Coronavirus dans le monde

13 avril 2021 14:50; Act: 16.04.2021 16:38 Print

Pour Berlin, le Royaume-​​Uni n'est plus à risque

L'épidémie de coronavirus touche de nombreux pays à travers le monde et le bilan évolue chaque jour. Suivez la situation et les annonces en direct.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les principaux faits:

• Dans le monde, plus de 136 millions de cas ont été recensés depuis décembre 2019 dans 196 pays et territoires. Plus de 2,9 millions de personnes sont mortes. Près de 68 millions de patients sont considérés comme guéris.

Le Luxembourg compte plus de 64 500 cas confirmés de coronavirus parmi la population résidente et 785 décès.

• Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 562 533 décès pour plus de 31 millions de cas recensés. Suivent le Brésil avec 354 617 morts, le Mexique avec 209 702 morts, l'Inde avec 171 058 morts, et le Royaume-Uni avec 127 100 morts.

• Suivez en temps réel, sur une carte, l'évolution de la situation dans le monde.


Vendredi 16 avril

16h30 Le vaccin chinois Coronavac efficace à 80% contre les décès

Le vaccin chinois Coronavac a démontré une efficacité de 67% pour prévenir les cas symptomatiques de Covid-19 et de 80% pour prévenir les décès, selon la première étude publiée vendredi par le gouvernement chilien après plusieurs mois de campagne de vaccination.

«Ce sont des chiffres qui doivent tranquilliser le pays», a déclaré le ministre de la Santé, Enrique Paris, lors de la présentation des résultats de cette étude portant sur 10,5 millions de personnes vaccinées et non vaccinées et réalisée entre le 2 février et le 1er avril. Le Chili est le pays le plus avancé en Amérique latine en matière de vaccination pour laquelle il utilise à une écrasante majorité le vaccin du laboratoire chinois Sinovac.

15h Angela Merkel a reçu une première dose de vaccin AstraZeneca

Angela Merkel a reçu vendredi une première dose du vaccin anti-Covid du laboratoire anglo-suédois AstraZeneca, a annoncé le porte-parole du gouvernement allemand.

«Je suis contente d'avoir reçu aujourd'hui (vendredi) ma première dose avec AstraZeneca», indique la chancelière allemande, citée dans un tweet de Steffen Seibert, qui montre aussi le certificat de vaccination. «Se faire vacciner est la clé pour sortir de la pandémie», souligne la dirigeante.

14h12 Le Portugal lève la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil

Le Portugal a décidé de lever la suspension des vols avec le Royaume-Uni et le Brésil qui était en vigueur depuis la fin janvier, mais seuls les «voyages essentiels» seront autorisés, a annoncé vendredi, le ministère de l'Intérieur, dans un communiqué.

Après avoir été frappé par une violente vague de l'épidémie de coronavirus en début d'année, le Portugal entrera lundi, dans la troisième étape d'un plan de déconfinement graduel, a confirmé jeudi soir, le Premier ministre, Antonio Costa.

13h39 Pour Berlin, le Royaume-Uni n'est plus une zone à risques

Les pubs anglais ont rouvert cette semaine.

L'Allemagne a retiré la Grande-Bretagne de sa liste des zones à risque face à la pandémie de Covid-19, ont annoncé vendredi les autorités sanitaires, près de quatre mois après avoir suspendu temporairement ses liaisons avec le pays en raison de l'apparition d'une mutation du virus.

Le Royaume-Uni s'était confiné pour la troisième fois début janvier mais compte désormais moins de 3 000 cas par jour grâce notamment à une vaste campagne de vaccination.

13h15 La troisième vague «loin d'être terminée» en France

«La troisième vague est loin d'être terminée, même si, sur l'incidence, un certain nombre d'évolutions favorables» sont constatées, a déclaré le chef du gouvernement français Jean Castex. Il y a toujours un «décalage» entre l'évolution du nombre des contaminations et celle de la «situation hospitalière», a rappelé M. Castex.

Le Premier ministre a visité le service réanimation du CHU de Caen où le personnel lui a fait part de sa «fatigue». «Nous nous épuisons. Nous avons quelques collègues qui sont en arrêt pour burn out. On a l'impression de ne pas être en sécurité», a expliqué Déborah Clergeau, infirmière en réanimation, au Premier ministre qui visitait le service.

«Les demandes de renforts ne sont parfois pas acceptées. Je travaille à mi-temps. Je propose de revenir plus. On me dit c'est non. On n'accepte pas l'augmentation du temps de travail», a expliqué Mme Deux, depuis 12 ans dans le service. «Ce qui semble bloquer, c'est de payer ces renforts en heures supplémentaires», a-t-elle ajouté.

M. Castex a assuré que cela ne pouvait être une question de moyens financiers. «Si votre direction me disait "je n'ai pas d'argent pour payer", je lui débloquerai immédiatement», a-t-il assuré. «On attend encore le plateau (que la 3e vague n'a pas encore atteint, NDLR). C'est peut-être là qu'on vous basculera à temps plein», a ajouté le Premier ministre.

13h05 Cap-Vert: privés des touristes, les Cap-Verdiens doivent s'adapter

«Depuis un an, je vais pêcher tous les jours»: comme de nombreux Cap-verdiens, Domingos Pereira s’adapte pour surmonter la crise du tourisme liée au coronavirus dans un archipel auparavant très prisé des vacanciers étrangers. «Et le poisson, c’est seulement pour manger», sourit l’ancien guide touristique de 26 ans, un tee-shirt sur la tête pour se protéger du soleil. «Tu ne peux même pas le vendre, il n’y a pas de touristes. Il faut faire autre chose».

La vie paraît s’être arrêtée à Tarrafal, principale station balnéaire de l’île de Santiago, qui abrite la capitale Praia. Avant la pandémie, des dizaines de milliers de visiteurs venaient chaque année profiter de ses eaux turquoise et de son sable blanc, surtout en fin et tout début d’année.

12h57 Israël: premier grand rassemblement du ramadan

Des milliers de musulmans se sont rassemblés vendredi à Jérusalem pour une première grande prière du ramadan à l’Esplanade des Mosquées depuis le début de la pandémie de coronavirus, rendue possible par une intense campagne de vaccination.

L’an dernier, l’accès à l’Esplanade des mosquées avait été fermé au public pendant le ramadan en raison de la pandémie de Covid-19 et la réouverture du site avait été menée sous de strictes conditions sanitaires, en limitant le nombre des fidèles.

12h52 France: surmortalité deux fois plus élevée chez les étrangers

Les personnes nées à l’étranger ont connu une surmortalité deux fois plus élevée que les Français en 2020, accentuée par une très forte hausse des décès chez les ressortissants africains, pendant la première vague de la pandémie de Covid-19, selon des statistiques de l’Insee publiées vendredi.

«Pendant la première vague de la pandémie, la hausse des décès des personnes nées à l’étranger a ainsi été 2,1 fois plus forte en moyenne que celle des personnes nées en France», avec une augmentation des décès de 17% par rapport à 2019 chez les ressortissants étrangers, écrit l’Insee.

