Avion disparu

10 mars 2014 14:25; Act: 10.03.2014 14:52 Print

L'objet repéré n'est pas un canot de sauvetage

L'objet flottant repéré au large du Vietnam, après la disparition du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, n'est pas un canot de sauvetage embarqué à bord des avions de ligne.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

«Nous venons de recevoir une information selon laquelle un avion a vu quelque chose ressemblant à un radeau de survie chaviré», a déclaré lundi matin, le chef de l'aviation civile malaisienne, Azharuddin Abdul Rahman. Les équipes héliportées sur la zone ont permis d'écarter cette hypothèse.

Les enquêteurs de l'aviation civile vietnamienne avaient formulé l'hypothèse que cet «objet jaune» non identifié, repéré un peu plus tôt, était peut-être un canot de sauvetage du vol 370 de la Malaysian Airlines porté disparu depuis samedi. L'objet récupéré est en réalité un bouchon de bobine de fil recouvert de mousse, précise l'aviation civile sur son site Internet, sans indiquer cependant si cet objet peut ou non se trouver à bord d'un avion. Plus de 48 heures après que le Boeing 777 de la compagnie malaisienne a disparu des écrans avec 239 personnes à son bord, les enquêteurs malaisiens n'excluent toujours aucune hypothèse, y compris celle d'un détournement.

Des dizaines de navires et d'avions dépêchés

Cette disparition brutale de l'avion est un «mystère aéronautique sans précédent», a déclaré lundi le responsable de l'enquête. Il n'exclut toujours aucune hypothèse, y compris celle d'un détournement. «Malheureusement, nous n'avons rien trouvé qui ressemblerait à des débris de l'avion, sans parler de l'avion lui-même», a souligné le directeur de l'Aviation civile malaisienne, Azharuddin Abdul Rahman, lors d'une conférence de presse.

Dix pays ont dépêché des dizaines de navires et d'avions pour quadriller une vaste zone maritime entre la Malaisie et le sud du Vietnam, plus de deux jours après la disparition, samedi, aux premières heures, du vol 370 à destination de Pékin. Un avion de patrouille maritime P-3 de l'US Navy envoyé dans le nord du détroit de Malacca, capable de couvrir chaque heure une superficie de près de 4 000 km², est pour l'instant resté bredouille.

(L'essentiel/AFP)