique, mais de l'hypocrisie.

    • Green le 31.12.2017 10:17 Report dénoncer ce commentaire

      Non il n'y aura pas vraiment des dupes en moins car leur corps ne se décompose pas à cette altitude. En témoigne le "green boots", cadavre très célèbre car servant de point de repère pour la fin de l'ascension...