12h35 Près de 3 millions de morts

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 2 987 891 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi vendredi à partir de sources officielles. Près de 140 millions d’infection ont été officiellement diagnostiquées depuis le début de l’épidémie.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 3 560 nouveaux morts, l’Inde (1 185) et les États-Unis (974). Parmi les pays les plus durement touchés, la République tchèque est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 264 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (254), la Bosnie-Herzégovine (235), le Monténégro (225) et la Bulgarie (214).

12h30 France: réouvertures maintenues à la mi-mai

Le gouvernement envisage toujours la réouverture de certaines terrasses et lieux de culture à la «mi-mai» et les dates de retour à l’école «seront tenues», a confirmé vendredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal.

Emmanuel Macron a indiqué jeudi soir à une quinzaine de maires qu’il comptait toujours rouvrir des musées et des terrasses à partir de la mi-mai avant de poursuivre une réouverture progressive, par étapes, «toutes les trois semaines si tout va bien», ont indiqué plusieurs participants à cette visioconférence. «À ce stade, il n’y a pas de nouveau calendrier prévu pour les mesures» de restriction «qui avait été annoncées pour 4 semaines» le 31 mars, selon Gabriel Attal.

12h06 Espagne: état d'urgence sanitaire prolongé?

Face à des contaminations en hausse et des contretemps dans le programme de vaccination, la pression se fait de plus en plus forte sur le gouvernement espagnol pour qu’il prolonge l’état d’urgence sanitaire, qui doit prendre fin le 9 mai. Voté par le Parlement en octobre, ce régime d’exception permet aux autorités de limiter les libertés fondamentales pour lutter contre la pandémie, qui a fait près de 77 000 morts dans le pays.

À l’approche du 9 mai, le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez (photo) ne cesse de répéter qu’il n’a aucune intention de prolonger ce régime d’exception car les autorités régionales, compétentes en matière de gestion de la crise sanitaire, disposent des «outils nécessaires» pour faire face à la pandémie et que la vaccination contre le Covid-19 se déploie.

10h40 Polynésie: les Américains bienvenus

La Polynésie française va rouvrir ses frontières aux visiteurs américains à partir du 1er mai, mais cette collectivité d’outre-mer ne recevra pas de touristes français. «Nous avons fait le choix de n’ouvrir à ce stade qu’aux voyageurs en provenance des Etats-Unis et y ayant séjourné plus d’un mois, principalement car la vaccination est désormais ouverte à tous et 3 millions de doses sont administrées chaque jour aux Etats-Unis», a déclaré jeudi le haut-commissaire de Polynésie Dominique Sorain. Il a jugé au contraire la situation «très dégradée» en Europe.

L’arrivée des touristes américains est conditionnée à un protocole sanitaire strict. Ils devront présenter un résultat négatif de test RT-PCR trois jours avant leur vol, subiront un test antigénique à leur débarquement puis un nouveau test quatre jours après leur arrivée.

Vendredi 16 avril

9h08 Australie: vaccins en priorité aux sportifs des JO?

L’Australie réfléchit à vacciner en priorité les sportifs qui participeront aux Jeux olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) et leur encadrement, a affirmé vendredi, sur la chaîne ABC le ministre des Sports, Richard Colbeck. «Le gouvernement est en contact direct avec l’AOC (NDLR: Comité olympique australien) au sujet de sa proposition de vaccination prioritaire» des publics en question, a déclaré le responsable.

L’AOC avait initialement indiqué ne pas vouloir de passe-droits pour les sportifs amenés à participer aux JO, mais la lenteur de la campagne de vaccination a compliqué les choses. Le président du Comité international olympique (CIO) Thomas Bach a, lui, déclaré que la vaccination n’était pas obligatoire pour les sportifs participant aux Jeux de Tokyo, mais que les responsables olympiques encourageaient les participants à se faire vacciner.

7h29 Le Danemark accélère sa réouverture

Des spectateurs dans les stades et des clients au restaurant: grâce à une situation épidémiologique contrôlée, le Danemark va pouvoir accélérer sa réouverture, dès le 21 avril, a annoncé le gouvernement, vendredi.

«Le Danemark se trouve dans une situation où nous pouvons ouvrir davantage. C’est à la fois responsable et très positif, mais cela nécessite que nous gardions nos bonnes habitudes, que nous continuions à nous faire tester et à utiliser le "coronapas" pour accéder à certaines activités», a déclaré le ministre de la Justice, Nick Hækkerup, dans un communiqué.

7h24 L'inconséquence de Bolsonaro sera passée au crible

La Cour suprême brésilienne a donné son feu vert à la mise en place d’une Commission d’enquête parlementaire qui va se pencher sur d’éventuelles «omissions» du gouvernement Bolsonaro, dans le combat contre la pandémie de coronavirus.

Un juge de la Cour suprême brésilienne avait ordonné la semaine dernière, au Sénat, d’installer une commission d’enquête en ce sens, suite à la demande formulée par 32 des 81 sénateurs brésiliens.

Mercredi soir, la Cour suprême a approuvé en séance plénière, par 10 voix sur 11, la demande qu’avait présentée le juge Luis Roberto Barroso en faveur de cette Commission d’enquête parlementaire (CPI, en portugais) sur la gestion de la pandémie qui ravage le pays et a fait près de 362 000 morts en un peu plus d’un an. Jair Bolsonaro avait immédiatement dénoncé cette initiative comme «du militantisme judiciaire».

7h22 Au Honduras, le secteur privé va acheter des vaccins anti-Covid

Les entreprises privées honduriennes ont annoncé jeudi qu’elles allaient acheter, avec l’accord du gouvernement, des vaccins contre le Covid-19 afin de contribuer à la relance de l’économie du pays. «Devant l’absence d’action du secteur public, nous devions réagir en tant que Honduriens, nous devions apporter une solution au pays», a déclaré à l’AFP le président du Conseil hondurien de l’entreprise privée (Cohep), Juan Sikaffy.

Dans un accord signé la semaine dernière, le gouvernement, qui n’a pu jusqu’à présent acquérir que quelques dizaines de milliers de doses de vaccin, a autorisé les entrepreneurs à acheter des vaccins aux fabricants sur le marché international, afin qu’ils soient injectés à leurs employés et à leurs familles par l’intermédiaire du système de santé hondurien.

4h20 Nouveau record de contaminations en 24 heures au Pérou

Le Pérou, qui lutte contre une seconde vague de l’épidémie de Covid-19, a franchi jeudi la barre des 13 000 contaminations en 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé.

Le ministère a annoncé que 13 326 nouveaux cas avaient été enregistrés au cours des 24 heures précédentes. Ce chiffre dépasse de plus de 400 le précédent record péruvien de contaminations en 24 heures, constaté le 1er avril avec 12'916 cas. Le nombre total des cas recensés au Pérou depuis l’arrivée de la pandémie il y a 13 mois est désormais de 1 681 063.

2h Venezuela: arrestation de vendeurs de vaccins au noir

Quatre personnes qui proposaient des vaccins anti-Covid au noir sur Internet ont été arrêtées et écrouées à Caracas, alors que le Venezuela fait face depuis le mois de mars à une deuxième vague de coronavirus faisant des ravages, selon un communiqué du tribunal de Caracas, reçu par l’AFP, jeudi.

