Équateur/Belgique

08 novembre 2018 17:12; Act: 09.11.2018 12:00 Print

L'ex-​​président Correa veut l'asile en Belgique

L'ancien président équatorien Rafael Correa, réclamé par la justice de son pays, a déposé cet été une demande d'asile en Belgique, où il réside avec sa famille depuis 2017.

storybild

Rafael Correa, réclamé par la justice de son pays, a déposé cet été une demande d'asile en Belgique, où il réside avec sa famille depuis 2017. (photo: AFP)

Sur ce sujet

L'ancien président équatorien Rafael Correa, réclamé par la justice de son pays, a déposé cet été une demande d'asile en Belgique, où il réside avec sa famille depuis 2017, a appris l'AFP jeudi, de deux sources proches du dossier. Selon une de ces sources, la demande a été déposée le 25 juin et est examinée depuis août par le Commissariat général aux réfugiés et aux apatrides (CGRA) à Bruxelles.

Une autre source proche du dossier a confirmé que la requête était étudiée dans cette instance, devant laquelle M. Correa a été auditionné à la fin de l'été pour défendre sa demande.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Pedro le 08.11.2018 21:38 Report dénoncer ce commentaire

    La Belgique accueille toute la racaille politique mondiale. Après les terroristes de l'ETA espagnole qu'ils n'ont pas voulu extrader, les separatistes catalans tels que Puigdemont et autres "illuminés" pro-catalanistes ils vont encore aider un aute politicien malhonnête. Où est-ce que la Belgique veut-elle arriver? Paradis des terroristes et politiciens corrompus.

  • Un jour viendra le 08.11.2018 23:10 Report dénoncer ce commentaire

    Facile de mettre à l'abri, mais la justice et la vie le retrouvera, question de temps. Il faudra payer tôt ou tard

Les derniers commentaires

  • Un jour viendra le 08.11.2018 23:10 Report dénoncer ce commentaire

    Facile de mettre à l'abri, mais la justice et la vie le retrouvera, question de temps. Il faudra payer tôt ou tard

    • Pedro le 09.11.2018 08:30 Report dénoncer ce commentaire

      Les terroristes basques coupables de plusieurs attentats avec des dizaines d'innocents tués en Espagne et recherchés par la justice espagnole se refugient en Belgique depuis longtemps. La justice belge ne les livre pas à l'Espagne, malgré un mandat d'arrêt européen. Idem pour Puigdemont et ses acolytes. Avec Correa ce sera pareil. Tant qu'il ne coûte rien à l'état belge et qu'il paye. Belgique, pays en voie de sous-développement.

  • Pedro le 08.11.2018 21:38 Report dénoncer ce commentaire

    La Belgique accueille toute la racaille politique mondiale. Après les terroristes de l'ETA espagnole qu'ils n'ont pas voulu extrader, les separatistes catalans tels que Puigdemont et autres "illuminés" pro-catalanistes ils vont encore aider un aute politicien malhonnête. Où est-ce que la Belgique veut-elle arriver? Paradis des terroristes et politiciens corrompus.