Jeudi 15 avril

23h10 Une troisième dose du vaccin Pfizer «probablement» nécessaire

Les personnes ayant reçu le vaccin de Pfizer auront «probablement» besoin d’une troisième dose d’ici six mois à un an, puis sans doute d’une injection chaque année, a affirmé le patron du géant pharmaceutique américain.

«Une hypothèse vraisemblable est qu’une troisième dose sera probablement nécessaire, entre six mois et douze mois, et à partir de là, il y aura une vaccination à nouveau chaque année, mais tout cela doit être confirmé», a indiqué Albert Bourla, PDG de Pfizer, dans des déclarations rendues publiques jeudi par la chaîne CNBC. «Et d’autre part, les variants joueront un rôle clé», a-t-il ajouté.

22h28 Mini boum économique aux États-Unis

Le mini boom économique tant attendu après une année marquée par le Covid-19, a commencé aux États-Unis, où près d’un quart de la population est désormais vaccinée, et les prix ont également commencé à grimper.

La situation américaine contraste avec celle des pays de la zone euro où la troisième vague de Covid freine la reprise. Ainsi, alors que les États-Unis ont annoncé jeudi des ventes au détail en hausse vertigineuse pour mars (+9,8%), l’Allemagne a dévoilé une prévision de croissance 2021 en baisse.

Le Fonds monétaire international a lui-même indiqué cette semaine que la première économie mondiale allait faire la course en tête cette année grâce à une campagne de vaccination accélérée.

22h04 Le programme Covax va collecter des fonds

Le programme international Covax a lancé jeudi une campagne pour collecter 2 milliards de dollars supplémentaires afin de pouvoir réserver des doses de vaccins anti-Covid. Le système Covax permet aux 92 pays les plus pauvres d’obtenir des doses de vaccins, grâce à des fonds réunis par des donateurs.

«Partout dans le monde, les gens devraient pouvoir avoir accès à des vaccins anti-Covid-19 rigoureusement testés, sûrs et efficaces», a déclaré le secrétaire d’État américain Antony Blinken. «Tant que le virus se répand et se reproduit n’importe où sur la planète, cela représente une menace pour la population mondiale».

20h59 En Israël, on se passera de masques en extérieur

Le port du masque de protection anticoronavirus ne sera plus obligatoire à l’extérieur en Israël, à partir de dimanche, dans le cadre de la levée progressive des restrictions liées à la pandémie, ont annoncé les autorités israéliennes, jeudi soir.

L’État hébreu avait été l’un des premiers pays au printemps 2020 à imposer le port du masque sanitaire dans les lieux publics. La donne a changé, ces dernières semaines, grâce à une vaste campagne de vaccination ayant permis d’administrer les deux doses nécessaires du vaccin Pfizer/BioNTech à plus de la moitié (53%) de ses 9,3 millions d’habitants.

«Les masques sont faits pour nous protéger de la pandémie de coronavirus. Mais comme les experts ont conclu que le masque n’était pas nécessaire dans les lieux en plein air, j’ai décidé de lever (l’obligation de port) du masque», a indiqué le ministre de la Santé Yuli Edelstein, dans un communiqué.

20h49 Le Portugal poursuit son déconfinement

À l’exception d’une dizaine de municipalités, le Portugal poursuivra son plan de déconfinement comme prévu, avec la réouverture lundi des restaurants, des centres commerciaux, des salles de spectacle, des lycées et des universités, a annoncé jeudi le gouvernement. «La plus grande partie du pays passera lundi à la prochaine étape du déconfinement», a annoncé le Premier ministre, le socialiste Antonio Costa, à l’issue d’un conseil des ministres.

Il s’agit de la troisième étape sur quatre d’une levée progressive des restrictions sanitaires entamée à la mi-mars, après deux mois d’un confinement général qui avait permis d’endiguer une violente troisième vague de l’épidémie de coronavirus. Après la réouverture des écoles primaires, il y a un mois, s’est suivi début avril celle des collèges, des terrasses de cafés et restaurants puis des commerces de rue.

19h54 «Les vaccins ont un prix inestimable»

Le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer et BioNTech, actuellement l’un de ceux vendus le plus cher, n’est pas plus coûteux qu’un repas et sera proposé sans faire de bénéfices aux pays pauvres, notamment en Afrique, a déclaré jeudi, le patron du laboratoire américain.

«Les vaccins ont un prix inestimable», a assuré Albert Bourla, patron de Pfizer, dans un entretien commun aux quotidiens français Les Echos, allemand Handelsblatt, italien Corriere Della Serra et espagnol El Mundo. «Ils sauvent des vies humaines, ils permettent de rouvrir les économies, mais nous les vendons au prix d’un repas», a-t-il insisté.

19h33 «Nous n’oublierons aucun visage», a déclaré Macron

«Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom», a assuré jeudi Emmanuel Macron, alors que la barre des 100 000 morts a été franchie en France depuis le début de l’épidémie de Covid-19.

«Depuis le début de la pandémie, 100 000 Françaises et Français ont succombé au virus. Nous avons tous une pensée pour leurs familles, leurs proches, pour les enfants qui ont perdu un parent ou un grand-parent, les fratries endeuillées, les amitiés fauchées», a réagi le chef de l’État dans un message sur Twitter.

18h59 L'Ukraine commence à vacciner ses athlètes à l’approche des JO

L’Ukraine a démarré jeudi la vaccination de ses athlètes contre le Covid-19 à l’approche des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo, prévus cet été. Quelque 30 athlètes de la délégation ukrainienne ont reçu une première injection du vaccin chinois CoronaVac devant les caméras, dans une clinique de Kiev.

«Maintenant, tout reprend et je veux avoir une sorte de protection», a déclaré à l’AFP Daria Tykhova, une tireuse sportive de 35 ans, ajoutant que le reste de l’équipe attendait impatiemment d’être vacciné.

18h30 La France franchit la barre des 100 000 morts

Trois cents personnes sont décédées du Covid-19 à l'hôpital ces dernières 24 heures, a indiqué jeudi Santé publique France, faisant ainsi franchir la barre des 100 000 morts en France depuis le début de l'épidémie, à l'hôpital et dans les Ehpad.

La veille, le bilan était de 99 805 décès.

Dans le même temps, le nombre de personnes atteintes de Covid dans les services de réanimation a continué à progresser, à 5 924 patients, soit 22 de plus que la veille.

Un tel niveau de patients en réanimation n'avait plus été atteint depuis la première vague de l'épidémie en avril 2020, où plus de 7 000 personnes étaient en soins critiques.

Au total, 30 668 malades diagnostiqués positifs au coronavirus se trouvent dans les hôpitaux français, soit 200 patients de moins que mercredi.

En franchissant cette barre symbolique des 100 000 décès, la France rejoint en Europe la Grande-Bretagne (127 000 morts) et l'Italie (115 000 morts). D'autres pays (Belgique, Portugal) ont une mortalité plus élevée par habitant.

18h01 2e contamination pour le maire de Rio de Janeiro

Le maire de Rio de Janeiro, Eduardo Paes, a annoncé jeudi avoir été testé positif au coronavirus une deuxième fois, quasiment un an après une première contamination asymptomatique. «Malheureusement je suis positif», a déclaré l’édile de 51 ans jeudi dans une vidéo postée sur Twitter. Il a expliqué ressentir «des symptômes grippaux» et avoir fait un test.

Mais «je vais bien. Je me repose à la maison», a-t-il précisé, demandant aux Brésiliens de «faire attention à eux». Eduardo Paes avait déjà été contaminé en mai 2020, et était resté asymptomatique, a précisé son service de presse.

17h58 La Grèce veut autoriser l’entrée des touristes vaccinés

La Grèce a l’intention de supprimer la quarantaine pour les touristes vaccinés en provenance de certains pays à partir de la semaine prochaine, a indiqué jeudi le gouvernement, qui cherche à relancer l’industrie du tourisme frappée de plein fouet par la pandémie. L’initiative fait partie d’un programme «pilote» qui autorisera l’entrée des personnes disposant du soi-disant passeport vaccinal avant l’ouverture officielle de la saison touristique en Grèce prévue à la mi-mai.

«Il s’agit d’une ouverture pilote», a souligné la porte-parole du gouvernement Aristotelia Peloni lors d’un point de presse. «Ce projet concerne les visiteurs en provenance des pays européens ou d’autres pays qui disposent soit d’un certificat vaccinal ou des tests de dépistage PCR», a-t-elle ajouté sans donner plus de détails.

17h29 La Norvège se donne plus de temps pour décider du sort du vaccin AstraZeneca

Le gouvernement norvégien a ignoré jeudi une recommandation des autorités sanitaires nationales préconisant de renoncer définitivement au vaccin anti-Covid d’AstraZeneca et décidé de remettre à plus tard sa décision sur le sort à accorder au sérum du laboratoire anglo-suédois.

Comme le Danemark voisin, la Norvège avait suspendu l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca le 11 mars, le temps d’étudier plus précisément ses effets secondaires, rares mais potentiellement graves. Si Copenhague a annoncé mercredi faire une croix dessus, Oslo a choisi de se donner plus de temps.

17h02 Les soignants argentins se préparent à affronter une 2e vague virulente

Mieux préparés oui, mais à court de lits et épuisés: comme ailleurs, les soignants en Argentine s’attendent à des semaines difficiles alors que le pays est confronté à une deuxième vague exponentielle de Covid-19. Dans l’unité de soins intensifs de l’hôpital El Cruce – Nestor Carlos Kirchner, dans la province de Buenos Aires, le rythme n’a pas réellement faibli un an après l’arrivée de l’épidémie dans le pays.

«C’est très dur», s’accordent médecins et infirmières de cet établissement public dans une des zones les plus pauvres de la province, au sud de la capitale. «Nous n’avons pas arrêté depuis le mois de mars 2020 et maintenant nous constatons une recrudescence, avec un besoin croissant de lits surtout pour des jeunes en situation très grave», explique à l’AFP, Nestor Pistillo, chef de l’unité de réanimation.

16h09 France: Vaccin pour les enseignants et policiers de plus de 55 ans

Des «créneaux dédiés» de vaccination seront ouverts dès ce week-end aux enseignants et policiers et gendarmes de plus de 55 ans, ainsi que plusieurs autres professions particulièrement exposées au Covid-19, a annoncé jeudi Jean Castex.

Cette mesure concernera aussi les professeurs des écoles, collèges et lycées, les professionnels de la petite enfance, les policiers et gendarmes, les surveillants pénitentiaires, les agents spécialisés des écoles maternelles (Atsem) et les AESH (accompagnants d’enfants en situation de handicap, soit en tout environ 400 000 personnes, a précisé le Premier ministre en visitant un centre de vaccination à Saint-Rémy-les-Cheuvreuse.

16h06 L’Afrique est «dans une impasse»

L’Afrique est «dans une impasse» pour son approvisionnement en vaccins contre le Covid-19, qui pourrait affecter les campagnes de vaccination dans certains pays, a déclaré jeudi le directeur pour l’Afrique des Centres de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC).

De nombreux pays africains dépendent des livraisons de vaccins AstraZeneca produits en Inde, notamment par le Serum Institute of India, et distribués dans le cadre du programme Covax qui vise à fournir un accès équitable en particulier aux pays les plus pauvres.

Mais l’Inde a annoncé fin mars qu’elle allait retarder ses exportations pour lutter contre une nouvelle vague de contaminations. «Nous sommes dans une impasse en tant que continent», a déclaré jeudi le Dr John Nkengasong lors d’une conférence de presse. «L’accès aux vaccins a été limité pour nous en tant que continent et cela affecte la manière dont nous déployons notre programme de vaccination», a-t-il ajouté.

15h40 Les plus de 80 ans désormais moins touchés

La part des plus de 80 ans dans les décès dus au Covid-19 en Europe a reculé à son niveau le plus bas depuis le début de la pandémie, autour de 30%, grâce au vaccin, a indiqué jeudi le directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Au cours des deux derniers mois, la tendance chez les plus de 80 ans s’est écartée de la tendance observée dans tous les autres groupes d’âge, ce qui pourrait être dû à la part importante de la vaccination dans ce groupe à haut risque», a dit Hans Kluge lors d’une conférence de presse en ligne depuis Athènes, où il est en déplacement.

La branche Europe de l’OMS, qui déplorait début avril un nombre de cas «le plus inquiétant depuis des mois» avec une hausse rapide et continue, voit maintenant des «signes précurseurs indiquant que la transmission pourrait ralentir dans plusieurs pays», a-t-elle indiqué. L’OMS continue d’appeler à la vigilance à l’heure où 160 nouveaux cas sont rapportés chaque minute en moyenne à travers la région, selon ses données.

13h50 Merkel vaccinée vendredi avec l'AstraZeneca

La chancelière allemande recevra sa première dose de vaccin, vendredi, rapportent nos confrères du Welt. À 66 ans, elle est aujourd'hui éligible à la vaccination.

Tout comme le président Frank-Walter Steinmeier (SPD) qui s'est fait vacciner à Berlin, début avril, elle recevra une injection d'Astrazeneca. «Je fais confiance aux vaccins approuvés en Allemagne (...) La vaccination est l'étape cruciale pour sortir de la pandémie. Profitez des occasions qui se présentent. Faites de même!», avait exhorté M. Steinmeier, dans un communiqué.

11h35 Deux géants pharmaceutiques s'allient

Le groupe pharmaceutique Novartis va s’allier à son concurrent Roche pour produire le tocilizumab, un médicament au cœur d’essais cliniques pour évaluer son efficacité contre la pneumonie liée au Covid-19, a-t-il annoncé jeudi. L’accord signé avec Roche concernant le tocilizumab prévoit de réserver des capacités de production pour ce médicament dans une usine à Singapour, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Commercialisé sous le nom d’Actemra ou RoActemra selon les marchés où il est vendu, le tocilizumab est un médicament contre la polyarthrite rhumatoïde, qui fait partie des pistes explorées pour soigner les patients atteints de formes graves du Covid.

9h46 Le Cambodge est «au bord de la mort»

La hausse des cas de contaminations au Covid-19 place le Cambodge «au bord de la mort», a mis en garde le Premier ministre Hun Sen, après que le royaume a imposé un confinement des habitants dans la capitale Phnom Penh. Le pays avait largement échappé à la pandémie avant l’apparition d’un foyer parmi la communauté chinoise expatriée, qui a provoqué un pic de contaminations fin février.

«S’il vous plaît, mon peuple, joignez vos efforts pour mettre fin à cette dangereuse situation», a exhorté le Premier ministre, dans un message enregistré, diffusé tard, mercredi soir, sur la télévision publique. «Nous sommes déjà au bord de la mort. Si nous ne nous unissons pas, nous nous dirigeons vers la vraie mort», a-t-il ajouté. Il y a quelques jours, le Premier ministre avait menacé de prison ceux qui ne respecteraient pas la quarantaine de deux semaines et les autres mesures anti-Covid.

9h40 Appel à une abolition temporaire des brevets sur les vaccins

Des lauréats du prix Nobel et d’anciens chefs d’État ou de gouvernement appellent Joe Biden à se rallier à une proposition de levée temporaire des brevets sur les vaccins contre le Covid, afin que n’importe quel pays puisse produire les vaccins sans se soucier des brevets. Une telle suspension est «une étape vitale et nécessaire pour mettre fin à la pandémie», estiment les quelques 170 signataires de la lettre ouverte, dont l’ancien président français François Hollande, l’ancien chef du gouvernement britannique Gordon Brown, l’ancienne présidente du Liberia Ellen Johnson Sirleaf.

«Nous sommes encouragés par les informations selon lesquelles votre administration examine une levée temporaire des droits de propriétés intellectuels de l’OMC pendant la pandémie, comme proposé par l’Afrique du Sud et l’Inde», selon la lettre signée également de plusieurs prix Nobel comme Muhammad Yunus (Paix), Joseph Stiglitz (économie), Françoise Barré-Sinoussi (médecine). Déposée à l’OMC le 2 octobre par l’Afrique du Sud et l’Inde, la proposition a recueilli le soutien de dizaines de pays en développement et défavorisés tandis que les pays développés ou qui hébergent les sièges de grands groupes pharmaceutiques qui ont développé les vaccins tendent à s’y opposer.

8h20 Plus de 200 000 cas en Inde en 24h, un record

L'Inde a enregistré un record de 200 000 nouveaux cas de Covid-19 au cours des dernières 24 heures, selon des données officielles publiées jeudi, alors qu'une deuxième vague de contaminations massive prend encore de l'ampleur dans le pays de 1,3 milliard d'habitants.

Le nombre de contaminations quotidiennes a plus que doublé depuis début avril. L'Inde, qui a enregistré au total plus de 14,1 millions de cas, a déploré aussi 1 038 décès en 24 heures, soit près de 175 000 morts en tout, selon les données du ministère de la Santé.

4h21 France: presque 100 000 morts, encore des «jours difficiles» et des questions

La France s’apprête à dépasser le lourd bilan de 100 000 morts depuis le début de l’épidémie de Covid-19, en pleine troisième vague qui dure et laisse ouvertes les questions sur une réouverture du pays, à partir de la mi-mai.

Malgré la violence de la première vague (près de 30 000 morts entre mi-mars et mi-mai 2020), la grande majorité des décès sont survenus depuis fin octobre (environ 65 000), conséquence d’une deuxième vague qui ne s’est jamais échouée, puis d’une nouvelle forte reprise épidémique durant l’hiver, portée par le variant anglais plus contagieux du coronavirus. Et si la vaccination massive dans les Ehpad a porté ses fruits, près de 300 morts s’ajoutent encore chaque jour à l’hôpital en avril.

Dans ce contexte, la France pourra-t-elle suivre à la mi-mai, comme promis par Emmanuel Macron, l’exemple de la Grande Bretagne, qui a rouvert ses terrasses cette semaine, ou de la Belgique, qui a prévu de le faire le 8 mai? Le chef de l’État réunit une partie du gouvernement jeudi, à 18h, sur ce sujet. Au menu également, la réouverture progressive des lieux culturels, sous cloche depuis plus de cinq mois.

Restaurants, bars et salles de sports attendent aussi de savoir quand ils pourront accueillir du public en intérieur, alors que l’ensemble de la population vit de nouvelles vacances confinées, avec couvre-feu à 19h et télétravail obligatoire quand c’est possible.

3h59 Renforcement des restrictions sanitaires à Buenos Aires

Le président argentin Alberto Fernandez a annoncé mercredi de nouvelles restrictions dans l’agglomération de Buenos Aires pour endiguer le Covid-19, tandis que les nouvelles contaminations montent en flèche.

À part de vendredi, un couvre-feu sera en vigueur entre 20h et 6h, et les heures d’ouverture des commerces seront limitées à dix heures, entre 9h et 19h, dans l’agglomération de la capitale. Les étudiants de la capitale reprendront les cours virtuels lundi, pour une période de deux semaines, a annoncé Alberto Fernandez.

1h22 La pause dans l’administration du vaccin Johnson & Johnson prolongée aux États-Unis

La pause dans l’administration du vaccin Johnson & Johnson aux États-Unis est prolongée d’au moins une semaine, un groupe d’experts réunis mercredi, ayant dit avoir besoin de plus de temps pour évaluer ses possibles liens avec la formation de graves caillots sanguins.

Un groupe d’experts se sont réunis à la demande des Centres américains de lutte et de prévention des maladies (CDC), principale agence américaine de santé publique, après la découverte de six cas de femmes, dont une est décédée, ayant développé des cas graves de caillots sanguins en association avec des bas niveaux de plaquettes après leur injection, aux États-Unis.

Le vaccin Johnson & Johnson a déjà été administré à 7,5 millions de personnes aux États-Unis, et un septième cas, celui d’une femme de 28 ans, a été évoqué pendant la réunion. Les experts auraient pu décider d’une restriction du vaccin à certaines parties de la population, mais la plupart d’entre eux ont déclaré avoir besoin d’étudier plus de données avant de trancher.


Mercredi 14 avril

21h52 Brésil: 1,5 million de personnes en retard sur la 2e dose

Environ 1,5 million de personnes ayant reçu la première dose d’un vaccin contre le Covid-19 au Brésil ne se sont pas présentées à la date prévue pour se faire injecter la seconde, a annoncé le ministère de la Santé.

«Il faut communiquer de façon efficace avec la population pour qu’elle se rende dans les centres de vaccination pour recevoir la première et la seconde dose et qu’elle respecte les règles suivantes: port du masque et distanciation physique», a déclaré mercredi le ministre de la Santé, Marcelo Queiroga, lors d’une conférence de presse à Brasilia.

À ce jour, près de 24 millions de personnes (11,6% de la population) ont reçu une dose de vaccin et 7,3 millions (3,74%) les deux doses, au Brésil.

21h18 France: en réanimation, les patients sont nombreux

En France, environ 6 000 malades (5 902) étaient toujours en soins critiques et positifs au Covid-19 mercredi, avec 441 nouvelles admissions en 24 heures. Un tel niveau de patients en réanimation n’avait plus été atteint depuis la première vague de l’épidémie en avril 2020, où plus de 7000 personnes étaient en soins critiques.

Le nombre de nouvelles admissions reflue légèrement, après 555 mardi et 492 lundi, soit des niveaux équivalents au pic enregistré lors de la deuxième vague.

20h25 - La fin d'AstraZenaca provoque sa chute au Danemark

Scène incroyable au Danemark, où Tanja Lund Erichsen, directrice de la pharmacovigilance à l'Agence danoise des médicaments, a perdu connaissance au tout début de la conférence de presse qui allait annoncer l'abandon par son pays, le Danemark, du vaccin AstraZeneca. La pression est très forte sur les personnes qui prennent des décisions pour le moment et certains craquent en direct face aux caméras...

▶ Scène insolite: au début d'une conférence de presse portant sur l'abandon d'AstraZeneca au Danemark, la directrice de la pharmacovigilance à l'Agence danoise des médicaments Tanja Lund Erichsen s'évanouit

Publiée par LN24 sur Mercredi 14 avril 2021

20h05 L'hypothèse d'un accident de labo pas écartée

Les services de renseignement américains n’écartent toujours pas l’hypothèse de l’accident de laboratoire pour expliquer l’apparition à Wuhan, en Chine, de la pandémie de Covid-19, ont indiqué mercredi leurs responsables.

«La communauté du renseignement ne sait pas exactement où, quand, ni comment le virus du Covid-19 a été transmis initialement», a déclaré la directrice du renseignement, Avril Haines, devant une commission du Sénat.

Elle a mentionné les «deux théories» expliquant l’origine du coronavirus: un contact humain avec des animaux infectés ou l’accident de laboratoire.

«Nous en sommes là», a-t-elle ajouté. «Mais nous continuons à travailler sur cette question, nous rassemblons des informations et nous faisons tout notre possible pour vous donner le plus de confiance possible» dans les explications sur l’origine de la pandémie.

19h30 Vols vers le Brésil: appel à la coordination

La Belgique a plaidé mercredi pour «une approche coordonnée» au niveau européen de la suspension du trafic aérien de passagers avec le Brésil, où la situation sanitaire est jugée inquiétante, alors que la France a décidé de ne plus accueillir de vols directs sur son sol jusqu’au 19 avril.

Interrogé lors d’une conférence de presse consacrée à la pandémie, le Premier ministre belge Alexander De Croo a indiqué que des discussions étaient en cours notamment avec les gouvernements néerlandais et allemand afin de s’aligner sur la position française.

La Belgique n’a pas de vols directs avec le Brésil, mais tous les pays européens qui en accueillent doivent avoir la même approche, a plaidé de son côté le ministre belge des Transports Georges Gilkinet.

18h55 Macron annonce la mise en place d’un forfait psy pour les enfants déprimés par la crise

Emmanuel Macron a annoncé mercredi à Reims (Marne) la mise en place d’un forfait de 10 séances prépayées chez un psychologue pour les enfants dont la santé psychique est affectée par la crise du Covid-19.

«Nous avons aujourd’hui un problème de santé qui touche nos enfants et adolescents, qui se rajoute à l’épidémie», a déclaré le chef de l’État au cours d’une rencontre avec des soignants dans le service de pédopsychiatrie au CHU de Reims.

18h40 Roumanie: le ministre de la Santé limogé

Le chef du gouvernement roumain a limogé mercredi son ministre de la Santé, critiqué après plusieurs incidents, une décision qui fragilise la coalition au pouvoir en pleine lutte contre la pandémie de Covid-19.

Florin Citu, issu du Parti libéral (PNL) de centre-droit, a expliqué devant les journalistes avoir pris cette décision pour «renforcer la confiance» des Roumains dans les institutions chargées de gérer la crise sanitaire, alors que ce pays traverse une virulente troisième vague.

Plusieurs membres du PNL avaient demandé ces derniers jours la tête de Vlad Voiculescu, membre des réformistes de l’USR-Plus, dont le mandat à la Santé a été marqué par plusieurs graves incidents touchant des hôpitaux.

18h L’Italie enquête sur un haut responsable de l’OMS

Le parquet enquêtant sur la réponse initiale de l’Italie à la pandémie de Covid-19, qui soupçonne un haut fonctionnaire italien de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) de lui avoir menti, a demandé des informations à l’OMS, a indiqué l’agence onusienne mercredi.

Selon des médias italiens, les procureurs de Bergame (nord) ont inculpé Ranieri Guerra, qui était jusque récemment l’un des 11 directeurs généraux adjoints de l’OMS et est actuellement conseiller spécial du chef de l’OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus, pour leur avoir donné de fausses informations.

La ville de Bergame a été l’épicentre de la première vague de coronavirus qui a frappé l’Italie début 2020, et le parquet a ouvert une vaste enquête sur une éventuelle mauvaise gestion de la crise.

M. Guerra avait été entendu par les procureurs en novembre après que Francesco Zambon, auteur principal d’un rapport de l’OMS sur la réaction de l’Italie à la crise retiré à la hâte par l’agence onusienne, eut déclaré que le document avait été supprimé pour éviter d’embarrasser le gouvernement de Rome.

17h50 Moscou assure que le Spoutnik V n’a pas causé de thromboses

La Russie a affirmé mercredi que son principal vaccin contre le Covid-19, le Spoutnik V, n’a pas causé un type rare de caillots sanguins signalés après l’utilisation de deux autres vaccins utilisant la même technologie.

«Une analyse complète des effets indésirables lors des essais cliniques et au cours de la vaccination de masse avec le Spoutnik V a montré qu’il n’y avait pas eu de cas de thrombose veineuse cérébrale», a indiqué l’institut de recherche Gamaleïa, qui a développé ce vaccin.

Les vaccins AstraZeneca et Johnson & Johnson sont actuellement suspectés d’avoir provoqué plusieurs dizaines de cas de ces très rares caillots sanguins, dont certains mortels, poussant les autorités de plusieurs pays à restreindre leur utilisation.

16h20 Belgique: cafés et restaurants pourront ouvrir leurs terrasses le 8 mai

Les cafés et restaurants de Belgique, contraints de fermer fin octobre, en raison de la pandémie de coronavirus, pourront rouvrir leurs terrasses, le samedi 8 mai, en limitant le nombre de consommateurs par table, a indiqué une source gouvernementale, confirmant des informations des médias.

Le Premier ministre Alexander De Croo devait détailler vers 17h les assouplissements décidés en concertation avec les chefs des exécutifs régionaux. Ce secteur réclamait de pouvoir reprendre son activité à l'intérieur et à l'extérieur, le 1er mai.

15h La France va restreindre les voyages dans les pays très touchés

Le gouvernement français présentera lundi, de nouvelles mesures plus contraignantes pour les voyages avec les pays les plus touchés par l'épidémie de Covid-19, à l'instar de ce qui a été décidé pour le Brésil, a annoncé mercredi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal.

«Le président de la République a demandé ce matin au gouvernement de bâtir une stratégie cohérente, qui sera présentée lundi prochain, et qui a vocation à prévoir des mesures plus robustes s'inspirant de ce que nous faisons actuellement pour le Brésil», a déclaré le représentant du gouvernement, à l'issue du Conseil des ministres. Il s'agira des pays où «un variant particulièrement à risque est dominant» et qui sont confrontés à «une explosion ou une dynamique très forte de l'épidémie».

13h50 La Belgique allège ses mesures

Un comité de concertation est actuellement en cours en Belgique. Les autorités ont déjà réussi à se mettre d'accord sur plusieurs points: les Belges pourront à nouveau voyager pour une raison non essentielle, dès ce lundi 19 avril. Le pays a également décidé d'élargir la bulle à l'extérieur, qui passe de 4 à 10 personnes. Les métiers de contact et les commerces non essentiels vont également pouvoir rouvrir, à partir du 26 avril. Aucun accord n'a par contre été trouvé pour la réouverture des cafés et restaurants.

12h23 Poutine a reçu sa 2e dose de vaccin

Le président russe Vladimir Poutine a annoncé mercredi, avoir reçu la seconde dose d'un vaccin contre le coronavirus, appelant chacun à «suivre son exemple».

«Je veux vous informer qu'à l'instant, juste avant d'entrer dans cette salle, j'ai fait mon deuxième vaccin et je suis sûr que tout va bien se passer», a-t-il déclaré, durant une vidéoconférence avec une organisation de géographes retransmise à la télévision. «Suivez mon exemple», a-t-il immédiatement ajouté.

10h45 Le Danemark va assouplir les restrictions sur les voyages

Le Danemark va assouplir progressivement les règles liées aux déplacements à l’étranger, visant une circulation des voyageurs européens sans quarantaine, à partir de la fin juin.

Ce plan, annoncé mardi soir, prévoit quatre étapes entre le 21 avril et la fin juin, avec la levée progressive de la quarantaine obligatoire selon la destination. Un test négatif reste toutefois un préalable à toute entrée dans le pays. Il dépend en partie des progrès de la campagne de vaccination et de la mise en place du passeport sanitaire européen, prévue autour du 26 juin.

«L’introduction des passeports corona dans l’UE permettra d’organiser des vacances d’été en Europe et de recevoir des touristes estivaux au Danemark, à condition que vous puissiez présenter des documents attestant que vous êtes soit testé négatif, soit vacciné ou soit déjà été malade», a précisé l’accord.

9h41 La suspension des vols entre France et Brésil court jusqu’au 19 avril

La suspension des vols entre le Brésil et la France en raison des inquiétudes autour du variant brésilien du Covid-19 est prévue jusqu’au 19 avril, selon le décret paru mercredi au Journal officiel français. «Eu égard à la situation sanitaire au Brésil, les déplacements de personnes en provenance de ce pays vers le territoire de la République sont, à l’exception de ceux nécessaires au transport de marchandises, interdits jusqu’au 19 avril 2021 à zéro heure», selon l’article premier de ce décret.

9h13 500 000 vaccins russes précommandés par la région Paca

Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (LR) Renaud Muselier, a annoncé mercredi s'être positionné auprès de l'ambassadeur de Russie pour une «précommande» de 500 000 vaccins anti-Covid Spoutnik V, «sous réserve de l'autorisation» européenne. Interrogé sur l'absence de compétence de la région en matière sanitaire, le président de région a précisé qu'il mettrait ces doses «à disposition de l'ARS pour avoir des vaccinations avec mes vaccinodromes» et qu'il avait «prévenu» le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, de son «contact avec monsieur l'ambassadeur de Russie».

«J'ai vu l'ambassadeur de Russie, j'ai vu le land allemand de la Bavière et j'ai fait une précommande de 500 000 doses de Spoutnik, dans l'attente de l'autorisation des autorités sanitaires européennes, comme les Allemands», a expliqué sur RTL M. Muselier. «Si je m'inscris sur la liste, je serai un des premiers sur la liste quand ils seront disponibles sous réserve de l'autorisation européenne», a-t-il ajouté, sans préciser davantage l'échéance.

Le secrétaire d'État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, avait déploré dimanche un «coup de communication» après l'annonce par Berlin de l'ouverture de discussions avec la Russie pour l'achat de vaccins anti-Covid Spoutnik V. «Je suis un ancien urgentiste, je sais m'organiser pour essayer d'anticiper, je fais des propositions», a plaidé Renaud Muselier, en rappelant être «allé chercher treize millions de masques» en Chine. «Je ne suis pas contre le gouvernement, je suis pour la vaccination», a-t-il assuré, en soulignant que la région Paca est dans une situation «fragile» sur le plan sanitaire avec «le 3e taux d'incidence français».

7h06 Le vaccin anti-Covid de Moderna efficace à 90% selon un essai américain

Le vaccin de Moderna est efficace à 90% contre le Covid-19 et à 95% contre les formes graves de la maladie, a annoncé la firme de biotechnologie américaine, dans de nouveaux résultats publiés mardi, en légère baisse par rapport à un précédent essai clinique.

Ces données proviennent d’un essai clinique de phase 3 conduit auprès de plus de 30 000 personnes aux États-Unis. L’efficacité est en légère baisse en comparaison des 94,1% annoncés dans un grand essai clinique publié dans la revue médicale New England Journal of Medicine en décembre. Moderna ne précise pas dans son communiqué si cette baisse dans l’efficacité est attribuable à l’émergence de nouveaux variants.

5h22 Les JO de Tokyo, ça va être compliqué

Organiser les Jeux olympiques de Tokyo cet été sera «vraiment difficile» en raison de la situation sanitaire liée à la pandémie, a estimé mercredi le président de l’Association médicale de Tokyo, à 100 jours exactement de la cérémonie d’ouverture des JO. «Si les cas d’infection continuent d’augmenter, il sera difficile d’organiser les Jeux olympiques dans leur forme actuelle avec des athlètes venant de tous les pays, même s’il n’y a pas de public», a averti Haruo Ozaki, cité par le quotidien Sports Hochi.

1h44 Des pèlerins immunisés se rendent à la Mecque au premier jour du ramadan

Des pèlerins immunisés contre le Covid-19 ont effectué mardi la omra, le petit pèlerinage de la Mecque en Arabie saoudite, au premier jour du mois de jeûne musulman du ramadan.

Des fidèles portant des masques chirurgicaux sont entrés dans la Grande Mosquée par groupes, afin d’effectuer le «tawaf», consistant à faire sept fois le tour de la Kaaba, construction cubique vers laquelle se tournent les musulmans pour prier et qui trône au milieu du patio de la Grande mosquée de La Mecque.

Le ministère du Hajj et de la Omra avait annoncé début avril que «seules les personnes immunisées» contre le coronavirus seraient autorisées à effectuer la omra ou les prières, dès le début du ramadan. Selon le ministère, trois catégories de personnes sont considérées comme «immunisées»: celles qui ont reçu deux doses de vaccin, celles qui en ont reçu une depuis au moins 14 jours et les personnes ayant guéri de l’infection.

1h02 La sédentarité accroit le risque de décès du Covid, selon une étude

Le manque d’exercice est associé à un risque accru, en cas de Covid-19, de faire une forme plus sévère et d’en mourir, selon une étude sur près de 50 000 patients publiée mercredi.

Les personnes qui étaient physiquement inactives pendant au moins deux ans avant la pandémie étaient plus susceptibles d’être hospitalisées, de nécessiter des soins intensifs et de décéder de la maladie due au coronavirus que les patients qui avaient toujours respecté les recommandations en matière d’activité physique, selon l’étude parue dans le British Journal of Sports Medicine.

Comme facteur de risque de maladie grave, l’inactivité physique n’est dépassée que par un âge avancé et des antécédents de transplantation d’organe, selon les chercheurs.

00h15 Les moins de 60 ans recevront une 2e dose d’AstraZeneca en Allemagne

Les personnes de moins de 60 ans vaccinées en Allemagne contre le Covid-19 avec une première dose d’AstraZeneca auront leur deuxième injection avec un autre vaccin, ont décidé mardi soir les ministères de la Santé fédéral et régionaux. L’Allemagne avait choisi le 30 mars de restreindre l’usage du vaccin AstraZeneca pour les moins de 60 ans, en raison de rares cas de thromboses repérés en Europe.

Les personnes de cette tranche d’âge ayant reçu avant cette date une première dose du sérum du laboratoire anglo-suédois bénéficieront pour leur deuxième injection, de la préparation de BioNTech/Pfizer ou Moderna, également disponibles en Allemagne, ont décidé les responsables de la santé à l’issue d’une réunion, selon l’agence de presse DPA.


Mardi 13 avril

23h13 Pfizer a «accéléré la production»

Pfizer a «accéléré la production» de son vaccin contre le Covid-19 et va pouvoir fournir aux États-Unis d’ici fin mai 10% de doses de plus que prévu actuellement, a indiqué mardi le patron du laboratoire Albert Bourla sur Twitter.

Le groupe, qui a développé le produit avec BioNTech, pourra aussi «fournir la totalité des 300 millions (de doses) convenues pour fin juillet avec deux semaines d’avance», a-t-il ajouté, quelques heures après la décision des autorités sanitaires américaines de préconiser une «pause» dans l’utilisation du vaccin contre le Covid-19 du laboratoire Johnson & Johnson, le temps d’enquêter sur l’apparition de cas graves de caillots sanguins chez plusieurs personnes aux États-Unis.

21h52 L’Uruguay, de modèle à cancre

L’Uruguay, considéré pendant des mois comme un modèle dans la gestion de la pandémie de coronavirus, bat des records de contaminations et de décès, enregistrant au cours des 14 derniers jours le plus haut taux mondial de contaminations pour 100 000 habitants. Lundi, le pays de 3,5 millions d’habitants a comptabilisé un record de 71 décès au cours des dernières 24 heures, selon les statistiques gouvernementales.

Les autorités sanitaires ont identifié la présence du variant brésilien P1 dans le pays qui partage sa frontière avec le géant sud-américain où l’épidémie est depuis des semaines hors de contrôle. Le gouvernement du conservateur Luis Lacalle Pou n’a jamais appliqué de couvre-feu ni de mesure de confinement strict, en dépit des appels d’experts sanitaires et de l’opposition. Les bars, les restaurants, les commerces restent ouverts. Les écoles, lieux de spectacles et les services publics non essentiels ont en revanche été fermés.

20h23 Les Pays-Bas espèrent pouvoir assouplir les mesures à partir du 28 avril

Le gouvernement néerlandais espère être en mesure d’assouplir les restrictions anti-Covid, avec notamment une possible levée du couvre-feu, à partir du 28 avril si la situation le permet, a indiqué mardi, le Premier ministre Mark Rutte. Les mesures actuelles, qui comprennent aussi la fermeture des bars, cafés et restaurants, ont été prolongées fin mars jusqu’au 20 avril, faisant espérer un relâchement après cette date.

Le gouvernement réexaminera la situation et décidera le 20 avril si les chiffres permettent un assouplissement des mesures à partir du 28 avril, qui comprendrait une levée du couvre-feu et l’ouverture des terrasses.

19h45 L’Afrique du Sud suspend la vaccination avec Johnson & Johnson

L’Afrique du Sud a suspendu mardi l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson contre le Covid-19 après des risques de caillots sanguins constatés aux États-Unis, a annoncé le ministre de la Santé, Zweli Mkhize.

«Nous avons décidé de suspendre volontairement notre déploiement jusqu’à ce que la relation de cause à effet entre le développement de caillots et le vaccin de Johnson & Johnson soit suffisamment analysée», a annoncé le ministre dans un point de presse en ligne.

19h42 France: la crise du Covid va coûter 424 milliards d'euros sur trois ans

L’épidémie de Covid-19 va coûter 424 milliards d’euros sur trois ans aux finances publiques en France, a estimé mardi le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt qui a aussi déclaré que la fin des aides aux entreprises serait progressive.

Le coût de la crise sanitaire pour ces trois années se décompose en 158 milliards d’euros pour 2020, 171 milliards pour 2021 – dont 56 milliards dédiés aux mesures d’urgence, et 96 milliards d’euros en 2022, selon les chiffres du ministère, d’abord publiés par Le Figaro.

18h17 Les restaurants norvégiens peuvent resservir de l'alcool

La Norvège va de nouveau autoriser, sous conditions, bars et restaurants à servir de l’alcool à la faveur d’allègements de mesures anti-Covid annoncés par le gouvernement mardi. Face à une recrudescence de l’épidémie due aux variants plus contagieux, le pays nordique avait renforcé ses consignes sanitaires fin mars, y compris en interdisant la vente d’alcool dans les bars et les restaurants et en limitant les interactions sociales.

Les vacances de Pâques, propices aux déplacements, n’ayant pas aggravé la situation épidémique, le gouvernement a décidé de revenir sur la plupart de ces mesures supplémentaires. C’est la première des quatre étapes d’un plan de réouverture présent

(L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

  • Victot Hugo le 24.02.2020 12:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bon entre Luxembourg et l’Italie pas de contrôle pourquoi ?

  • lux le 24.02.2020 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    avec les vacances de la semaine dernière, beaucoup sont allés en italie devraient voir plus de contrôle à l'aéroport et aux bus et même aux personnes qui sont allées en voiture!!!

  • Infirmier de la Ville le 24.02.2020 09:42 Report dénoncer ce commentaire

    Préparons-nous.. le virus n'est pas chez nous mais on n'arrive déjà pas à remplacer le personnel soignant malade, pas assez nombreux!

Les derniers commentaires

  • Léon le 15.04.2021 17:07 Report dénoncer ce commentaire

    Le même vaccin pour le Gouvernement et la monarchie luxembourgeoise.

  • MMarcel le 15.04.2021 13:05 Report dénoncer ce commentaire

    Pour gagner plus d'argent sur le dos de la pandémie, on arrive a s'allier, mais pour créer de l'emploi la c'est autre chose ! N'oublions pas que tout l'argent qui est dépensé pour la pandémie il faudra bien le rembourser ! Tandis que d'autres se seront enrichis de manière significative et cela ne semble choquer personne !!

  • jack le 15.04.2021 12:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’essentiel n’est il pas capable de publier d’une minute à l’autre??? Pour le partage il faut partager un roman où quoi??

  • superpapa le 15.04.2021 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    sur une population de 1 milliards.... faut arrêter votre délire avec ce covid.... ça devient un grand n'importe quoi....

  • crime contre l'humanite le 15.04.2021 10:33 Report dénoncer ce commentaire

    semple le covid creer eliminer les anciens ,= GB parti de l'UE il faut les milliard qui ne donne pas, alors un vaccin qui tue les retraires , pour encore remplir les caisse des comunite europeen ,regarder le loobys de l'UE la gestapo du capitalisme